Du jeu, des buts et une victoire. Les spectateurs du stade du Hainaut vendredi soir ne regretteront pas leur déplacement. Inscrivant trois buts en six minutes, les Valenciennois ont laissé aucune chance aux Niortais qui se sont pourtant battus jusqu’au bout. C’est la première victoire de la saison en championnat à domicile (4-1).

De la réussite défensive et offensive

VANI1Ça part fort dans cette rencontre : les deux équipes produisent du jeu et se créent des occasions. Sur un centre de Dembélé (5’), Dona Ndoh ne parvient pas à contrôler, il était tout seul face au gardien. Les Niortais récidivent à la 8’ : Roye lance en profondeur sur Dona Ndoh qui centre pour Grange. Le numéro 29 est surpris, il croyait que son équipier allait tirer.
Niort enchaîne les offensives : frappe de Leautey (12’, 19’). Valenciennes réagit et contre le cours du jeu ouvre le score sur un boulet de canon tiré par Dos Santos à environ 25 mètres (1-0, 28’). A peine le temps de savourer que Guezoui impose sa puissance, lance Mothiba qui prend de vitesse son défenseur et déborde le gardien (2-0, 33’). Une minute plus tard nouveau but du VAFC : Guezoui sur l’aile droite s’arrache pour déborder, il centre pour Karaboué qui trouve le poteau droit, Roudet récupère et frappe sans se poser de question (3-0, 34’). Qui l’eut crû après les vingt premières minutes ? Quelle efficacité ! Les buts sont célébrés avec les remplaçants et le staff, preuve d’un bon état d’esprit.
Après la pause, Niort tente à nouveau de marquer mais les attaquants échouent face au gardien valenciennois qui réalise de nombreuses parades face à Leautey (56’), Roye puis Dembelé. Valenciennes tient bon, mieux il augmente son avance. Sur un coup franc obtenu par Mothiba, Roudet réalise le doublé (4-1, 67’). Les entraîneurs injectent du sang neuf dans le match. A la 81’ Roudet laisse sa place à Mauricio, il est ovationné. Niort est récompensé après une multitude d’occasions ratées : Lamkel Ze reprend de la tête un centre de Grange (4-1, 83’). Attention au relâchement Batisse a encore une occasion. Au coup de sifflet final, les Valenciennois savourent leur victoire et saluent les 4 tribunes.

« Ça n’a pas été si facile  »

VANI2Le milieu de terrain niortais Laurent Agouazi analyse la rencontre : « Nous avons très bien débuté, avec un plan de jeu très précis. Nous nous sommes crées des occasions franches et nous devons mener, voire de plusieurs buts. Au lieu de ça, eux marquent sur leur première situation et enchaînent avec deux autres buts dans la foulée. Nous ne devons pas nous cacher derrière ces occasions manquées, nous devons aussi savoir gérer d’encaisser un but et d’être mené au score  ».

Pour l’entraîneur niortais Denis Renaud, « nous avons perdu sur un score fleuve. L’adversaire a été ultra réaliste, il a un gros temps fort en inscrivant 3 buts en six minutes, le gardien a été parfait. Pourtant dans le jeu nous étions dans le vrai. Valenciennes a eu plus de réalisme et d’expérience. Je ne veux pas me cacher derrière ça mais j’ai perdu trois quart des défenseurs, j’ai hâte que le mercato s’arrête ».

Son homologue valenciennois Faruk Hadzibegic ne veut pas tomber dans l’euphorie : « le résultat est flatteur, ça n’a pas été si facile. Niort est une belle équipe. Je félicite l’équipe pour son état d’esprit et sa combativité. Nous avons eu de la réussite défensive et offensive, de la justesse technique dans les passes. Il faut surfer sur cette dynamique d’autant que le public est derrière nous. Sur le plan comptable le début de saison est satisfaisant mais il ne faut pas s’enflammer ».

Buteur sur un tir du pied gauche, Laurent Dos Santos inscrit son premier but, « je suis content d’avoir mis ce but. J’avance, personne ne vient sur mois, je me sens bien et je tire… ».

Il s’est une nouvelle fois distingué en raison de ses parades, Damien Perquis ne tire pas pour autant la couverture à lui, « oui j’ai eu quelques arrêts à faire. La performance individuelle est anecdotique, ce qui compte c’est le collectif, tout le monde a bien travaillé. Niort était un bon client. Encaisser un but c’est énervant, car il ne fait pas laisser l’adversaire espérer. Le bilan du mois d’août est positif. Il faudra le prendre comme exemple et garder la ligne directrice que nous avons définie. Le championnat est un marathon, nous n’avons fait qu’un mois… ».

Valenciennes – Niort : 4-1 (3-0)

6140 spectateurs

Buts : Dos Santos (28’), Mothiba (33’), Roudet (34’, 67’) pour Valenciennes ; Lamkel Ze (83’ pour Niort

Valenciennes : Perquis – Dos Santos, Aloé, Thiago, Néry – Karaboué (Niakaté 71’), Ramaré, Diarra, Roudet (Mauricio 81’) – Guezoui, Mothiba (Ambri 76’).

Niort : Allagbé – Da Costa, Batisse, Choplin, Paro – Agouazi (Bena 72’) – Grange, Roye, Dembelé, Leautey (Diakaté 68’)- Dona Ndoh (Lamkel Ze 68’).

Anne Seigner

Publié par Anne Seigner le 26 août 2017
Damien Perquis Denis Renaud Faruk Hadzibegic Laurent Agouazi Laurent Dos Santos
Le réalisme du VAFC renverse les Niortais
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email