Vendredi soir les Valenciennois et les Brestois n’ont pas proposé un football offensif. Alors qu’ils se dirigent vers un 0-0, Joseph Monrose libére les joueurs du Finistère. Tonnerre de Brest !

Le VAFC ne méritait pas ça

Pas d’animation offensive

VABR1Pas impressionnés les Valenciennois entament bien la rencontre face au leader à l’image de Roudet (14’, 22’). Les Brestois reprennent l’année 2017 par une élimination en coupe de France face à Fleury, club de CFA et une défaite contre le Red Star. Pas question que cette spirale négative continue à tourner. Battochio (29’,33’), Pelé (40’), Faussurier (43’) et Coeff (44’) tentent leur chance de loin mais le gardien valenciennois est vigilant.
Après la pause, les équipes allaient-elles se livrer davantage ?
Les Valenciennois sont privés de leur meilleur buteur Da Costa (blessé) et de Ciss (CAN).  Les Brestois ont la possession du ballon, ils le font circuler mais ne se créent pas d’occasions dangereuses. Les Valenciennois ne parviennent pas à porter le jeu dans la surface brestoise. Les entraîneurs décident de faire des changements : Faustin pour Valenciennes, Joseph Monrose et Lavigne pour Brest. Des attaques s’il vous plaît Messieurs pour réchauffer les courageux spectateurs qui bravent le froid…Rois de la passe à dix, les Brestois ont l’air de s’ennuyer. Les Valenciennois préservent le match nul. Enfin jusqu’à la 92e minute… Joseph Monrose ouvre le score, certes avec de la réussite mais Brest empoche les 3 points et conforte sa place de leader. Le VAFC, comme à l’aller, s’incline en fin de match et encaisse sa première défaite depuis le 4 novembre 2016.

« Le nul était logique  »

L’entraîneur brestois Jean-Marc Furlan est hilare, « je n’ai pas vu le but. Je suis sorti 30 secondes avant la fin. Notre vœu était de stopper la série. Cette victoire est une bonne opération. Je suis satisfait du comportement du groupe même si nous nous ne créons pas assez d’occasions par rapport à la possession. Avec le minimum, nous avons quand même claqué un but ».
Le défenseur brestois Alexandre Coeff est satisfait, « l’objectif c’était de ne pas prendre de but et de ramener un point. Depuis le début de saison, les entrants font la différence. C’est le cas avec Steven qui marque le but qui nous soulage ».
Son partenaire en défense Brendan Chardonnet souligne que « la victoire a mis du temps à se dessiner. Nous avons empoché les trois points sur la dernière occasion ».

VABR2Souriant en toutes circonstances, l’entraîneur valenciennois Faruk Hadzibegic est déçu, « la défaite est cruelle pour nous. Brest a eu de la réussite. Nous ne sommes pas récompensés de nos efforts. Nous n’avons pas pesé offensivement. Je suis frustré, le nul était logique. C’est dommage. Nous n’avons pas d’autre choix que d’accepter ce résultat ».
« C’est le scénario que nous haïssons par excellence », affirme le gardien Damien Perquis, « nous méritons le match nul. Nous nous sommes fait punir sur la dernière action, Brest a eu de la réussite ».
Le milieu de terrain Sigamary Diarra est frustré, « prendre un but dans les arrêts de jeu ça fait mal. En première mi-temps nous devons marquer, dans la deuxième ça s’est équilibré. Le nul aurait été équitable. Ce coup du sort est la force du leader ».

Valenciennes – Brest : 0-1 (0-0)

6951 spectateurs

But : Josep Monrose (92’) pour Brest

Avertissements: Faustin (74’) pour Valenciennes ; Battochio (15’), Chardonnet (83’) pour Brest

Valenciennes : Perquis – Néry, Nestor, Kantari, Niakhaté – Tameze, Enza Yamissi –  Fulgini, Roudet – Butin (Faustin 63’), Diarra (Azbague 79’).

Brest: Hartock – Belaud (Lavigne 65), Chardonnet, Diallo, Bernard – Gastien (Sissoko 90), Coeff, Battochio – Faussurier, Maupay (Joseph Monrose 62), Pelé.

Publié par Anne Seigner le 28 janvier 2017
Alexandre Coeff Brendan Chardonnet Damien Perquis Faruk Hadzibegic Jean-Marc Furlan Sigamary Diarra
Cruelle défaite du VAFC dans les arrêts de jeu
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email