AccueilTerritoire

Les « Restos du Coeur » comme un baromètre de la précarité étudiante

Installée au sein de l’Université Polytechnique Hauts de France depuis 2019, l’association « Les Resto du Coeur » fait un point d’étape sur son activité 2023 en plein expansion, symbole d’une précarité estudiantine galopante après la Covid.

Des besoins alimentaires, vestimentaires, et d’hygiène !

Avec 3 antennes des « Restos » sur l’UPHF au Mont Houy, dans un espace sur une allée latérale de l’IMTD, sur le site de Cambrai et une sur le site de Maubeuge, les « Restos du Coeur » sont depuis 2019 au coeur du moteur social et étudiant dans le Grand Hainaut. Ouverte tous les jeudis de 12H30 à 16h/17H onze mois sur douze (fermeture au mois d’août), ce site accueille de manière constante environ 250 à 300 étudiants tous les jeudis (sur 800 inscrits). Evidemment, le rythme du cursus des étudiants explique cette variation dans l’affluence sur ce site. 

En sus d’une antenne sur la ville de Valenciennes, et 74 sur Le Grand Hainaut, les « Restos du Coeur » ont choisi de s’installer sur les différents sites de l’UPHF. Sur celui situé d’Aulnoy-lez-Valenciennes, Michel Domin fait un état des lieux chiffré : « Nous avions 150 étudiants inscrits en 2019, contre 800 en 2023. La précarité estudiantine se développe. En 2022, nous avons servi 43 000 repas et en octobre 2023, nous sommes déjà à 38 000 repas. On va exploser le chiffre de l’année dernière. Pour l’année 2022, cela représente 100 000 euros et sans doute 110 000 euros en 2023 ». 

Carte avec des indicateurs sur la provenance des étudiants étrangers usagers des « Resto du Coeur »

Par ailleurs, le champ des besoins est en hausse. « Aujourd’hui, nous avons besoin en urgence, pour ces étudiants, de vêtements chauds, de couettes, de couvertures, de bottes, voire des produits d’hygiène », ajoute Michel Domin. « Dès que nous avons un lot de produits d’hygiène, il part quasi en une journée », précise une bénévole des « Restos ».

« 85 % d’étudiants étrangers chez nous », Michel Domin

L’honneur de la République et du Ministère de l’Enseignement supérieur est de permettre à des étudiants étrangers de venir en France afin de suivre un cycle universitaire. Beaucoup arrivent d’Afrique du Nord et de l’Ouest, le Sénégal et le Mali notamment et « 85% des étudiants que nous accueillons sont étrangers, ils n’ont rien à manger, ils ont froid dans le Nord, etc. », indique Michel Domin. L’inflation concrète de tous les produits alimentaires pèse assurément dans ce constat.

« Tous les bénévoles des Resto sont formés », Michel Domin

L’association des « Restos du Coeur » est sectorisée en département et pour le Valenciennois et le sud du département Nord, la zone d’accueil logistique et de réception de tous les dons est située sur la Zone du Plouich à Raismes. Ensuite, dans une crise aigüe du bénévolat, il est important de souligner que 30 bénévoles sont nécessaires sur cette antenne, uniquement sur le site d’Aulnoy-lez-Valenciennes. Là également, l’appel des « Restos du Coeur » s’inscrit dans le recrutement de nouveaux bénévoles. 

Enfin, cette association lancée sur les fonts baptismaux par l’infatiguable Coluche en 1986, après un appel historique en septembre 1985, est toujours d’actualité. Pour autant, les bénévoles arrivent en toute connaissance de cause, l’humanitaire s’apprend comme tout autre cause. « Tous les bénévoles des Resto sont formés, à l’accueil, au comportement requis, et au langage associé… », conclut Michel Domin.

Daniel Carlier

 

. 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires