Vendredi soir, le Conseil communautaire de Valenciennes Métropole était dédiée à la promotion sous toutes ces coutures, économique, cultuelle, et bien sûr sportive avec le statut de Valenciennes, ville hôte de la Coupe du Monde féminine en juin 2019 !

(Visuel Stade du Hainaut retenu pour la Coupe du Monde féminine-Crédit Photo Samuel Dhote)

Auchan Petite-Forêt, les avis divergent sur le développement de cette zone !

Un dossier économique important était sur la table des élus communautaires de la CAVM. En effet, la prochaine extension de la zone commerciale d’Auchan Petite-Forêt est dans les tuyaux.

Rappelons que sur ce secteur un foncier de 30 hectares avait été bloqué pour une durée indéterminée suite à un accord historique entre la FTIAVAL (Fédération des Unions Commerciales dans le Valenciennois et Limitrophes) et l’enseigne AUCHAN, une signature gravée dans le marbre dans les années 80. Plus de 30 ans plus tard, le dossier était épineux « la problématique est que cet accord ne pouvait durer indéfiniment. Déjà 30 ans, nous ne pouvions pas engager une procédure supplémentaire etc. », souligne Anne-Denis, co-présidente de la FTIAVAL.

Concernant cette extension, la CCI Grand Hainaut, du Valenciennois à l’époque, avait préconisé ce nouvel aménagement à travers son fameux Livre Blanc (P51 entre autres). Le raisonnement reposait initialement sur la constitution d’un pôle régional sur Petite-Forêt pour contrer le développement en Belgique des offres du même type. Puis dès l’avénement du dossier Auchan-Marly, c’est devenu un argument central de la CCI Grand Hainaut. On ne peut pas accueillir une nouvelle création sur Marly d’une enseigne Auchan, sachant que tôt ou tard, l’extension sur Petite-Forêt est inéluctable.

Bien sûr, le premier magistrat de Petite-Forêt est pour sa part aux anges : « Je me félicite de ce nouveau développement économique de cette zone, excellente pour la commune et le territoire. Ensuite, je tiens à remercier le service Urbanisme de Valenciennes Métropole pour la réalisation de cette modification de notre PLU (Plan Local d’Urbanisme) ». Assurément, ces nouveaux aménagements vont permettre une rentrée financière substantielle pour la commune, et chaque année via les taxes locales. Face à la contraction budgétaire des collectivités locales, on peut comprendre cet enthousiasme.

Toutefois, Annie-Denis pose une question plus générale. « La ville de Valenciennes, de Denain, et de St-Amand-les-Eaux, se battent pour faire survivre leurs commerces de centre-ville avec chacune leur périphérie. La réalité économique du territoire est-elle celle de cette extension sur la zone commerciale de Petite-Forêt ? Je pense que l’on va tuer un peu plus les commerçants dans les communes du Valenciennois. Il a été démontré, études à l’appui, que le Hainaut est déjà plus que pourvu dans le domaine des Centres commerciaux », conclut-elle !

Sur un volet technique, la nouvelle bretelle co-fiancée par Immochan, Valenciennes Métropole et l’Etat est déjà opérationnelle apportant une nouvelle fluidité indéniable sur cette zone d’activité. Ce projet constitue la suite logique de cet aménagement routier. Concrètement, on touche de manière très pragmatique l’effectivité de la loi NoTRE, car le « PLU que nous n’avions pas eu le temps de modifier dans les délais est aujourd’hui indispensable », souligne le maire de Petite-Forêt. Le chemin technique est  étroit car« nous sommes en pleine construction du PLUI ((Plan Local d’Urbanisme Intercommunal), conformément à la Loi Notre), mais en l’occurrence nous devions modifier plus rapidement le PLU de cette commune. C’est une modification allégée du PLU que nous réalisons avec nos services », indique Jean-Marcel Grandame, vice-président à Valenciennes Métropole.

