1. Accueil
  2. Accueil
  3. La NUPES en outsider crédible dans la 19ème
AccueilDenaisis

La NUPES en outsider crédible dans la 19ème

Les résultats du 1er tour des 11 députés de l’étranger posent (déjà) le panorama à l’aube du second tour de cette législative. En effet, beaucoup de duels auront la NUPES sur la ligne de départ. De fait, cet accord national constitue l’événement politique qu’il vous horripile ou vous fascine. Sur la 19ème, le duo Patrick Soloch/Isabelle Choain veut perturber la réélection annoncée du député sortant Sébastien Chenu. En effet, cette circonscription compte des candidats/détracteurs, plus nombreux en 2022 qu’en 2017, tant sur la gauche que sur la droite politique du député sortant, c’est tout son paradoxe !

Patrick Soloch : « Sébastien Chenu est un député inutile ! »

Evidemment, la 19ème n’est pas une circonscription comme les autres, elle engage un porte parole du Rassemblement National, un député star comme en dit dans les alcôves de l’Assemblée nationale. Avec l’engagement de Marine Le Pen sur sa circonscription d’Hénin Beaumont, avec Marine Tondelier en embuscade (NUPES), la 19ème est l’autre immense défi des Hauts-de-France pour la NUPES face au Rassemblement National. Pour donner le ton au niveau des instances nationales de la NUPES, le document programmatique de Patrick Soloch/Isabelle Choain affiche en première page les soutiens, avec un mot personnel, de Fabien Roussel, de Jean-Luc Mélenchon, de Yannick Jadot, et de Martine Aubry, ça sent la poudre !

Ce mardi 07 juin 2022, une réunion publique était organisée au sein du château Alnot à Trith St Léger, une salle municipale où Dominique Savary, l’édile de la commune, s’est fait un plaisir d’accueillir les candidats de la NUPES. « Patrick Soloch et Isabelle Choain sont les candidats de toute la gauche avec à nos côtés LFI, EELV, et le P.S (et Génération S). Cette union est une bonne chose, car il y a un fossé entre les promesses du gouvernement et la réalité, nous le voyons pour Val’Dunes », entame en propos liminaire l’édile de la commune. « Je souligne que les militants de La France Insoumise étaient présents à l’occasion de notre dernière réunion publique sur Lieu-st-Amand. Demain, je serai avec Michel Lefebvre au Centre Hospitalier de Denain », ajoute Patrick Soloch.

Patrick Soloch

Le représentant du parti EELV sur la 19ème, Christophe Vanhersecker, était également ravi de cette avancée historique : « Il est grand temps. Je me félicite de cette union. Ensuite, le programme de la NUPES comprend, notamment, une règle d’or climatique. Sur la 19ème, nous n’avons pas besoin d’une main de l’obscurantisme, un pourvoyeur de passions tristes sur une terre de fraternité ».

Evidemment, la liste des maires, syndicalistes, personnalités, etc., est pléthorique. Vous pouvez consulter ces ralliements et le programme du duo Soloch/Choain sur www.soloch-choain.fr

« La NUPES, c’est d’abord un programme ! », Patrick Soloch

 Le candidat titulaire était ravi de faire partie «  de cette gauche rassemblée. Un espoir est à portée de nos mains. L’attente est très forte ». Ensuite, il a voulu marquer les esprits de cette réunion publique en mettant en lumière la raison centrale de cette candidature, un contenu, des lois à faire voter, et pas uniquement un cri de colère capté dans l’urne… et rien derrière. « La NUPES, c’est d’abord un programme ! Emmanuel Macron a été élu au second tour de la Présidentielle grâce à plus de 50% de votes pour faire barrage à Marine Le Pen », ajoute-t-il.

Ce programme socle de la NUPES en 650 mesures comporte « de nombreuses mesures sociales » importantes sur la 19ème. « L’abandon du projet de retraite à 65 ans d’Emmanuel Macron, une hausse du SMIC net à 1 500 euros, une hausse des minimas sociaux, de l’allocation adulte handicapée, du blocage des prix, de la baisse de la TVA sur le carburant comme l’Allemagne vient de le faire. D’ailleurs, nous venons de repasser la barre des 2 euros… ! Toutes ces mesures sur les 26 communes de la 19ème circonscription sont indispensables. Sur 117 000 habitants (sur la 19ème), 40 000 habitants vivent sous le seuil de pauvreté dont 13 000 avec 1 et 8 euros pour vivre par jour », commente Patrick Soloch.

