Lundi soir il ne faisait pas un temps à mettre un supporter dehors ! Pourtant plus de 6000 ont bravé le froid et ont été récompensés par une victoire arrachée à la dernière minute par Faustin. L’année démarre bien pour le VAFC qui remonte à la 10e place.

Le VAFC bat Sochaux 2-1

Ce brin de réussite

VASO1Après un mois sans compétition et un stage au Touquet, les Valenciennois retrouvaient leur stade. Une reprise pas évidente face au 5e du championnat.
En première mi-temps les Valenciennois butent sur la défense sochalienne bien en place, le ballon circule latéralement mais pas moyen d’entrer dans la surface de réparation. Ils s’engouffrent dans une brèche à la 23’ : intervention défensive autoritaire de Néry qui lance la contre-attaque pour Roudet qui sert Da Costa. L’attaquant centre, Diarra le reprend mais sa frappe n’est pas assez appuyée pour tromper le gardien sochalien. Sur cette action celui qui était courtisé par Angers se blesse aux adducteurs. Il est remplacé par Butin. Les Sochaliens réagissent par l’intermédiaire d’Honorat (35’), Bérenguer (41’, 45’).
Réchauffés dans les vestiaires, les joueurs reviennent avec plus de velleité offensive. Tardieu sur coup franc (49’) est proche de l’ouverture du score, Bérenguer aussi (52’). C’est un ancien Sochalien qui ouvre le score. Sur un centre de Niakhaté, Butin ne se pose pas de question, il reprend victorieusement (1-0, 65’) : une occasion, un but, quelle efficacité !  Sochaux égalise par Andriatsima, seul au second poteau (1-1, 70’). Quel manque de vigilance !

Les Valenciennois pas abattus repartent en croisade. L’entraîneur lance les jeunes et ce coaching est payant. Faustin marque le but de la victoire à la 90’. Les supporters retrouvent leur voix et sont réchauffés par cette victoire. Sochaux pousse dans les arrêts de jeu mais Nestor et Niakhaté veillent. Première victoire du VAFC en 2017 et premier clapping avec le kop.

« Il n’y a pas de secret, quand nous travaillons, nous récoltons les fruits  »

L’entraîneur sochalien Albert Cartier ne cherche pas d’excuse, « nous n’avons pas mis les ingrédients qu’il fallait pour jouer un match de foot. Nous ne méritions pas le match nul, la défaite est logique. Nous avons eu des soubresauts mais pas de réaction. Il y a eu un problème d’intensité, de rythme et de simplicité. Nous avons fait semblant dans ce match. Les individus ont pris le dessus sur le collectif. Je suis très insatisfait de la production et des attitudes ».
La défaite a un goût amer pour le défenseur Florent Ogier, « sur un terrain difficile, nous encaissons le 2e but bêtement. Nous avions pourtant à cœur de bien commencer l’année ».
Pierre Gibaud le latéral droit relativise, « il reste énormément de match, nous ne devons pas être abattus, il faudra rebondir à domicile ».

L’entraîneur valenciennois Faruk Hadzibegic est satisfait, « la victoire est méritée. C’est la première fois que je vois l’équipe avec autant de discipline dans le jeu. Elle a été patiente, bien organisée. Elle a eu le courage d’aller chercher la victoire, avec beaucoup d’application et d’abnégation. Nous avons eu un peu de réussite. Ça fait plaisir d’être la meilleure attaque mais nous ne sommes que 10e au classement. Cette victoire apporte beaucoup de positif. Au-delà des 3 points, elle donne de la confiance pour la suite ».

Andy Faustin

Andy Faustin

Pour le milieu de terrain Adrien Tameze, « nous avons été costauds et solidaires ».
Le défenseur Ahmed Kantari souligne l’aspect physique, « nous étions prêts, ça nous a permis de répondre à l’impact. Il n’y a pas de secret, quand nous travaillons, nous récoltons les fruits. Plus nous travaillerons dur à l’entraînement, plus ça sera simple en match. Nous avons fait le match que nous voulions faire ».

Le premier buteur Edouard Butin est satisfait mais sa joie sur le terrain était contenue, « par respect pour le club de Sochaux à qui je dois beaucoup, je ne pouvais pas célébrer mon but. Ça faisait longtemps que je n’avais pas marqué. A moi de reproduire ce genre de performance. Janvier va être déterminant, nous saurons si nous pouvons jouer le haut du tableau ou le ventre mou ».

Le second buteur Andy Faustin est sincère, « j’ai mis la plus grosse frappe que je pouvais, j’ai eu de la chance. Ça fait plaisir de marquer à la 90’, ça donne la victoire. Il faudra aborder les prochains matchs de la même façon, avec du sérieux et de la discipline »

Valenciennes – Sochaux : 2-1 (0-0)

6567 spectateurs
But : Butin (65’), Faustin (90’) pour Valenciennes ; Andriatsima (70’) pour Sochaux

Avertissements: Kantari (79’) pour Valenciennes ; Onguené (68’) pour Sochaux

Valenciennes : Perquis – Néry, Nestor, Kantari, Niakhaté – Tameze, Enza Yamissi –  Fulgini, Roudet (Azbague 86’), Diarra (Faustin 86’)- Da Costa (Butin 28’).

FC Sochaux: Prévot – Alphonse, Onguené, Ogier, Gibaud – Ramaré (Robinet 65’), Tardieu – Honorat (Sao 60’), Ilaimaharitra, Bérenguer – Andriatsima.

Publié par Anne Seigner le 17 janvier 2017
Adrien Tameze Ahmed Kantari Edouard Butin Andy Faustin Faruk Hadzibegic Florent Ogier Pierre Gibaud VAFC FC Sochaux Albert Cartier
Victoire sur le fil du VAFC
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email