C’était un Conseil municipal lugubre, car il intervenait après le décès de l’élue de l’opposition, le 11 septembre dernier. Peu de débats sont intervenus durant ce court conseil municipal sauf sur les Contrats Aidés… !

Marie-Laurence Dupont

Fabien Thiémé en propos liminaire à ce Conseil municipal :  » Mme Dupont-Joly nous a quittés le 11 septembre dernier suite à une longue maladie. Sa disparition nous choque d’autant plus qu’elle intervient au terme d’un combat âprement mené.

Je soulignerai ainsi le remarquable courage dont elle a fit preuve, en honorant de sa présence, et ce jusque dans ses derniers moments, les grands événements de la vie municipale.

Je saluerai également l’investissement de Mme Dupont-Joly dans l’action publique : en tant que parent d’élèves d’abord, exprimant au sein du Conseil d’administration du collège Eisen de Valenciennes son attachement à la défense de l’école et à la formation de la jeunesse.

Au Conseil d’administration du Centre communal d’action sociale, où son engagement solidaire fut également fort apprécié. Ici-même, enfin, où elle contribua, dans le respect des idées de chacun, à la construction du Marly de Demain. »

Une minute de silence a suivi cet hommage et la vie municipale a repris son cours inexorablement.

Le remplacement de Marie-Laurence Dupont est de facto une obligation :

  • Au sein de Conseil d’administration du CCAS « Centre Communal d’Action sociale », Jeanne-Marie Binot remplacera Mme Dupont-Joly.
  • Au sein de la Commission « Cohésion sociale », Jeanne-Marie Binot remplacera Mme Dupont-Joly.
  • Au. sein de la Commission « Solidarité-Personnes âgées-Personnes handicapées-jumelages-Logement-Insertion », Céline Plateel-Thuin remplacera Mme Dupont-Joly.

Contrats Aidés

Seul débat de la soirée, car ce sujet est brûlant d’actualité, les Contrats Aidés sont venus sur la table.  Jérome Leman, en charge des agents de la municipalité, précise tout d’abord un élément factuel. «  Depuis 2008, 106 agents ont bénéficié d’une promotion, mais je regrette que trop peu d’agents s’engagent dans le passage des concours. Ensuite, je tiens à souligner que nous avons pris, depuis qu’ils existent, 59 Contrats Aidés au sein de la commune. De plus, 20 ont été intégrés comme agents à la mairie de Marly ».

Jean-Noël Verfaillie répond directement à l élu et au maire « vous avez toujours parlé de la précarité des Contrats Aidés, et très souvent critiqués ce dispositif ».

Jérome Leman répond « les communes subissent cette décision. Oui les Contrats Aidés sont précaires, mais ils permettent de conserver un contact avec ce public »… très éloigné de l’emploi pour la plupart.

Vaste débat qui mérite un Conseil municipal à lui seul !

Enfin, Alain Mamolo, le visage très fermé, adjoint et membre du Parti Socialiste, a présenté la nouvelle offre proposée aux enfants compte tenu d’un retour à la semaine de 4 jours, pas simple !

L’heure n’était pas à la polémique, mais elle risque de revenir rapidement… dans la commune du Moulin Souverain (photo en haut de l’article)

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 14 octobre 2017
Fabien Thiémé Jean Noël Verfaillie Jerome Leman Marie-Laurence Dupont Marly
(Marly) Hommage à Marie-Laurence Dupont
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email