1. Accueil
  2. Accueil
  3. 1ère édition de « La Gardin Party », festival dédié à la culture du jardin à Raismes
AccueilAmandinois

1ère édition de « La Gardin Party », festival dédié à la culture du jardin à Raismes

Le jardin est essentiel au quotidien, pour se nourrir, se ressourcer, se rencontrer… A l’heure où la nature est au cœur des préoccupations individuelles et collectives, la ville de Raismes à décider de célébrer la culture du jardin, sur un territoire où elle est déjà bien ancrée en particulier sur le quartier de Sabatier et de sa cité du Pinson, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, depuis déjà 10 ans.
Concerts, spectacles, témoignages, randonnées… ont ponctué cette « Gardin Party » pendant le week-end du 25 et 26 juin 2022.

L’adjointe à la culture et à la démocratie participative, Karine Lippert, était venue représenter le maire de Raismes, Aymeric Robin, pour ouvrir le festival. Elle a évoqué le film « Raismes vu du ciel », mais aussi les paroles de Raphaël Alessandri, pour rappeler que la cité jardin de Raismes présente un caractère exceptionnel. « C’est un livre ouvert sur toute l’évolution de l’habitat minier. Il y a d’abord eu les corons puis les cités pavillonnaires, et enfin les cités jardins. Ces dernières marquent une étape importante dans la manière de concevoir les cités. En effet, les compagnies ont souhaité développer un cadre de vie beaucoup plus agréable avec plus de confort, une présence végétale forte avec des arbres et des jardins plus importants. La cité Pinson fait partie des cités les plus exceptionnelles du bassin minier, car elle répond à des critères de qualités architecturales (les corons, les rues en courbe, les voyettes), paysagères grâce à la grande richesse végétale (les parcs, les jardins, la forêt), et enfin une qualité urbaine avec les équipements que sont l’école, le presbytère et l’église ». Cette dernière, d’ailleurs, l’Eglise Sainte Cécile a accueilli le concert de Mémo, proposé par le printemps culturel.

Et puis, c’est le quartier tout entier qui a été réquisitionné, et s’est en déambulant par les voyettes, ces petits passages naturels, que les spectateurs ont pu aller de spectacles en concerts, d’initiation au yoga à opéra de légumes, en passant par la dégustation de plantes !

Mais pour les spectateurs venus de plus loin, c’est l’occasion de découvrir ce patrimoine exceptionnel, et de découvrir la qualité de vie qu’offre un territoire construit autour de la nature et du jardin.

Le week-end a commencé par un temps fort, avec la présentation de la capsule temporelle, un coffre dans lequel les habitants ont été invités à glisser des petits mots évoquant leurs rêves, leur vie dans le quartier… Ce coffre a été réalisé par les enfants de l’école Anatole France, accompagnés de Mme Dutemple et Mme Canevet. Les enfants avaient également réalisé un livre qu’il ont rangé comme un précieux trésor. Ce projet s’est déroulé dans le cadre d’une action visant à sensibiliser le public jeune et moins jeune sur la mutation des cités minières de 1922 à 2022, un siècle d’histoire aujourd’hui classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette capsule sera donc ouverte dans 10 ans, après avoir été scellée lors de la déambulation de La compagnie des baladins, avec leur spectacle : « 1922-2032 un siècle de mutation raismoise ». Ce voyage dans le temps fait réfléchir à la progression des conditions de vie dans la ville, valorisée depuis 2012 par son patrimoine. Ce spectacle a été réalisé en collaboration avec les habitants de la ville de Raismes.

Pour rendre les conditions d’accès encore plus agréable, le quartier a été fermé à la circulation pour le week-end. Afin d’ouvrir le festival, les enfants ont été invités à lancer des bombes à graines, réalisés lors d’ateliers avec les habitants, un moment émouvant et important. On espère que ces petites graines se dissémineront autant dans la cité que dans les esprits pour que cette première édition ne soit pas la dernière.

Jane Huvelle

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu