AccueilTerritoire

Adrien Quatennens, la « gifle » électorale dans la 1ère circonscription du Nord ?

Parmi les sujets tendus dans le cadre de cette négociation à quatre voix au sein du Front Populaire, la candidature du député sortant Adrien Quatennens dans la 1ère circonscription du Nord. En effet, tout a été dit suite à l’affaire de la gifle qui a défrayé la chronique, plus que difficile pour un parti leader putatif dans le domaine de la lutte contre les violences sexistes et/ou sexuelles physiques et/ou verbales, avec une sanction politique indigente à l’endroit du député concerné.

(Visuel d’Adrien Quatennens à une réunion publique sur Valenciennes)

Bien sûr, des femmes politiques très engagées sur le sujet comme Clémentine Autain et Sandrine Rousseau ont passé des moments difficiles. Elles ont essayé courageusement de mettre le sujet au niveau où il devait être, une démission immédiate de son mandat politique. Que nenni, rien n’y a fait dès lors que l’on s’attaque à un cacique politique, le mâle est toujours dominant et surtout quand il a quelque chose à se reprocher. 

Pour autant, certaines voix au cours de cette négociation ont mis sur la table cette potentielle candidature du protégé de Jean-Luc Mélenchon. A ce titre, Anne-Sophie Lapix, sur France 2, a demandé au leader de la France Insoumise si Adrien Quatennens était candidat. « Je ne m’occupe pas des candidatures », dit-il, « je croyais que c’était un proche », réplique la journaliste. 

On n’avait pas remarqué la distance de Jean-Luc Mélenchon sur le sujet dès que l’affaire est sortie dans les médias. Evidemment, ce dossier est particulièrement sensible et potentiellement un élément clé de l’accord final…, malgré les grands mots pour une grande cause. Du bla bla comme cette incompatibilité d’un Jean-Luc Mélenchon non Premier ministrable pour Olivier Faure, tout comme pour Fabien Roussel, sauf qu’il « se sent capable », dit-il toujours sur France 2.  Comme LFI serait, si la victoire est au bout de ce 7 juillet, obligatoirement majoritaire avec de facto une proposition du leader LFI comme 1er Ministre, la majorité l’emporte toujours. Arrêtons de prendre les gens de gauche pour des cons !

Notons tout de même un signe positif de pondération, Jean-Luc Mélenchon a quand même réussi à se taire 48 heures afin de ne pas torpiller ce nouveau mouvement politique à sa naissance ! Bravo l’artiste. L’effet repoussoir sera magnifique, car il ne mesure pas la signification d’un vote dans les urnes et la peur que suscite sa personne. La modestie est un costume qu’il enfile si mal !

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires