Jeudi matin, les écoliers de Quérénaing feront la rentrée dans la nouvelle école du village, réhabilitée et mise en conformité, l’école Georges Pamart est devenue une école tournée vers le numérique.

Quérénaing ouvre sa porte numérique

Nouveaux cartables, nouveaux stylos, nouvelles trousses, et même des tablettes, c’est parti pour une année scolaire bien remplie, dans une nouvelle école entièrement rénovée et tournée vers l’avenir.

Inaugurer une école est un acte symbolique. Dans ce lieu, des milliers d’enfants ont appris, apprennent encore et apprendront « le vivre ensemble », sur les bancs, ils comprendront le monde d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Ici, l’école Georges Pamart est un véritable trait d’union entre l’école d’hier et l’école moderne numérique du XXIème siècle. Laurent Hubert, l’architecte a respecté le patrimoine architectural, le travail de l’époque est conservé, on peut encore voir sur les murs les traces de l’école géminée. La porte d’entrée est aux normes « vigipirate », les enfants seront bien gardés.

Une nouvelle école. Une école nouvelle.

«Un projet de deux ans. Tous les acteurs ont travaillé en étroite collaboration, entreprises, bureaux d’étude, techniciens, éducation nationale et les élus ont même mis la main à la pâte», explique Didier Joveniaux, le maire de Quérénaing, qui était entouré, ce lundi après-midi, de nombreux élus et personnalités du territoire pour cette inauguration dont le député du Nord, Jean-Pierre Decool, qui visiblement ravi annonce «l’école numérique c’est l’école du futur. Ici à Quérénaing, c’est l’école du présent. Notre jeunesse en a fait son langage, aujourd’hui il faut une ouverture vers le monde et vers l’être humain».

Budget de 650 000 € pour cette école du futur

Exit le plomb, l’amiante, les soucis électriques, le manque de sanitaires, les ordinateurs hors du temps… l’école est aux normes et dispose des outils nécessaires pour bâtir le monde de demain.

L’école a un coût  de 650 000 € dont le financement se décompose du Fonds de Soutien aux Investissements Communaux de 105 000 € ( non utilisé sur l’année 2015  ), 65 000 € de 2016, 23 000 € de la Dotation d’Équipement des Territoires Ruraux et la réserve parlementaire de Valérie Létard d’un montant de 10 000 €. La ville a contracté un emprunt d’un montant de 250 000 €. A noter une récupération du FCTVA de 100 000 € et enfin un autofinancement de 97 000 €.

Pourquoi une école numérique à Quérénaing ?

Elle est très jolie cette petite école. Elle a le charme des écoles de village, en plus moderne. Didier Joveniaux, fier des 81 élèves et des 18 nouvelles inscriptions à l’école cette année, confie «pour être en adéquation avec ce que propose l’ État depuis 2015, les apprentissages fondamentaux bien sûr, mais l’école doit aussi préparer les enfants à être les acteurs du monde de demain, préparer les élèves aux emplois numériques de demain». Le premier magistrat ajoute « l’éducation nationale a prêté une vingtaine de tablettes l’année dernière. La commune de Quérénaing a investi dans des tableaux numériques, un nouveau serveur, une télé écran plat, un système audio à la pointe mais aussi la formation aux outils».

A Quérénaing, tous ont rêvé de cette nouvelle école. Rêve réalisé pour les écoliers, qui ont d’ailleurs pris possession des lieux, ils courent, ils rient, ils chahutent déjà dans la cour, il ne manque plus que la traditionnelle marelle dans leur indispensable base arrière. Didier Joveniaux, lui a fait un vœu, celui que «cette école devienne l’école de référence pour former les professeurs du territoire à ces nouvelles technologies».

 

Publié par Celine Druart le 29 août 2016
Didier Joveniaux Ecole numérique Quérénaing
L’école du XXIème siècle est à Quérénaing
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email