L’association des commerçants, la ville de Valenciennes et les acteurs politiques de la commune, tout le monde est favorable pour une nouvelle édition de la Braderie en 2017, oui mais… !

La Braderie d’hier et de demain

Il faut d’abord revenir sur l’épisode estival de l’annulation de la Braderie de Valenciennes, le lundi 12 septembre. Fin juillet, la Braderie de Valenciennes était maintenue, une réunion en Sous-Préfecture avait eu lieu avec des mesures de sécurité accrues, proposées par les Boutiques de Valenciennes, et validées par tous les participants sauf que…

Le 05 août, Martine Aubry communique sur l’annulation, en compagnie de Michel Lalande, le Préfet, de la mythique Braderie de Lille…. Aux quatre coins de France, c’est une bombe et chaque pétard dans la plus petite des kermesses devient une question, un enjeu local… !

Compte tenu de l’importance de la Braderie de Valenciennes,, les Boutiques de Valenciennes, le maire de Valenciennes et le Sous-Préfet décident, le 12 août 2016, d’annuler la Braderie de Valenciennes prévue le lundi 12 septembre 2016. Elle n’a, à aucun instant, fait l’objet d’un maintien sous quelque forme que ce soit à cette date.

Monique Guilbert, présidente des Boutiques de Valenciennes, précise les contours de cette décision difficile : « Le périmètre de la Braderie était trop important en terme de surveillance, les difficultés au niveau des fouilles trop nombreuses et sans compter les camionnettes installées pour les étals commerçants non sédentaires très complexes à contrôler« .

Techniquement, il faut préciser que la ceinture des boulevards possède  23 entrées vers l’intérieur de la ville et de facto à surveiller…En clair, dans un délai si court, la modification de l’organisation même de cette manifestation historique était trop complexe. « Cette annulation a été mal perçue par les cafés/restaurateurs mais beaucoup  réagissent en communiquant sur une opération Moules/Frites dans leur établissement durant cette période« .

C’est une excellente idée et manger des Moules/Frites, le lundi 12 septembre, c’est un peu un acte de résistance…; initiative du restaurant l’Escargot à Valenciennes : www.va-infos.fr/breve/moulesfrites-a-lescargot/

Point important, les commerçants non sédentaires, sédentaires et particuliers, qui ont déjà acquittés leur participation, seront remboursés mais par chèque uniquement. « C’est directement un chèque du Trésor Public établi par nos soins« , précise la présidente.

Bien sûr, impossible de ne pas comparer, le carnaval et Binbin de sortie fin août avec un grand succès. La possibilité de canalisation semblait plus facile pour les organisateurs et la sécurité fut assurée par les services conjugués de la Police municipale et nationale.

Et la Braderie 2017

La volonté des Boutiques de Valenciennes est de relancer la Braderie en 2017 « il faut profiter de cette annulation pour repenser cet événement-Braderie- mais également les autres manifestations des Boutiques de Valenciennes. Pour le cas de la Braderie, nous devons établir le nouveau mode de fonctionnement avant la fin de l’année car les professionnels non sédentaires programment plus de 6 mois à l’avance« , poursuit la présidente des Boutiques de Valenciennes.

La Fête du Commerce

Depuis 2003, la pré-braderie du samedi avant le Tour St-Cordon et la Braderie traditionnelle, était organisée au bénéfice des commerçants sédentaires. Une autorisation d’un étal sur le domaine public est en place pour la toute nouvelle Fête du Commerce ce vendredi 09 et samedi 10 septembre 2016.

Braderie« Une nocturne sera possible pour chaque commerçant, jusque 21H, le vendredi 09 septembre. Ensuite, le samedi 10 septembre, le stationnement sera gratuit partout en voirie comme dans les parkings en ouvrage (même si vous devez prendre un ticket pour lever la barrière). Enfin, Transvilles lance un ticket Evénement pour cette occasion, 1€ pour la journée, le 09 et le10 septembre« , explique Monique Guilbert. Des groupes musicaux viendront s’ajouter à cette Fête du Commerce mais le volet festif demeure avant tout l’attractivité des prix proposés par les commerçants, comptez sur eux pour casser les prix !

Réactions politiques sur l’annulation 2016 et sur la Braderie 2017 :

Annulation 2016

Jean-Claude Dulieu (élu front de gauche/Ville de Valenciennes)

« Je fus désagréablement surpris par cette nouvelle. Bien sûr, je suis pour que les gens vivent en sécurité mais il ne faut pas faire le jeu de l’obscurantisme.et participer à la psychose. Beaucoup de manifestations se sont maintenues et notamment dans le monde culturel (voire des initiatives comme Fresnes-sur-Escaut).