La santé publique fait partie de cette équation où la pauvreté et la santé s’entremêlent de manière insupportable. « Sur les 122 médecins libéraux et spécialistes sur la 19ème circonscription, 54 ont plus de 60 ans, 29 ont plus de 65 ans, c’est une catastrophe sanitaire annoncée sur ce territoire. Il faut dans les meilleurs délais la réalisation de maisons pluridisciplinaires de santé », ajoute-t-il.

Enfin, autre sujet central sur la 19ème, la sécurité publique « où sur 15 ans, 50 % des effectifs de la Police a disparu. Nous sommes passés de 153 policiers à moins de 100 policier », commente Patrick Soloch. « D’ailleurs, nous avons perdu des commissariats dans le Valenciennois comme celui de Trith-st-Léger », précise le maire de ladite commune.

Bien sûr, on oublie une thématique chère à Isabelle Choain, l’égalité Hommes/Femmes « pour laquelle je suis vice-présidente au sein de Valenciennes Métropole. Si Patrick est élu député, je serais inlassablement une piqûre de rappel sur ce sujet afin de faire avancer, notamment, l’égalité salariale entre les hommes et les femmes. Non, le salaire de Mme n’est pas un complément de salaire de M.».

« La fermeture de Vallourec touche tout le Valenciennois », Isabelle Choain

Autre point clé de cette réunion publique fut l’approche des dossiers Vallourec et Val’Dunes. «  La fermeture de Vallourec touche tout le Valenciennois. Nous avons un savoir faire indéniable. Avec Val’Dunes et Valllourec, cela concerne des centaines de famille sans parler de la sous-traitance. Avec Jean-Claude Dulieu, nous avons déposé

Isabelle Choain

une motion au Conseil départemental du Nord, elle fut votée à l’unanimité, un courrier est parti au Ministère concerné », commente Isabelle Choain à la fois suppléante de Patrick Soloch, et Conseillère départementale aux côtés de Jean-Claude Dulieu.

« Il nous a manqué un député à nos côtés pour Val’Dunes », Jean-Claude Dulieu

C’est presque le Conseiller départemental du Nord qui entame le sujet du député sortant. « Nous avons une entreprise unique en France, Val’Dunes fabricant des roues et des essieux pour la SNCF. Nous avons eu des soutiens de partout, mais que nous a-t-il manqué pour porter notre message ? Simple, il nous a manqué un député à nos côtés pour Val’Dunes, à la rencontre des ouvriers, des syndicats, un député qui ouvre les portes, qui ne clivent pas, un député que l’on écoute », commente Jean-Claude Dulieu.

D’ailleurs, le Conseiller départemental souligne le paradoxe de cette sortie de pandémie. « Nous avons connu deux années de pandémie, puis aujourd’hui la guerre en Ukraine. Nous avons vu que le sujet de la souveraineté économique, comme pour produire des médicaments, était indispensable », ajoute-t-il.

En l’espèce pour Val’Dunes, le respect des Appels d’Offres européens par la SNCF et l’absence dans les autres pays européens du même comportement est très préjudiciable. « C’est plus compliqué qu’il n’y parait puisque Val’Dunes appartient à un industriel Chinois. Toutefois, il est impératif de conserver tout le tissu industriel, car quand une usine cesse son activité, elle ne revient jamais », commente Quentin Omont, présent à cette réunion publique pour le parti EELV dans la 21ème.

A ce stade, le Ministère veille sur ce sujet, bref sans trop de réactions. En fait, si Val’Dunes avait le même impact médiatique qu’Ascoval, il y a bien longtemps que l’Etat trouverait scandaleux cette fermeture d’une pépite de l’industrie sur le sol de France. Disons les choses concrètement… !

Parole à l’assistance

Le petit jeu des questions/réponses est toujours un exercice difficile quel que soit la couleur politique. Cette fois, le contenu des questions démontre une attente énorme. Le premier à prendre la parole fut un jeune militant : « J’ai 20 ans, et j’en ai déjà marre. Qui va porter le bagage de Sébastien Chenu pour qu’il reparte ? »

Evidemment, la proposition de loi sur une retraite à 65 ans fait invariablement partie du package d’un vote pour la NUPES.

Pour Emile Vendeville, militant CGT, l’apport programmatique de la NUPES est robuste. « Si 90% des mesures de la NUPES (où toutes les formations politiques sont favorables) sont adoptées, cela va changer sacrément la vie. Moi, je crains une forte abstention, car l’objectif est de sortir Sébastien Chenu de la vie des gens dans la 19ème circonscription ».

