Le VAFC vous le savez c’est un club de football professionnel. Dirigé par Eddy Zdziech depuis 2014, il compte désormais une section futsal et une section féminine. Le président présente le partenariat avec les clubs voisins pour les féminines.

Le Président d’un club en mouvement

Dès sa prise de parole, le Président affirme que le club valenciennois « s’est étoffé avec l’arrivée des jeunes filles et jeunes femmes. Pourtant avoir une équipe féminine ce n’est pas simple. Quelle était la bonne idée ? Collaborer avec les clubs voisins ? Oui ils étaient d’accord. Nous devrions faire du bon travail ensemble ». Attention il n’est point question d’absorption car le partenariat stipule que le VAFC ne peut pas prendre plus de 2 joueuses par catégorie d’âge.

Les clubs partenaires Saint-Amand et Aulnoy

Le président amandinois Nicolas Fayol se souvient que la question de la féminisation du club s’est posée il y a 7-8 ans. « Nous avons observé que les licenciées venaient du grand valenciennois. Nous avons patiemment poli les joyaux. Pour leur permettre de voler plus haut, le VAFC a de meilleurs arguments que nous. La décision n’a pas été facile à prendre mais nous avons donné notre accord, nous vous amenons les meilleures ».
La ville d’Aulnoy les Valenciennes prête des terrains. « C’est une très grande fierté d’accueillir le VAFC », précise Fabrice Thorel le président du club aulnésien, « nous vous remercions de nous avoir fait confiance ».
Jean Claude Brienne, président de l’association du VAFC, tient à souligner que « l’initiateur du projet c’est Eddy. Ce projet ne peut pas se faire sans la volonté des hommes et des clubs. Les joueuses sont sérieuses, souriantes, plus disciplinées que les garçons, je les félicite. Je souhaite bon vent à la section féminine du VAFC, il faut avoir de l’ambition et viser très haut ».
Joël Brunet, élu et dirigeant à Famars, constate qu’« après 13ans, nous perdons les filles, car il n’y a pas de structure d’accueil. Nous avons besoin d’une structure digne de ce nom. C’est formidable qu’un club pro prête autant d’importance aux clubs amateurs autour de lui. Nous ressentons ce dynamisme, nous sommes une famille ».

81 licenciées

140 jeunes filles ont passé les détections en mai. 81 ont été retenues. Simon Raux, responsable du développement du foot féminin, l’avoue, « j’ai été surpris par la qualité des joueuses. Certaines jouent avec les garçons en U13 et U15 ». 6 équipes sont engagées en compétition : une équipe U8-U9, une équipe U10-U11, une équipe U12-U13, une équipe U14-U15-U16, une équipe seniors en division 1 et une en R2.
« Le foot féminin au VAFC est un beau projet, nous faisons tout pour le mener à bien ». 9 éducateurs dont 1 spécifique pour les gardiennes s’occupent de la section féminine.

Parole de joueuses

Florine Danquoins

Florine Danquoins, en provenance de Saint-Amand, n’a que 20 ans mais elle sait précisément ce qu’elle veut : « le projet valenciennois est ambitieux et très sérieux. Je vise la montée en D2 puis en D1. Il  y a  de la concurrence à l’entraînement, je ne prends pas ça à la rigolade, j’ai envie de réussir ». L’arrière axial, qui a commencé le foot à 5 ans,  « rêve d’une carrière professionnelle et de porter le maillot tricolore ».

Ancienne joueuse de Roeulx, Lucille Paindavoine a signé au VAFC parce que « c’est une opportunité qui ne se refuse pas ». A 32 ans, cette jeune maman occupe le poste de milieu défensif et assure que « la structure du club donne envie ». L’objectif pour celle qui a chaussé les crampons à 20 ans « c’est de retrouver un niveau sympa pour se faire plaisir ». Elle n’en oublie pas la compétition, « j’aimerai que les deux équipes seniors montent ». L’entraîneur de l’équipe première, Simon Raux souhaite « jouer le haut de tableau ».

Venez découvrir et encourager l’équipe seniors le dimanche 1er octobre au Mont-Huy à 10h45, elles reçoivent Cambrai.

Anne Seigner

 

Publié par Anne Seigner le 15 septembre 2017
Eddy Zdziech Fabrice Thorel Florine Danquoins Jean-Claude Brienne Joël Brunet Lucille Paindavoine Nicolad Fayol Simon Raux
(VAFC) Le foot se conjugue aussi au féminin
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email