J’aurais préféré que la ville de Valenciennes réagisse comme pour le carnaval et le Tour St Cordon. Il y a eu trop de précipitation dans la décision. De même, je ne peux pas entendre non plus-vous n’êtes pas en responsabilité donc vous ne pouvez pas critiquer- sur ce principe il n’y aurait plus de débat possible dans aucun domaine. Je pense qu’il y avait tout de même matière à réaliser une Braderie light et sécurisée« .

Christine Laurent (responsable de la section Parti Socialiste à Valenciennes)

 » Zazie, le 14 juillet, ce concert était hyper sécurisé. De même, j’étais ravie dimanche 29 août lorsque Binbin était sur la Place d’Armes, un monde fou. Comme la Braderie de Valenciennes, c’est une fête populaire, elle brasse toutes les populations.

Néanmoins, la responsabilité est lourde pour les organisateurs (association) voire les politiques responsables. Il était plus sage (comme à Lille) de prendre cette décision. Toutefois, de nombreuses braderies se sont maintenues comme à Douai, Marly, Raismes etc.

Deux impacts directs, la vie économique notamment pour les cafés/restaurants et tout simplement la vie de la ville ».

Didier Legrand (élu ville de Valenciennes, droite minoritaire)

« Il est facile pour quelqu’un qui n’a pas participer au processus de décision de commenter. Je n’ai pas toutes les informations nécessaires comme la quasi totalité des Valenciennois. La volonté de sécurité du maire ne peut être contestée.

Par contre, ce que je perçois, c’est l’incompréhension du public qui ne comprend pas le sentence. Le lundi 05 septembre, c’était la Braderie de St Quentin, celle de Tours a été maintenue également avec près de 200 000 chalands. A Valenciennes, le Tour St Cordon est dans sa portion congrue et pour Binbin, on a fouillé les clients en terrasse et pas dans l’établissement !

Je ne reproche pas les décisions du maire mais la communication sur cette annulation« .

Et sur une Braderie 2017

Jean-Claude Dulieu :

« Il est très important qu’elle soit maintenue mais il faut la retravailler. Elle doit prendre un nouveau souffle. Avec la fin de la journée du maire, faut-il la maintenir le lundi ? Changer la date ? Historiquement, c’est le binôme St-Cordon/Braderie, il y a un lien étroit entre ces deux événements.

Sur la Braderie, il faut lui redonner une âme, elle était devenue l’hypermarché à ciel ouvert des produits Made in China, trop peu de vide-grenier !!! Profitons de cet électrochoc pour changer, il faut retrouver un esprit, c’est une fête, un mixage entre des animations, une fête et l’acte de brader !

Je propose une cellule de réflexion Ad Hoc sur la braderie de Valenciennes, elle doit résultée d’une décision collégiale ».

Christine Laurent :

« Je souhaite qu’elle revienne mais on ne connait pas les événements à venir. Quelle sera l’évolution de la Braderie ? Nous avons besoin de faire la fête mais dans les meilleures conditions de sécurité. Les Français doivent changer leur comportement. Aujourd’hui, la population comprend les mesures de sécurité. La Braderie est importante pour les Valenciennois et certains attendent cette manifestation pour faire des achats.

On pourrait imaginer une ville fermée aux voitures, il faut des idées nouvelles, une réflexion plus large, aller voir ce qui s’est passé ailleurs. D’autres communes ont des soucis identiques avec d’autres solutions !  »

Didier Legrand :

« Je suis pour une nouvelle Braderie, depuis la fin de la journée du maire, la Braderie avait tendance à s’endormir. Et ce n’est pas un problème récent, depuis l’arrivée de Jean-Louis Borloo, c’était un thème récurrent abordé en majorité municipale. Personne n’a osé y toucher à la Braderie de peur de déclencher des polémiques.

Il serait dommage de supprimer cette tradition séculaire. Néanmoins, il est indispensable de repenser cette organisation, ramener les chalands à Valenciennes, changer le périmètre, faire une nocturne, faire venir des animations de rue, changer le jour… « .

 

Publié par Daniel Carlier le 7 septembre 2016
Boutiques de Valenciennes Braderie Braderie de Valenciennes Monique Guilbert
L’unanimité pour une nouvelle Braderie en 2017
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email