1. Accueil
  2. Accueil
  3. MRAP : « Aujourd’hui, on accepte l’inacceptable ! »
AccueilValenciennois

MRAP : « Aujourd’hui, on accepte l’inacceptable ! »

Au sein du Forum des Associations, salle Vauban à Valenciennes, une association est un peu notre baromètre sociétal des comportements du moment. Il s’agit du MRAP, l’historique association fondée par des survivants des camps de concentration, éternellement dans le combat et la prévention contre le racisme sous toutes ces formes. Entretien avec Jean-Claude Dulieu, le président du MRAP de Valenciennes, Conseiller départemental du Nord avec Isabelle Choain, sur l’action au long cours de cette association indispensable pour nos consciences.

Jean-Claude Dulieu : « On s’inquiète d’une société à droite toute »

Evidemment, plus que l’urgence écologique, le climat des dernières élections pose question sur un virement prononcé vers la droite radicale, voire l’extrême droite dont le Rassemblement National s’efforce de gommer ce terme peu bankable. « La banalisation des idées du Rassemblement National est inquiétante. Plus globalement, on s’inquiète d’une société à droite toute. Les différences sont une richesse, pas un obstacle. Aujourd’hui, on accepte l’inacceptable ! Les victimes d’insultes racistes ne réagissent même plus tellement la banalisation est omniprésente. Au MRAP, nous prônons les valeurs de solidarité, la tolérance, et du bien vivre ensemble », entame Jean-Claude Dulieu. Effectivement, notre pays particulièrement prompt à dégainer des normes en tous genres laisse filer une norme coutumière, car elle représente des bulletins dans l’urne.

Voilà un panorama peu reluisant où le ou la Politique peut énormément, il doit agir sans mépriser, sans discriminer, et pas seulement se baser sur le ressenti de ses abonnés aux réseaux sociaux lui faisant penser à tort qu’ils sont l’alpha et l’omega du bien pensé. Non, 54% d’abstention aux dernières élections législatives sont là pour nous rappeler que le spectre des problèmes est vaste. « C’est pourquoi, nous interpellons les politiques, car il faut s’occuper des gens ! Les idées du RN se basent sur les exclusions, nous devons éviter le rejet », poursuit-il.

« Une semaine de sensibilisation des lycéens », Jean-Claude Dulieu

Dans cette optique, le MRAP a organisé en mars dernier une semaine de sensibilisation, avec une exposition, au sein de la Maison des Associations à Valenciennes. « Les lycéens du Valenciennois, notamment ceux de la ville centre, sont venus durant cette semaine afin d’écouter les membres du MRAP », commente le Président et « cette manifestation devrait se répéter l’année prochaine », ajoute Pierre Marseguerra.

Ensuite, le MRAP veut lancer une initiative avec la visite du « Mémorial de la Shoah » en 2023 et « L’institut du monde arabe » en 2024. « Nous visons une soixantaine de participants du tissu associatif, syndical, élu.e.s, et responsables de quartier », confirme Jean-Claude Dulieu.

Rappelons que le MRAP du Valenciennois est basé à la MDA, 84 Faubourg de Paris, avec une permanence assurée chaque 2ème jeudi du mois de 18H à 20H à la MDA.

« Que faut-il faire pour que nous soyons intégrés ? », Driss Belabed

Le trésorier du MRAP du Valenciennois s’appelle Driss Belabed. Si son grand-père était d’origine nord-africaine, lui est bien français, investi dans le milieu associatif, intégré dans notre société. « Mes enfants travaillent en France et pourtant nous subissons la pression permanente d’être un étranger. Durant ces élections présidentielles et législatives (mais aussi les primaires du LR), la stigmatisation de l’étranger a été totale. Je n’en pouvais plus. Je suis français, mes papiers officiels sont là, mais que faut-il faire pour que nous soyons intégrés ? », se demande Driss Belabed.

Comme réponse pacifique, Driss Belabed a trouvé une excellente parade. « Avec ma Carte d’Identité Française, ma carte d’électeur, je suis allé voter en djellaba avec des babouches, alors que je ne porte jamais ni l’un ni l’autre ». Petit clin d’oeil aux regards différenciés… au quotidien, car pendant cette respiration électorale de Marine Le Pen, à Eric Zemmour en passant aussi par Eric Ciotti, on a frisé l’excellence discriminatoire ! 

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires