Vendredi soir s’est déroulé le meeting d’Anzin. Le club a reçu chaleureusement les athlètes, l’ambiance était bonne et les performances sont tombées notamment au marteau masculin. Retour sur la compétition avec un zoom sur les athlètes anzinois.

Marteau masculin

AA2Dans la finale 2, Tanguy Destailleur n’a validé qu’un jet sur six (45 m 56), « à l’entraînement ça se passe bien, je tourne à 50 m. En compétition, je n’ai plus de sensation, c’est dommage. Techniquement je fais encore trop de fautes ».
Dans la finale 1, Quentin Bigot qui a participé au championnat d’Europe par équipes avec les Bleus était présent et le messin s’est distingué avec un jet à 77 m 11, provoquant l’admiration de ses concurrents. « Je suis toujours content de venir ici, c’est un plaisir. Quand en plus la perf est au rendez-vous, tout va bien ». Conducteur de train, il vient parfois s’entraîner au stade Léo Lagrange quand il est en repos à Valenciennes.
Gwenaël Vandeville est 2e avec un jet de 58 m 06, « j’ai connu Quentin quand il était petit, il est sympa, c’est une référence technique au niveau mondial. Je suis content pour le meeting. Je suis aussi ravi de ma 2e place ». Maxime Peruzzo est déçu, il est 4e avec un jet à 56 m 11. L’Anzinois, blessé au dos, n’a pas pu réellement exprimer son potentiel.

Marteau féminin

AA1Seulement 3 participantes au concours, des locales. Céline Vandeville, l’Anzinoise la plus expérimentée, a fait preuve de régularité pour s’adjuger la première place avec un jet à 47 m 32. « C’est dommage qu’il n’y ait pas de grosse pointure, ça crée une émulation supplémentaire même si je me bats d’abord contre moi-même ! ». Camille Dupont se classe 2e (35 m 36), « nous sommes chez nous, entre nous, j’étais à l’aise. J’ai battu mon record personnel certes d’un chouia mais ça compte ». La dernière marche du podium est pour la cadette Emma Gibier (24 m 10), « c’est la première fois que je lance à 4 kg, d’habitude c’est 3 ». Le trio a à la sortie de l’épreuve pris la direction du bureau réservé au contrôle anti-dopage, une première pour Camille et Emma.

400 m féminin

A 49 ans Patricia Gainetdinoff court pour le plaisir, « je participe au meeting pour faire honneur au maillot. L’ambiance est super familiale, c’est sympa ».

400 m masculin

L’Anzinois Alexandre Villain monte sur la 3e marche du podium (50’’66). Son partenaire d’entraînement Corentin Levant se classe 5e (51’’80).

800 m féminin

Ravie de finir à la 3e place Anne-Sophie Mille (39 ans) savoure, « courir chez nous, c’est génial, c’est mon lieu d’entraînement, c’est un plaisir de participer au meeting. Je suis déçue du chrono (2’19’’29), j’aurai aimé battre mon record mais je suis contente de ma place. Après avoir eu 2 enfants, je reprends du plaisir. Je me suis bagarrée pour être sur le podium, devant elles sont costauds et plus jeunes ! ».

1500 m masculin

AA3L’ambiance est montée d’un cran pour cette épreuve. Devant son grand-père et son père, Pierrick Bernard a tout donné mais il est battu par le marocain Abid Mohammed. L’Anzinois est déçu du chrono, « sur la fin je manquais de jus. La semaine dernière j’ai couru un 5 000 m, je manquais un peu de rythme ». Il participera au championnat de France Elite le 5 000 m, épreuve où il estime avoir plus de chance. Christopher Gabet se classe 4e, Thomas Carlier 8e.
Dans la 2e finale du 1500 m, Geoffrey Ducoin est 1er, Timothée Defoort 2e, Franck Wignolle 11e. Enfin dans la 3e finale, Jason Szpes Millardet finit 4e, Augustin Korpal 8e et Manuel Potier 9e. Regroupés sur la piste ils sont heureux. « Pour moi c’est un retour à la compétition 30 ans après », déclare Franck Wignolle, « les jeunes et ma femme me poussent, je leur fais une dédicace spéciale. C’est une aventure club entre copains, c’est l’aboutissement de l’entraînement dans un esprit collectif. Je suis satisfait parce que nous l’avons tous fait, nous sommes réunis dans le même effort ». Augustin Korpal a couru son premier 1 500 mètres, ce plaisantin souligne, « j’ai fini en mouillant le maillot »…il y a eu en effet quelques gouttes de pluie à la fin du meeting.

Vers un label national ?

Karine Bernard entraîneur demi-fond rappelle qu’à l’AS Anzin Athlétisme, « nous travaillons avec sérieux dans une bonne ambiance et nous avons un bel outil. L’année prochaine nous aurons une nouvelle piste, nous tenterons d’obtenir de meilleurs résultats ».
Le président Bruno Levant est satisfait, « le niveau des performances s’élève dans toutes les épreuves. Le marteau c’est la locomotive du meeting. La présence d’un Marocain apporte de la reconnaissance au meeting, le 1500 m était une belle course. Lors de cette édition, il y avait un petit nombre de participants mais il était de qualité. Avec la nouvelle piste, l’idée est de redynamiser le meeting avec de nouvelles épreuves. C’est en cours de réflexion. Pourquoi ne pas inaugurer la piste lors du meeting et faire venir les gens au stade avec un programme encore plus attractif ?». Faire évoluer le label régional vers un label national est aussi en projet.

Pour en savoir plus sur le club, http://www.asanzinathle.com

Publié par Anne Seigner le 1 juillet 2017
Anzin Bruno Levant Karine Bernard
(Athlétisme) Convivialité et performances au meeting d’Anzin
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email