Pascal Jean, maire de Neuville sur Escaut, ancien candidat aux législatives en 2017 pour le PCF, ne cache pas sa satisfaction « les formations de gauche ont fini 3ème, 4ème, et 5ème en 2017. Je suis très content de cette union ».

Durant ce temps d’échange, Patrick Soloch rappelle « Marine Le Pen propose une hausse du SMIC de 3%… Quelle furent les réactions de Sébastien Chenu suite à la réduction des effectifs de Police ? Quel est son bilan ? ». Jean-Claude Dulieu souligne « qu’il a aidé une pharmacie durant la COVID, c’est bien, mais c’est maigre ! ». Pour vous faire votre opinion sur le bilan du député sortant, Reconquête vient de publier son analyse sur les réseaux sociaux.

Ensuite, voici d’autres soutiens, vous retrouvez des élus communistes membres de l’équipe de la majorité municipale de Denain comme David Audin, Patrick Deruelle, voire Yannick Andrzejczak dont voici le communiqué : « Nous nous appelons Roger, Patrick, David et Yannick et sommes élus à Denain. Engagés en politique, dans des syndicats ou encore des associations, nous mesurons au quotidien combien les classes populaires souffrent des politiques menées dans ce pays depuis trop longtemps. Le temps est venu de mette enfin à l’ordre du jour des réformes de progrès, des réformes heureuses et enfin des actions face au défi climatique qui vient bouleverser nos vies. Le rassemblement historique construit dans la NUPES offre la possibilité de répondre aux attentes des jeunes, des retraités, des travailleurs dans leur diversité. Dans la 19ème circonscription, deux candidats portent ces priorités et portent un programme de rupture avec les politiques libérales en œuvre dans le pays depuis des décennies. Ces candidats s’appellent Patrick Soloch et Isabelle Choain. A travers ce communiqué, nous souhaitons leur apporter notre soutien le plus total et envoyer un message sincère et sans ambiguïté à toutes celles et ceux qui souhaitent enfin que les hommes et les femmes de ce pays soient la priorité et à toutes celles et ceux qui sont en quête d’une véritable alternative politique à gauche ! ».

Tout se joue le dimanche 12 juin à 20H02… !

Le programme est une chose, une stratégie politique une autre. Ultra favori de cette législative en 2022, le député/candidat évolue dans un paradoxe politique complet. En effet, outsider en 2017, mais dès son passage au second tour, il avait déjà gagné le lundi matin tant le Front Républicain fut quasi inexistant, voire famélique. Cette fois, la liste des prétendants à la fonction prestigieuse de député est complexe.

En effet, nous avez une union de la gauche, et plus 3 candidatures dispersées, sans oublier les candidats légitimes Lutte ouvrière (déjà présents en 2017), une majorité présidentielle beaucoup plus solide avec le renfort appuyé de la maire de Denain, toujours un candidat LR/UDI, une division de la droite radicale avec un parti Reconquête très à l’attaque du député sortant…. En fait, on peut supposer que Sébastien Chenu figurera au second tour, si la NUPES se retrouvait qualifier également avec un Front Républicain immédiat, sans ambiguïtés politiques de toutes les formations, tout est possible sur cette 19ème circonscription, mais 24 heures après le résultats du 1er tour, on saura déjà la résultat du dimanche 19 juin… ! Plus clairement, si des intérêts particuliers, une certaine rancoeur comme affichée par Cédric Brun, conseiller régional LFI, au lendemain de la désignation du duo Soloch/Choain avec un appel à voter Lutte Ouvrière, ne se transforme pas en tir de barrage contre Sébastien Chenu, c’est mort.

Plus globalement, comme pour l’Etat, vous ne pouvez pas demander tout et son contraire à une formation politique, voire une alliance politique ! Celle de vous porter politiquement, de vous financer, de vous fournir les moyens humains à travers un travail de compromis, historique en l’espèce, et de répondre 577 fois aux intérêts particuliers dans les circonscriptions, c’est impossible, car il laisse place à l’intérêt collectif. Simple à comprendre, et certes parfois avec un ressenti d’injustice, mais c’est de la politique !

Un certain élu aime à dire : « La Preuve de l’existence du Pudding est qu’on le mange », et pourrait-on dire… La Preuve de l’existence de la NUPES est qu’elle gagne dans la 19ème, la 20ème, et la 21ème… !

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires