Pour ce retour à domicile, les supporters du VAFC ont assisté à une superbe victoire du VAFC (4/2) dans une rencontre très ouverte, d’un haut niveau assurément en ligue 2. Porté par Sébastien Roudet en feu, le VAFC enchaîne deux victoires de rang !

Mickaël Landreau : «  Ils ont plus mérité la victoire que nous »

Pour un grand match, il faut deux équipes. C’est le premier enseignement, et le second est la capacité offensive des Rouges et Blancs qui « doivent prendre conscience de celle-ci, et je ne parle pas que des attaquants », souligne Ray Reginald, le coach valenciennois.

A l’entame de cette rencontre, le VAFC alignait son duo offensif Guezzoui/Mothiba avec en soutien percutant la doublette Roudet/Mauricio. Si les dix premières minutes se résument au milieu de terrain, un peu sans odeur, sans saveur, ne laissant pas présager un tel festival offensif, ils révèlent un engagement des Valenciennois « à la limite », assène Mickael Landreau.

Ce pressing de tous les instants a payé dès la 15ème minute. Sur le coté droit, Medhy Guezoui très en vue en 1ère mi-temps, a fait son numéro mystifiant l’opposition et adressant un centre coupé au premier poteau par Sébastien Roudet avec le pointu qui va bien, magnifique. « Sa présence athlétique à 36 ans est impressionnante, il marque, fait marquer, obtient un pénalty », commente Ray Reginald sur son valeureux capitaine.

Guezoui poursuit sa belle prestation en 1ère mi-temps avec un jeu à terre précis, une conservation du ballon impeccable, le danger vient du flanc droit avec un bon relai de Néry. Au milieu Sébastien Roudet, la version chauve de Tigana, est intenable, voire increvable.

Néanmoins, si Lorient a subi en 1ère mi-temps, il a eu des opportunités par l’intermédiaire de Bounaga (31ème), mais rate le cadre.

A la 42ème, Sébastien Roudet bénéficie d’un beau mouvement pour déborder sur le flanc droit, il rentre dans la surface, et adresse un centre zidanesque, juste hors de portée du gardien et sur la tête de Mothiba, du grand art. Cette première période de ce VAFC/Lorient, redouté, débouche sur un cru de grande qualité. La question revenant est simple, le VAFC tiendra-t-il à ce rythme ?

« Nous avons été conquérant », Ray Reginald

Dès l’entrée de la seconde période, les Merlus ont changé de braquet avec un pressing nettement plus visible. La sanction ne s’est pas fait attendre, Danic, ancien pensionnaire du VAFC, récupérait un ballon dans la surface et décochait une merveille de ballon enroulé, Perquis est battu à la 56ème minute.

Lorient poursuit son offensive et trouve à la 66ème minute une nouvelle ouverture. Après un débordement sur le flanc gauche, une confusion dans la surface où les Valenciennois laissent l’impression de croire à un hors-jeu, de s’arrêter sauf qu’il n’en est rien. Tout juste rentré en jeu, Mara reprend à bout portant un ballon pour égaliser à 2/2. «  Clairement, à cet instant, je misais sur un effondrement du VAFC … », avoue l’entraîneur des Merlus.

Et pourtant, à la 68ème minute Guezzoui, moins alerte en seconde période, a été changé au profit de Lenny Nangis… Comme dans les belles histoires, premier ballon de Nangis sur l’aile gauche à la 69 ème minute, il enrhume son vis à vis, rentre dans les 16 mètres, adresse un centre en retrait, l’arme absolue, pour Mothiba qui ajuste le portier lorientais, trop fort !

Cette rencontre ne faiblit pas une seconde en intensité. Mara, encore lui, rate son duel avec Perquis, perdant une balle d’égalisation fatale à la 72ème minute… !

Mauricio tire le pénalty

En effet, dès la 79ème minute, Sébastien Roudet fait encore parler la poudre. Il déborde sur l’aide droite et obtient un pénalty justifié. Mauricio, très actif durant cette rencontre, transforme le pénalty sans trembler. Enfin, il faut mettre en exergue que Lorient n’a pas fermé du tout le jeu et c’est encore procuré plusieurs occasions très franches dans la surface nordiste, un 4/4 n’eut pas été un hold-up du tout.  

«  Nous avons su tenir en fin de rencontre, C’est une belle victoire contre une belle équipe. Ce match est une véritable satisfaction compte de cette opposition (de qualité). Repasser devant à 2/2, ne pas s’effondrer, démontre notre capacité de réaction. Nous avons retrouvé le goût de la victoire à domicile. Nous avons été conquérant, c’est mon message chaque jour », conclut le coach valenciennois.

Mickaël Landreau

Pour sa part Mickaël Landreau, était déçu, mais pas tant que cela face à une belle réaction de son équipe en 2ème mi-temps. «  C’est un problème d’engagement collectif. On s’est fait marché dessus en 1ère mi-temps. Ils ont plus mérité la victoire que nous », constate le coach Lorientais.

Surpris par cette carence défensive « nous sommes à 95% du temps très costaud, même si notre effectif n’est pas fait pour tenir des 1/0 toute la saison. Nous continuons d’apprendre », conclut-il avant une rencontre clé contre Nîmes mardi prochain.

De son coté, le VAFC enchaîne une deuxième victoire de suite, un soulagement avec la perspective d’un bon résultat à Sochaux dès mardi.

Pour le président du VAFC, cette embellie sportive donnera un peu d’air dans une période compliquée sur le plan financier…, mais pas seulement.

Valenciennes – Lorient : 4-2 (2-0).

7285 Spectateurs

Arbitre: Eric Wattellier

Buts Roudet (15′), Mothiba (42′, 69′), Mauricio (79′) pour Valenciennes ; Danic (56′), Mara (66′) pour Lorient.

Valenciennes: Perquis – Néry, Aloé, Niakaté, Dos Santos – Ramaré, Thiago – Mauricio (Masson 80), Roudet, Mothiba (Diarra 90+2) – Guezoui (Nangis 68).

Lorient : Petkovic – Touré, Rose, Le Goff, Moreira – Guendouzi Olie (Mara 46), Wadja Tchantcho, Marveaux (Cabot 76), Danic, Selemani (Claude-Maurice 46) – Bouanga.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 25 novembre 2017
Sébastien Roudet VAFC
Le Roudet Show au Stade du Hainaut assomme les Merlus
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email