Samedi soir, c’était une soirée de feu pour le Go Fight à Marly, 10 combats de qualité à travers une fin en apothéose avec les victoires de Salahdine Aït Naceur et de Madani Belhadad pour la ceinture WBC.

La soirée est montée en puissance avec d’abord une série de combats semi-pro.

Samuel El Mehdi battu par KO à la 3ème reprise par Biagion Di Pietrantonio de la Team Marly

Lorenzo Moundir Rosaia battu par KO au 2ème round par Fabien Bareyre

Mathieu Masquelet  a abandonné à la 1ère reprise contre James Lemaire

Fares Hadj Mebarek a abandonné  à la 2ème reprise contre Jerome Bonnet

La première montée de température est intervenue avec la victoire d’Aurélien Houdart de la Team Marly contre Julien Holvoet. Emmené par Anthony Xerra, Aurélien a remporté avec brio son combat décisif pour monter en catégorie A.

Ensuite, Sofia Laidouni, du club de Fresnes, a enflammé un peu plus la salle avec une victoire pleine d’autorité, par KO au 2ème round, contre Wesley Fred.

Dans la foulée, Ahmed Idouche, de la Team HADJ Beuvrages a confirmé la vague de victoires nordistes dans ce gala international. Il a battu par, décision de l’arbitre, Guillaume Calone, en provenance de Belgique.

Enfin, les deux grands combats, Class A International, ont répondu à l’attente du public bouillonnant de la salle Dumont à Marly.

OLYMPUS DIGITAL CAMERATout d’abord, Salahdine Aït Naceur, ancien champion du monde et ancien double champion d’Europe, repart au combat après 18 mois de coupure. Revenu dans le club d’Anthony Xerra, il a remporté une victoire à l’unanimité des juges contre le Thaïlandais WannaÎ Pongpila. Une joute entre deux adversaires très expérimentés. Le Thaïlandais a remporté le premier round avec ses fulgurances aux pieds et aux poings, mais surtout grâce à son sens de l’esquive véritablement impressionnant. Le combat s’est équilibré au deuxième round et l’ex champion du monde a dominé l’opposition avec, notamment,  son travail des pieds. Un retour de Salahdine Aït Naceur sanctionné par une belle victoire devant un adversaire de grande qualité.

Le titre WBC

OLYMPUS DIGITAL CAMERAPour le titre européen, Madani Belhadad, du club de Beuvrages, a dominé un italien. Ce n’était pas celui prévu initialement, en cause une grippe, mais Pawel Szymanski. Comme dans le combat précédent, c’est l’adversaire qui a pris le dessus avec un choix de corps à corps incessant, Madani était englué dans la tactique de l’adversaire. Peu à peu, il a réussi à se défaire de cette emprise, les poings et les pieds volaient… il a englouti le champion italien pour décrocher le titre européen WBC, vacant, dans la catégorie des 61 kg.

Une joie immense et indescriptible s’est emparée du ring et de la salle Dumont. La ceinture fut remise par Fabien Thiémé, fan d’abord avant d’être maire de la commune samedi soir.

Publié par Daniel Carlier le 29 janvier 2017
Anthony Xerra Madani Belhadad Marly Salahdine Aït Naceur
Madani Belhadad, champion d’Europe WBC
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email