Revenons sur le fait politique de ce mercredi 17 mai, le mouvement la République en Marche ne sera pas représenté dans la 21ème circonscription du Valenciennois, un fait politique majeur à la lecture des résultats de la présidentielle.

Certes, dans 55 + celle de Manuel Valls, REM a choisi de ménager des élus pour constituer une majorité présidentielle. 56 cas différents, et en l’occurence, le plus étonnant,  pour ne pas dire surprenant, est que le mouvement En Marché a vu le jour dans la 21ème circonscription.

Sans altérer la légitimé des candidatures de Daniel Zielinski (20ème) et Sabine Hebbar(19ème), Delphine Alexandre était devenue le leadership de ce mouvement dans le Valenciennois. Son éviction sur l’autel de la pratique politique, obtenu par Jean-Louis Borloo, en faveur de Béatrice Descamps/Laurent Degallaix pose question.

Certes, comme beaucoup d’autres le maire de Valenciennes est peut-être déçu de ne pouvoir bénéficier d’un poste ministériel. Mais de la même façon, on pouvait croire que sa venue par deux fois au meeting d’Emmanuel Macron le pousserait à vouloir participer à une majorité présidentielle avec REM au sein de l’Assemblée nationale, logique politique au vue de sa déclaration d’amour pas plus tard que sur France 2 cette semaine. Il n’en est rien car la Voix du Nord a publié,  moins de 15 minutes après le verdict de ce gouvernement, le duo LR/UDI, dans la majorité présidentielle potentiellement, Béatrice Descamps/Laurent Degallaix.

C’est un fait politique majeur car EM a réalisé un score remarqué dans la 21ème circonscription. Que vont devenir ses électeurs, visiblement frustrés, de droite et de gauche. Un émiettement total, un report pas acquis du tout sur le duo LR/UDI, voire à craindre une absenterions massive…

Je n’ai pas à montrer mon passeport sur mon hostilité à l’extrême droite. Néanmoins, c’est une évidence, l’abstention probable à ce 1er tour de la législative favorise toujours le même parti politique, le Front National en tête sur la ville de Valenciennes pour la 1ère fois de son histoire à une élection présidentielle. Et le pire du pire est qu’il faudra m’expliquer comment le duo Descamps/Degallaix, toujours favori de cette élection, va mobiliser un Front Républicain… sur la sincérité de la pratique politique peut-être ! Oui, ce vote du 11 juin dans la 21ème circonscription sera insincère, et l’alerte est maximale face une bascule possible vers l’extrême droite de la 21ème circonscription. Le danger est quasi identique que dans la 19ème depuis ce mercredi 17 mai, c’est peu dire !

Publié par Daniel Carlier le 18 mai 2017
Delphine Alexandre En Marche
Pas de la République en Marche dans la 21ème circonscription.
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly