En présence du référent du Nord Christophe Itier et d’une vingtaine de Valenciennois, des adhérents étaient réunis ce samedi 29 octobre pour la première réunion locale du mouvement En Marche Valenciennois (comité locale de Laurent Lasselin, 4 comités sur Valenciennes) dans un restaurant au cadre exceptionnel de la Place Cardon.

Le mouvement « En Marche » sur le Valenciennois était animé ce samedi 29 à Valenciennes par Laurent Lasselin

C’était l’occasion de faire connaissance, de mettre en place et d’installer le mouvement sur le Valenciennois pour la première fois. L’organisation a été présentée aux Valenciennois présents samedi dernier, à 16H00, après la présentation d’ Emmanuel Macron de ce mercredi 26 octobre à Paris et devant la presse.

Le mouvement « En Marche », c’est 90000 adhérents à ce jour et 3400 adhérents dans le Nord. Différentes personnalités issues de la société civile, du milieu associatif et de la politique étaient venues à cette présentation.

Le responsable du comité En Marche valenciennois qui est-il ?

« Je m’appelle Laurent Lasselin, je suis un citoyen engagé et j’insisterai sur ce terme : un citoyen engagé. C’est d’ailleurs le titre de mon livre qui est en écriture en ce moment.

Je suis Président de l’association Hum’Afrique, une organisation pour le développement des projets agricoles en Afrique.

J’ai été séduit par Emmanuel Macron, je trouve que l’on a du mal à l’identifier sur l’échiquier politique, à savoir si il est de droite ou de gauche et c’est ce qui me plaît profondément en lui.

Et pour vous faire une confidence, un Maire communiste m’a dit, il n’y a pas très longtemps,        
«Laurent, je ne sais plus si tu es de droite ou si tu es de gauche» il m’a fait un énorme compliment en me disant cela. C’est certainement une volonté de ma part de casser les dogmes politiques.

Je pense qu’aujourd’hui qu’il faut agir pour l’intérêt commun et non plus pour des lobbies, pour les intérêts personnels ou pour les politiques eux-mêmes. Il faut passer dans à une autre phase de réalité citoyenne.

C’est important pour moi aujourd’hui d’agir librement. Ce qui me plait dans les idées d’Emmanuel Macron c’est de vouloir réformer le paysage politique, on en a assez de l’alternance pour faire et défaire les lois, d’en inventer de nouvelles encore plus lourdes pour les citoyens et de les imposer avec l’utilisation du 49/3.

Pour toutes ces raisons nous aurons l’occasion d’aborder ces sujets lors des prochaines réunions.

La stratégie organisationnelle a été abordée, mais également l’organisation des prochaines réunions
qui sont ouvertes au public, aux partis politiques et à la société civile.

C’était également l’occasion d’accueillir les curieux, adhérer, de recevoir d’autres animateurs, de se présenter, de poser des questions sur le mouvement.

D’échanger sur le diagnostic rendu par Emmanuel Macron à Strasbourg, Le Mans et Montpellier à la suite des trois mois d’échanges avec les marcheurs qui ont sillonné la France et entendu les français ».

Laurent Lasselin

Publié par Communiqué le 31 octobre 2016
Emmanuel Macron Laurent Lasselin
Le mouvement En Marche sur le Valenciennois
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email