1. Accueil
  2. Accueil
  3. Journée Car’Ado, une « Belle Histoire » au lycée La Sagesse
AccueilValenciennois

Journée Car’Ado, une « Belle Histoire » au lycée La Sagesse

La prévention des lycéens sur les dangers routiers constitue un axe important de la sensibilisation sur la sécurité routière. Dans cette optique, l’antenne du dispositif Car’Ado au sein du lycée La Sagesse à Valenciennes avait organisé un événementiel dense à travers une pièce de théâtre, un échange entre la Gendarmerie nationale et les jeunes, des simulateurs de conduite auto ou moto, du quizz et des stands d’informations, etc. Tout pour mieux faire société sur la route comme ailleurs.

(Visuel la Compagnie de théâtre La Belle Histoire)

Lieutenant-Colonel Laurent Gladieux : « Les antennes Car’Ado sont nées dans les lycées suite à la crise sanitaire »

Retour sur le dispositif Car’Ado dont l’objectif est large, mais précis et unique en son genre compte tenu qu’il n’existe que dans le département du Nord. En effet, depuis 2019, l’idée initiée par le Lieutenant-Colonel Laurent Gladieux est de porter le fer sur la prévention. « Le Préfet Michel Lalande avait interpellé les différentes institutions en demandant, mais -qui fait de la prévention ?- suite au Grenelle sur les violences sexistes et sexuelles (et tout sujet de violence et de harcèlement). C’est pourquoi Car’Ado est né l’été 2019, alors que nous nous contentions d’événements comme des débats, voire des projections. Ensuite, la Covid est arrivée avec ses contraintes sanitaires et le seul espace où nous pouvions encore communiquer était dans les établissements scolaires. Les antennes Car’Ado sont donc nées dans les lycées suite à la crise sanitaire. Aujourd’hui, nous avons une dizaine d’antennes Car’Ado (dont La Sagesse) dans des lycées publics ou privés dans lesquelles les membres locaux de Car’Ado se saisissent d’un sujet. Sur l’antenne de La Sagesse, les Caradistes ont choisi les dangers routiers et après validation, nous accompagnons cette manifestation à Valenciennes », commente le Lieutenant-Colonel Laurent Gladieux.

Une pièce de théâtre et un échange éclairant !

Les dangers routiers en voiture, en moto, en vélo, voire sur la déferlante trottinette électrique sont légions pour une jeunesse en quête de mobilité. Dans cette logique, les membres de l’antenne Car’Ado sur Le lycée la Sagesse ont choisi l’information sur les droits et les usages en vigueur concernant tous les modes de déplacement.

Pour arriver à bonne fin, La Sagesse a contacté une troupe de théâtre afin de performer sur cette thématique devant les élèves. En effet en matinée et durant l’après-midi, la compagnie « La Belle histoire » a présenté des mini tranches de vie sur le comportement face aux addictions, alcool, drogue, smartphone, écouteurs… dans une situation de mobilité. « Nous existons depuis plus de 10 ans avec une quarantaine de comédiens dans notre compagnie. Nous sommes basés sur Lille, mais nous travaillons dans toute la France sur des pièces de théâtre relatives à des sujets qui bousculent, comme celui de la violence routière, les violences sexistes et sexuelles, le harcèlement mais en ce moment beaucoup sur Octobre Rose. On travaille avec les collectivités locales, les établissements scolaires, les hôpitaux, voire certaines entreprises. Toutefois, il est indispensable que la demande réponde à nos valeurs ! », déclare la comédienne.

Ensuite, le moment clé fut l’échange entre les représentants de la Gendarmerie nationale, voire d’une auto-école, et les élèves spectateurs attentifs. Beaucoup de questions, mais le plus impressionnant est le niveau d’ignorance des jeunes sur les lois en vigueur concernant la conduite en voiture, à moto, sur une trottinette ou à pied avec des écouteurs. L’influence des drogues comme l’alcool, les stupéfiants, et autres comportements dont le résultat final est de détourner l’attention du conducteur, et par suite sa mise en danger comme celle d’autrui, est une vérité de proximité. C’est un tout dont le décodage n’est pas, de toute évidence, une formalité pour ces jeunes apprenants. Clairement pour ce jeune public, la prévention sur le temps long est plus que nécessaire sur ces thématiques.

Sujet après sujet, les Gendarmes ont répondu avec pédagogie, mais surtout sans concessions. On ne badine pas avec la sécurité des autres et la sienne tout autant. Dura lex sed lex, dure est la loi, mais c’est la loi.

Certains comportements sont parfois sous-estimés comme l’usage du smartphone sur un vélo ou sur une trottinette électrique « dès qu’il est pris en main durant la conduite, nous pouvons verbaliser. Si votre portable est, par contre, attaché au guidon, nous ne pouvons pas verbaliser. Ensuite, vous devez vous renseigner sur les dispositions relatives dans votre commune sur l’usage de la trottinette. En effet, le maire peut exercer son pouvoir de police et autoriser les trottinettes électriques sur ses trottoirs (larges) ou les laisser sur la voirie publique (de base la norme) », commente un gendarme. De même, le discernement est important « lorsqu’un piéton se balade avec des écouteurs. Parfois, il peut devenir un danger sur la voie publique et les forces de l’ordre peuvent intervenir », ajoute un responsable d’auto-école.

« Nous sommes ici sur les valeurs complémentaires à la scolarité », Stéphanie Malicet

Cette journée instructive à plus d’un titre à bénéficier d’une collaboration active du lycée hôte, mais également de la Gendarmerie nationale. « C’est la 1ère fois que l’antenne Car’Ado sur La Sagesse organise une manifestation de cette ampleur. Nous sommes ici sur les valeurs complémentaires à la scolarité, s’investir au service de l’autre. C’est notre valeur ajoutée ! », conclut Stéphanie Malicet, la Directrice du lycée La Sagesse à Valenciennes.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires