Un proche qui fait un malaise ou qui s’étouffe, une brûlure, une fuite de gaz ou un départ de feu chez vous, un accident de la route… Nombreux sont les risques dans notre vie quotidienne. Face à une personne en danger, avoir les bons réflexes peut parfois sauver une vie. 

Ce samedi 12 novembre, était organisé à la salle des Fêtes d’Hérin une information sur les gestes de premiers secours.

A l’origine de cette initiative, l’amicale des anciens sapeurs pompiers d’Hérin, en partenariat avec la Protection Civile de Raismes et la Ville d’Herin a organisé cet après midi là, une information sur les gestes de premiers secours. Au programme, un atelier défibrillateur, un atelier secourisme, un atelier hémorragie et bien d’autres exemples.

franvertiJean Marc Mortreux, second adjoint au Maire d’Hérin et président de l »amicale des anciens sapeurs pompiers d’Herin, est satisfait de cette première édition qui a permis de « sensibiliser aux gestes de premiers secours, comme pour des arrêts cardiaques ou des AVC par exemple« . L’an prochain l’objectif sera plus ambitieux : « C’est la première édition, l’année prochaine nous envisageons de travailler avec les écoles pour une sensibilisation aux gestes de premiers secours« . Il faut dire que la ville d’Hérin est très en pointe sur cette thématique « tout le personnel communal est formé aux gestes de premiers secours« .

En parrallèle aux démonstrations, il était possible de s’informer sur le recrutement des sapeurs pompiers professionnels, volontaires et jeunes sapeurs pompiers.

William de Grés, secrétaire de l’association des Jeunes Sapeurs Pompiers d’Anzin a renseigné les adolescents présents « entre 13 et 14 ans, vous pouvez rejoindre les JSP d’Anzin. La formation dure quatre ans et se conclut par le brevet national de jeune sapeur pompier. Envoyez votre lettre de motivation au CIS d’Anzin, 2 rue du Commandant Fabry, 59410 Anzin« .

ambuSi les sapeurs pompiers représentent le premier maillon de la chaîne du secours, la sécurité civile s’appuie également sur les 250 000 bénévoles des associations sur tout le territoire. En effet, après vérification des compétences, des associations peuvent être autorisées à exercer des missions en appui aux pouvoirs publics comme la participation aux opérations de secours, des actions de soutien aux populations notamment victimes d’intempéries ou pour monter des dispositifs prévisionnels de secours lors de rassemblements de personnes.

« La Fédération Nationale de Protection Civile est une des plus importantes associations agréées de sécurité civile en France. Reconnue d’utilité publique pour ses actions citoyennes, elle est conventionnée avec le ministère de la Santé« , rappelle Franck Mundubeltz, de l’antenne de Raismes « elle assure notamment des actions d’enseignement et de formation en matière de secourisme« .

En attendant, vous pouvez consulter : www.comportementsquisauvent.fr

Pierre Augagneur

Publié par Daniel Carlier le 13 novembre 2016
protection civile
Samedi qui sauve
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email