AccueilValenciennois

« Bonne fête Maman » Nous Toutes Valenciennes

L’association « Nous Toutes Valenciennes » a musclé encore son message contre les violences intrafamiliales avec une initiative originale, ce samedi 03 juin, sur la Place d’Armes. En effet, la manifestation baptisée « Bonne fête Maman » a mis en lumière les mères et leurs enfants, la femme victime sous les coups et l’enfant spectateur de cette violence du quotidien.

Betty Rygielski : « Je mets beaucoup d’espoir dans la nouvelle procureure pour lutter efficacement contre les violences intrafamiliales »

Au coeur du foyer, seul les coups sur Maman fendent le silence sous le regard des enfants. Voilà le thème de cette manifestation de « Nous Toutes Valenciennes », jouets étalés au sol, panneaux avec des slogans, une playlist très ciblée, l’objectif était clairement d’alerter le flux sur la Place d’Armes, là où les badauds, les chalands et les consommateurs passent et nulle part ailleurs sur Valenciennes.

Une série de témoignage est venue égrener cette manifestation silencieuse avec à chaque fois la répétition d’une chronologie. Appel à l’aide, peu d’écoute, des enfants exposés à des scènes de violence avec des séquelles énormes sur leur scolarité, leur évolution psychologique, leur comportement de futur adulte, la différence d’un enfant évoluant est parfaitement identifiée. « On parle beaucoup moins de la violence post-séparation d’un agresseur, les enfants ont peur d’aller chez leur père. Mon fils se fait pipi dessus avant de partir… », dénonce un témoignage. L’autorité parentale, le droit de visite, dans ce type de séparation, constitue un véritable sujet complexe pour tous les tribunaux en France et ailleurs.

Betty Rygielski, membre de l’association « Nous Toutes Valenciennes », avocate experte dans la défense des droits aux victimes, voudrait constater une évolution sur le sujet. « Pas ou peu de changement dans le traitement des dossiers, et parfois, la mère reste connaissant la violence du père et le risque pour son enfant. Je mets beaucoup d’espoir dans la nouvelle procureure de Valenciennes pour lutter efficacement contre les violences intrafamiliales ».

Si le « Bouger » n’est pas nul au niveau national dans les tribunaux, la sanction effective sur la durée du père agresseur, l’impact psychologique dévastateur sur l’enfant spectateur, les axes de progrès sont énormes, car tant d’aspects de cette vie familiale « bousillée » demeurent presque en friche !

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires