1. Accueil
  2. Accueil
  3. (USTTV) Les bons résultats d’une benjamine et deux vétérans
AccueilValenciennois

(USTTV) Les bons résultats d’une benjamine et deux vétérans

Après deux saisons perturbées par les conséquences du Covid, les pongistes valenciennois ont repris les compétitions avec succès. Zoom sur la progression de la benjamine Léa Godain et les performances des vétérans Stéphane Quain et Grégory Goedaer au championnat de France vétérans, entraînés par Christophe Cordelle.

La progression de Léa Godain

La benjamine a été sélectionnée dans l’équipe régionale pour les championnats de France, elle y a décroché la médaille de bronze à Béthune le 22 février. Elle a obtenu la 3e place en individuel au championnat du Nord le 23 avril à Leers. Elle s’est par conséquent qualifiée pour le championnat de France benjamine qui se déroulera du 10 au 12 juin à Joué-les-Tours. Ces résultats prouvent qu’elle réalise une bonne saison, synonyme de progression

Stéphane Quain, deux médailles de bronze en vétéran 1

Il n’oubliera pas cette compétition qui s’est déroulée le week-end de Pâques à Saint-Dié-des-Vosges. En effet il participait à la même compétition que son papa, vétéran 4. « C’était notre première compétition ensemble, c’était sympa, j’ai même coaché mon père ».
Le longiligne pongiste était inscrit en simple, double et double mixte. Le samedi le tête de série 4 en simple dispute trois matchs « le premier match j’ai voulu gérer et m’économiser mais il ne faut pas…la mise en route fut progressive je suis un diesel. Les matchs suivants c’était plus tranquille ».
Grosse journée le dimanche : « 9h à 19h sans sortir de la salle ». Tête de série numéro 1 en double messieurs, il passe avec Jérôme Blanquart le président de Béthune les 8e et quart de finale. Tête de série numéro 5 en double mixte, il dispute avec Isabelle Poursine-Laubry une ancienne valenciennoise le 8e de finale. « Nous perdons à la belle un peu bêtement, nous étions plus forts mais nous faisons des fautes au mauvais moment, j’ai un peu de regret ».

Pas vraiment le temps de cogiter car l’après-midi c’est les simples. Il démarre par une victoire 3-1 en 16e, « c’était accroché ». En 8e il retrouve un Parisien qu’il connaît bien, « j’ai déjà joué 50 fois contre lui, c’était un match nostalgie, je gagne 3-1 ».

Les finales se déroulent le lundi. Le quart de finale en simple se solde par une victoire 3-1. « Les deux premiers sets étaient difficiles puis j’ai joué libéré ». La demi finale il est opposé à la tête de série n°10, « tout va bien, je mène 1 set zéro, 10-7… ». Le valenciennois est éliminé avec « beaucoup de regrets ». La demi-finale en double messieurs se solde aussi par une défaite. « Nous perdons 11-9 à la belle avec beaucoup de regrets, nous avions les moyens d’aller plus loin. C’est comme ça, c’est le sport… ». Avec du recul, l’analyse est affinée, « deux médailles de bronze, c’est satisfaisant si nous parlons de résultats purs mais la manière n’est pas satisfaisante. J’ai malgré tout passé un bon week-end ».

Grégory Goedaer, une médaille d’argent, deux bronze en vétéran 2

Le joueur valenciennois tête de série numéro 1 en simple débute bien la compétition. Le samedi trois matchs de poule, trois victoires, « j’ai géré ». Le dimanche il signe deux victoires en simple en 16e puis 8e de finale. En double messieurs, il s’associe pour la première fois avec Eric Guigonis. « Nous nous sommes ajustés, ça s’est bien passé ». Le duo passe sans encombre les 16e, 8e et quart. En double mixte il est aux côtés de Cathy Belmonte, « une première aussi ». Ils remportent le 18e, 8e et quart. « Le dimanche c’est une grosse journée, physiquement ce n’est pas évident ».
Lundi c’est la demi-finale du double messieurs, « nous avions le match en main, nous menons sur chaque set 9-5 et nous perdons. Je suis déçu. Nous avons buggé dans la gestion de fin de match. Nous nous demandons encore comment nous faisons pour perdre… ». La demi-finale du double mixte se termine sur le même résultat mais le scénario du match fut tout autre, « ma coéquipière a subi, nous perdons 3-1, c’est logique, j’ai moins de regret ».
En simple Grégory Goedaer enchaîne des victoires en quart puis en demi. Il est en finale contre le champion de France en titre, « je perds les deux premiers sets, je gagne le 3e puis je mène 8-5 dans le 4e, je me dis j’ai fait le plus dur je vais être champion de France…mais je perds le 4e set 12-10. J’ai des regrets, j’y croyais. Je n’ai jamais gagné de titre mais je reste optimiste. Je suis globalement satisfait ».

Organisation du championnat de France par équipes vétérans les 11 et 12 juin

Le club valenciennois organisera ce championnat, ça représente environ 100 équipes. Les expérimentés Stéphane Quain, Grégory Goedaer et Christophe Cordelle évolueront à domicile. « C’est un plus de jouer à domicile, il y aura moins de fatigue et la présence des supporters. A mon âge il n’y a plus de pression. C’est plus une chance, une opportunité qu’une pression supplémentaire de jouer à domicile », précise Stéphane Quain.

Le trio participera fin juin au championnat d’Europe par équipe à Rimini (Italie). « Nous allons jouer dans un hangar avec 100 tables, ça n’a rien à voir avec un gymnase, nous allons voir autre chose, l’ambiance sera particulière ».

Anne Seigner

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu