Samedi soir, salle du Hainaut, Valenciennes disputait son dernier match de la saison face à Calais : 12 Valenciennoises à domicile face à 8 Calaisiennes sans entraîneur. Malgré une belle résistance, les Calaisiennes s’inclinent 3-0. Valenciennes termine le championnat prénationale à la 2e place et ne disputera donc pas la montée en Nationale 3.

Calais n’a rien pu faire face à l’accélération valenciennoise à chaque fin de set

En toute tranquillité

Ambiance détendue pour le dernier match de la saison, il n’y avait pas d’enjeu ni pour Valenciennes ni pour Calais. Les Calaisiennes ouvrent le score par Claire Christiaens. La Valenciennoise Mélanie Bourges est précieuse à la conclusion (5-5). Trop détendues ? Peut-être un peu… les joueuses commettent des fautes en réception et au service. Les deux équipes sont au coude à coude (17-16). Valenciennes accélère et enchaîne les points. Clémence Cheval survole et la jeune Coline Fatela (19 ans) conclut. La joueuse de l’équipe réserve a gagné sa place dans l’équipe première, elle joue sans complexe (25-18).
Calais repart au combat (1-4). Alexia Arnaud remet les siennes sur de bons rails en perforant le contre (9-9). Raphaëlle Moreau ne lâche rien, Calais est en tête (12-16). Clémence Cheval égalise (17-17) et Valenciennes est impitoyable dans le money-time (25-20).
Menées mais pas abattues, les Calaisiennes résistent dans le 3e set (5-5, 10-10, 14-14). Les échanges sont longs et disputés. Les Calaisiennes jouent en apnée mais sont devant (16-18 puis 18-20). La bande à Fasquez va-t-elle remporter un set ? Et bien non le scénario des deux premiers sets se répète, Valenciennes accélère sous l’impulsion d’Alexia Arnaud et Mélanie Bourges et conclut (25-21). Les Valenciennoises terminent la saison en beauté sous les yeux des blessées Mélandra Borel et Chloé Bray.
Les Valenciennoises sont encore engagées dans la coupe des Flandres, elles disputent le quart de finale dimanche 9 avril à 15h à Mouvaux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

« Je n’ai rien à reprocher aux joueuses »

La capitaine calaisienne Kloé Warnault a quelques regrets, «  nous étions au coude à coude puis Valenciennes accélérait en fin de set, ça s’est joué à rien, nous aurions aimé être récompensées en remportant un set. Il nous manque notre libéro, elle nous aurait apporté en défense. Nous avons été sans entraîneur de fin janvier à mi-mars. Notre nouvel entraîneur Morgan Schuppe est aussi un joueur, c’est pour ça qu’il n’est pas là ce soir. Il n’y avait pas d’enjeu sur ce match mais nous voulions produire du beau jeu. C’est agréable de jouer dans une salle comme ça, avec du public. Nous avons réalisé une belle saison avec un effectif réduit, qui joue sa 1ère année en prénationale. Quatrième c’est satisfaisant, nous sommes à la base une bande de copines, nous prenons du plaisir à jouer ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERAL’entraîneur valenciennois Maximilien De Parmentier est satisfait, « Calais est une bonne équipe qui ne s’est pas laissée faire. C’était le chat qui jouait avec la souris puis nous faisions un effort sur la fin. J’ai donné la chance à Coline parce qu’elle a une bonne lecture de jeu. Elle fait des erreurs, c’est normal mais elle progressera grâce à la répétition des matchs à ce niveau. Le bilan ? Nous avons 3 défaites dont 2 face à Harnes qui est intouchable. Un mauvais pas à Saint-André, l’équipe est à sa place. Je n’ai rien à reprocher aux joueuses. Il manque une attaquante pour concurrencer Harnes. Ne pas disputer la montée c’est rageant pour l’ensemble du club mais ça a permis de le structurer davantage ».
Audio : interview de Sophie Raverdy (n°8)

Audio : interview de Coline Fatela (n°9)


Audio : interview du président, Arnaud Legrand

Valenciennes – Calais : 3-0 (25-18, 25-20, 25-21)

Publié par Anne Seigner le 2 avril 2017
Valenciennes Volley Club
(Volley) Valenciennes soigne sa sortie
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email