Enfin, on met bien sûr sous le tapis tout le lobbying éco-politique qui pourrait avoir eu lieu sur ce dossier. Il suffit de recompter les voix politiques en faveur du dossier Auchan sur Marly, en février 2014, à la réunion de l’ex-Sipes, Francis Decourrière en première ligne, mais également Francis Debacker pour Valenciennes Métropole dont la présidente était à l’époque Valérie Létard. De l’autre, l’implication financière majeure de la CAVM, sous l’impulsion de la présidente, pour la réalisation de cette bretelle, tout comme le Groupe Immochan ( porteur foncier du Groupe Auchan) à hauteur de 2 millions d’euros. On peut supputer que l’accord tacite pour cette extension était proche voire déjà acté, cela va de soi. Ainsi, vous avez plus clairement les tenants et les aboutissants de ce développement à plusieurs étages. Le bémol est que le président de Valenciennes Métropole, aujourd’hui, est également maire de la ville centre avec un commerce de proximité en souffrance, pas simple !

Lutte contre les inondations

Suite aux catastrophes naturelles sur Estreux en juin 2007, et sur d’autres communes en 2014 comme Maing, des travaux de confort d’espaces naturels ont été réalisés, comme l’installation de haies, de facines, de fossés naturels, d’aménagement des berges etc. Le bémol était la capacité pour les dites communes concernées à entretenir ces ouvrages. Fabien Thiémé, en charge de la problématique de la lutte contre les inondations, a annoncé la déclaration d’intérêt communautaire  de tous les travaux inhérent à cette thématique.

«Les communes rurales sont ravies de ce dispositif. Il s’avérait impossible d’entretenir les aménagements à cet effet », commente le maire de Maing.

Les communes rurales, mais également des villes plus importantes comme Valenciennes, voire Marly etc. pourront consolider leurs berges… aux frais de l’intercommunalité, une bonne nouvelle pour les collectivités locales concernées.

Val’Igloo, VAFC…

Les rapports annuels d’exploitation ont été livrés à l’assemblée plénière. Concernant Val’Igloo, Joelle Soigneux met en exergue l’excellente fréquentation de cet équipement sportif. « Cette patinoire est la 3ème la plus fréquentée de France. Malgré une année 2016 avec plusieurs mois de travaux, les résultats sont excellents », explique le vice-président aux sports.

Un élu ravi car le rapport sur l’exploitation du Stade du Hainaut permet d’aborder une joyeuse nouvelle. En effet, la ville de Valenciennes est depuis juin 2017 choisie comme ville hôte de la Coupe du Monde féminine de Football du 07 juin au 07 juillet 2019.

Des opérations promotionnelles etc. seront menées par Valenciennes Métropole avec « une réponse très prochaine sur la disponibilité d’un nombre important de places pour chaque commune. Le pouvoir d’achat est faible sur ce territoire, je pense qu’il est important que chaque maire puise faire plaisir à ses administrés », indique Laurent Degallaix.

Joelle Soigneux ne manque pas de faire la promotion du prochain France-Angleterre le vendredi 20 octobre prochain au Stade du Hainaut (communiqué FFF https://www.va-infos.fr/breve/france-angleterre-ouverture-de-billetterie/) « Valenciennes est testée par la FIFA sur cette rencontre, la dernière avait ramené 15 000 spectateurs, il faudrait dépasser ce chiffre », souligne le vice-président.

Sur la percée médiatique du football féminin, comme le rugby féminin d’ailleurs, les droits télés avaient été vendus à 700 000 € pour la dernière Coupe du Monde. Cette fois, TF1 a acquis ces droits télévisuelles pour cette Coupe du Monde 2019 pour 16 millions d’euros.

Toujours dans la dynamique de cette Coupe du Monde 2019, le président du syndicat de l’Aéroport de Valenciennes Denain Charles Nungesser, Jacques Schneider, met en avant l’existence de cet aéroport…encore méconnu hors du territoire : « Cet outil de développement économique doit accompagner La Cité des Congrès pour ses séminaires… tout comme la Coupe du Monde  féminine de football » .

Enfin, le maire de Valenciennes et grand supporter du VAFC lâche « je voudrais dire tout le bien que je pense de Faruk Hadzibegic. On perd une belle personne. Toutefois, je respecte la décision du président ».

En bref :

Jean-Marcel Grandame annonce la tenue d’un Congrès national du renouvellement urbain les 27 et 28 juin 2018 sur la Cité des Congrès à Anzin.

Le président de Valenciennes Métropole a félicité la nouvelle élection de Valérie Létard et la première élection de Michelle Greaume comme sénatrice.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 30 septembre 2017
Conseil communautaire de Valenciennes Métropole Coupe du Monde féminine de football Laurent Degallaix
Extension de la zone commerciale d’Auchan sur Petite-Forêt, le pour et le contre !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email