Ce mercredi 28 juin, la ville de Marly a mis l’accent sur l’emploi des jeunes à travers la filière de l’alternance, en lien avec les organismes de formation, et les entreprises partenaires ; un succès populaire à la vue de l’affluence des jeunes concernés.

Fabien Thiémé :  » L’emploi demeure l’une des principales préoccupations de nos administrés »

Au sein de la salle Schumann, les services de la commune ont réédité l’opération engagée en 2016 à travers un forum pour l’emploi. Fort de ce premier succès, Fabien Thiémé a voulu reconduire cette information. Avec 15,2% de taux de chômage dans le Valenciennois, dont 1 126 sur Marly, il est inutile de souligner l’omnipotence de ce sujet pour tous les édiles du Valenciennois. « L’emploi demeure l’une des principales préoccupations de nos administrés« , déclare le premier magistrat.

Au pupitre, Franck Wignolle, directeur adjoint du pôle emploi de Valenciennes

Au pupitre, Franck Wignolle, directeur adjoint du pôle emploi de Valenciennes

Pour une manifestation basée sur l’efficience, il fallait choisir une fenêtre de tir la plus concrète possible.  » Cette manifestation, organisée par la ville de Marly, est ciblée sur les jeunes. L’alternance est une filière d’excellence, mais également l’apprentissage. Ici, ils peuvent trouver une entreprise avec des besoins « , précise Franck Wignolle, le directeur adjoint du pôle emploi de Valenciennes.

Des offres d’emplois chez les entreprises partenaires, parfois avec des compétences requises, parfois avec une montée nécessaire en qualification, et justement les organismes de formation étaient tous là !

emploiintLa volonté de la commune était à l’efficacité « nous voulions mettre en lumière des formations pour la jeunesse… avec des débouchés. L’alternance fait partie de ces opportunités. Dans cette optique, nous avons réuni pour cette journée, la jeunesse, les organismes de formation en lien avec l’alternance, ainsi que des entreprises partenaires », indique Khaled Sidi Moussa, responsable du service social au sein de la ville de Marly. Les services de la commune, la Maison des Associations, sous la direction d’Anthony Xerra, ont multiplié les axes de communication pour attirer la jeunesse de la ville et au delà !

Pour compléter cette ouverture aux jeunes, un espace « service civique » était en place. A ce titre, Franck Wignolle souligne  » un jeune effectuant un service civique trouve souvent un emploi pérenne derrière ». Il faut souligner que le Service Civique est devenu un droit universel pour un jeune de 18 à 25 ans !

Forum inside

vertiPrès de 50 stands étaient en place, organisme de formation en tous genres, mais également des entreprises partenaires. Présent sur ce  » forum pour l’emploi et l’alternance« , l’entreprise O2 est spécialisée dans le domaine très porteur du service à la personne. « Nous recrutons en CDI 40 personnes sur le Valenciennois. Vous pouvez postuler de suite. Par contre, c’est le plus souvent  des contrats à temps partiel, 20h, 30h, mais nous nous adaptons aux salariés. Tous nos secteurs d’activité sont concernés« , souligne Sandra Toulemonde, responsable du secteur garde d’enfants sur le Valenciennois. Vous pouvez contacter cette entreprise sur : anzin.valenciennes@o2.fr ou directement sur le site au : 204 rue Jean Jaurès à Anzin.

Fabien Thiémé a souligné avec insistance la présence des métiers de l’uniforme. Le climat actuel, l’Etat d’urgence, a apporté un regain d’intérêt, mérité, pour l’armée française dans toutes ses composantes.

A ce titre, la gendarmerie nationale était présente à ce forum. «  Au niveau national, la gendarmerie recrute 7 000 GAV (Gendarme Adjoint Volontaire), mais également 2 000 sous-officiers« , indique Marie Laly, Maréchal des Logis au CIR de Lille. Pour les GAV  » ce sont des contrats courts de 5 ans. Par contre, lorsque vous êtes devenu sous-officier, vous partez pour faire carrière, officier  etc.« , précise-t-elle. Hum, 5 ans, en l’état actuel de l’emploi, cela demeure une lisibilité plus que respectable !

Mais, pourquoi venir sur ce type de manifestation ? Ce n’est pas l’acteur habituel qu’un jeune peut s’attendre à rencontrer et pourtant…  » Nous avons besoin d’aller vers les jeunes. Ils ne viennent pas spontanément vers nous« , poursuit-elle

L’information la plus importante est sans doute la palette des métiers concernés.  » Elle est très large. Nous ne recrutons pas uniquement dans les forces  sur le terrain« , ajoute-elle. En effet, les gendarmes ont besoin de soutien dans tous les métiers, administratifs, intendance, logistique etc. voire la constitution d’une «  force contre le cyberterrorisme« , conclut-elle.

C’est un recrutement au niveau national, votre affectation est potentiellement sur l’ensemble du territoire français.

Le centre de recrutement se situe au CIR de Lille : Gendarmerie nationale (CIR) : 49 Boulevard Louis XIV à LILLE ou sur www.lagendarmerierecrute.fr/Pres-de-chez-vous/LILLE.

Charaf Rifai, Fabien Thiémé, et Khaled Sidi-Moussa

Charaf Rifai, Fabien Thiémé, et Khaled Sidi-Moussa

Publié par Daniel Carlier le 28 juin 2017
Forum emploi Marly
Franck Wignolle « l’alternance est une filière d’excellence ! »
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email