L’horaire inhabituel, la température (28°C) et le 3e match en une semaine ont pesé sur la condition physique des joueurs. Les Valenciennois et les Rémois n’ont pas emballé la rencontre. Faustin (2’) et Roudet (76’) ont eu deux grosses occasions mais les Valenciennois se contentent de ce match nul face à une équipe qui vient de descendre de Ligue 1.

Le VAFC n’a toujours pas encaissé de but

Peu d’occasion

Samedi à 15h, stade du Hainaut, les Valenciennois démarrent fort : à la 2’Faustin servi parfaitement par Roudet file au but mais sa frappe ne trompe pas la vigilance de Carrasso. Reims répond sur un coup franc de Rigonato repris de la tête par Chavarria (10’). Sur un choc à la tête avec Da Cruz, Roudet est sonné, il porte un bandage et se fera même poser quelques points de suture à l’issue du match. Reims manque de précision en attaque : sur une récupération de Rigonato sur Fulgini (36’), il centre fort mais personne n’est assez bien placé pour reprendre. Les occasions sont rares mais les Valenciennois restent solides.

PPVARE

En deuxième mi-temps le jeu ne s’emballe pas plus. A la 53’ Damien Perquis le gardien valenciennois demande à sortir, Cyrille Merville qui a signé cette semaine le remplace. « Sur un dégagement j’ai senti une pointe au niveau du mollet, je n’ai pas pris de risque et j’ai préféré arrêter », précise le gardien numéro 1.

Damien Perquis

Damien Perquis

Les entraîneurs font des changements dans l’espoir de faire la différence. A la 70’ l’arbitre siffle une pause fraîcheur. Roudet côté gauche décoche une frappe puissante à la 76’ mais Carrasso détourne. Il y a du KO dans l’air. Le rémois Oudin, entré en jeu s’illustre mais ses tentatives sont hors cadre. Les quatre minutes supplémentaires ne débloquent pas le compteur but. Ce nul place Valenciennes à la 5e place du championnat.

Pause fraîcheur

Pause fraîcheur

« Le match nul est logique »

Faruk Hadzibegic, après avoir vécu comme toujours intensément le match le long de la touche, ne fait pas la fine bouche avec ce résultat, « Reims est une équipe taillée pour la Ligue 1 et a beaucoup de qualités. Le match nul est logique. Je suis satisfait de l’engagement de mon équipe. Elle s’est donnée à fond, a mouillé le maillot. Quand elle sera au complet, elle sera meilleure ».

Michel Der Zakarian

Michel Der Zakarian

Michel Der Zakarian l’entraîneur de Reims souligne les progrès de son équipe : « Valenciennes a eu deux occasions mais le reste du temps nous avons eu la gestion du ballon. Nous avons manqué de  justesse en attaque. Dans l’attitude c’est mieux que les trois premiers matchs ».

Il ne s’attendait pas à jouer si vite, pourtant Cyrille Merville a du entrer en jeu, « je suis déçu pour Damien. Je n’ai pas eu le temps de gamberger, j’ai mis les gants et c’était parti, ça s’est fait naturellement. Nous aurions aimé mettre un but mais nous restons invaincus à la maison ».

Tout sourire l’attaquant Edouard Butin a joué 10 minutes en fin de rencontre, « mon dernier match c’était en décembre l’année dernière. Je n’ai jamais lâché, je me suis soigné. Il me reste du rythme à  retrouver. Le point positif c’est que je tourne la page et regarde devant. L’entraîneur m’a fait confiance, j’étais préparé à jouer quelques minutes, j’ai eu zéro douleur et zéro appréhension, la blessure est derrière. Ce match nul est plutôt un bon point face à une grosse équipe ».

Valenciennes-Reims : 0-0 (0-0)

Spectateurs : 6727

Valenciennes : Perquis (Merville 53’) – Néry, Nestor, Kantari, Niakhaté – Tameze, Enza-Yamissi –  Fulgini (Ciss 69’), Roudet – Faustin (Butin 81’), Da Costa.

Reims : Carrasso – Jeanvier, Weber, Traoré, Conte – Da Cruz, Rigonato – Berthier (NDom 80’) , Rodriguez – Chavarria (Oudin 67’), Kyei (Siebatcheu 72’).

 

 

 

Publié par Anne Seigner le 13 août 2016
Faruk Hadzibegic ligue 2 VAFC Valenciennes
Match nul entre le VAFC et Reims
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email