Les Valenciennoises attendaient ce match avec impatience. Elles ont répondu présentes dimanche salle du Hainaut. Solidaires en défense, justes en attaque, elles l’emportent (3-1) et s’emparent de la 2e place de la poule E de Nationale 3.

Ferreira la surprise

A l’échauffement, le spectateur découvre une nouvelle joueuse, grande, dotée d’une puissante frappe. Mais qui est cette numéro 15 ? « C’est un cadeau du ciel », sourit Arnaud Legrand le Président. « Son mari travaille sur Valenciennes. Elle s’est entraînée ici puis est tombée amoureuse du club ». Tahita Di Cassia Ferreira a joué en Elite à Sens, elle est Brésilienne et apportera son expérience.

Premier set : La frustration

Nathalya Horokhova

Pour fuir la grisaille ambiante, rien de tel que la salle du Hainaut. Le soleil y brille dès les premiers points. Les Valenciennoises sont tout de suite dedans, tout le contraire des Harnésiennes. La chance est même au rendez-vous, l’attaque de Mélanie Bourgès est ralentie par la bande du filet et surprend la défense d’Harnes (6-0). A 8-0, l’entraîneur du Pas de Calais prend un temps mort. Harnes ouvre son compteur par l’Ukrainienne Nathalya Horokhova et grignote son retard (12-6 puis 16-16). Valenciennes commet des erreurs en réception et au service (19-21). Harnes est sur le point de remporter le set. Audrey Assana sauve 2 balles de set mais Nathalya Horokhova parvient à conclure (23-25).

Deuxième set : L’égalisation

Tiphaine Desruez

Après avoir laissé filer le premier set alors qu’elles étaient bien lancées, les Valenciennoises allaient-elles être en mesure de réagir ? Oui. Tiphaine Desruez enchaîne les services (3-0) et les attaques gagnantes tantôt croisées tantôt le long de la ligne (10-6). Emma Louchart place intelligemment le ballon pour marquer le 14e point harnésien (21-14). Grâce à un service gagnant et à un ace, Valérie Marko termine le set (25-14).

Troisième set : La confirmation

Les Valenciennoises ne lâchent pas leur proie et les poussent à la faute (6-1). En échec au service, Noémie Maréchal en réussit un avec l’aide du filet (9-4). Des deux côtés les équipes défendent dur, les échanges sont disputés. Les Valenciennoises placent un 8-0 rédhibitoire (16-11 puis 24-11). Une dernière attaque de Noémie Maréchal, contrée par le bloc harnésien mais out permet aux Valenciennoises de mener (2-1).

Quatrième set : La libération

Les sourires apparaissent sur les visages valenciennois mais prudence…Harnes prend l’avantage sur un ace de Laura Decat (2-3). Sur le service suivant, l’arbitre juge la balle bonne, les Valenciennoises protestent, en vain (2-4). Tiphaine Desruez égalise (7-7), la capitaine Anaïs Berlémont replace les Valenciennoises en tête (8-7). L’entraîneur harnésien se met en colère, ses joueuses n’ont probablement pas respecté une consigne…Céline Bourgin supplée Valérie Marko. Au service la jeune meneuse fait mouche (12-9). Les Harnésiennes sont fatiguées : Léa Ackx rate complètement son service (14-10). Entre alors la nouvelle joueuse valenciennoise, elle inscrit le 15e point en force (15-11) puis le 17e (17-12). L’entraîneur harnésien reçoit un carton jaune. Alors que Tahita Di Cassia Ferreira fait parler sa science du placement au contre (18-12), Céline Bourgin pêche  par excès de gourmandise. Elle tente sa spéciale, un ballon rasant court alors que l’adversaire s’attend à une passe mais elle la rate (18-13). Les Valenciennoises reprennent leur marche en avant. Anaïs Berlémont est au service, la réception harnésienne manque d’oxygène et craque (25-15).


Les Valenciennoises laissent éclater leur joie, elles forment alors un cercle dans lequel s’introduit le Président, place à la danse de la victoire !

« Le plan a marché à la perfection »

L’entraîneur harnésien Eric Decat est fair-play « bravo à Valenciennes. Nous avons joué avec 3 blessées (Emeline Elias, Emma Louchart et Florine Wilkowski). Nous n’avons pas démérité sur le premier set mais après nous étions cramées physiquement. Notre objectif c’est le maintien et l’intégration de jeunes joueuses, elles ont emmagasiné de l’expérience. Nous sommes satisfaits et je suis fière de mes joueuses. Nous étions venus pour essayer de prendre des points mais la victoire de Valenciennes est méritée ».

L’entraîneur valenciennois Hadrien Briot a le sourire, il a réussi son coup, « nous ne devons jamais perdre le 1er set, nous nous sommes faits surprendre. Le point positif c’est l’entame des sets. Les joueuses étaient prêtes au combat, je les félicite toutes. Je suis très content. Nous avons mis en place un jeu par rapport à Harnes, le plan a marché à la perfection. Les joueuses l’ont quasiment appliqué à la lettre. Elles et moi avons fait un bon match. Nous avons été meilleurs au bloc déf. Nous avons surchargé la numéro 2 (Nathalya Horokhova), nous l’avons fait craquer ».

Valérie Marko, la passeuse, est satisfaite, « malgré la perte du premier set, nous n’avons pas lâché, nous avons montré ce que nous valions.  Battre Harnes, ça fait du bien. J’espère gagner le match retour pour qu’on ne dise pas que cette victoire était un coup de chance ! ».

Le président Arnaud Legrand savoure la victoire « ça relance le championnat, c’est serré, c’est loin d’être fait mais nous avons marqué des points mentalement ».

Interview audio de Tiphaine Desruez

Valenciennes  – Harnes : 3-1 (23-25, 25-14, 25-12, 25-15)

Valenciennes : Assana, Van Gucht, Maréchal, Cheval, Desruez, Marko, Berlémont, Bourgès, Bourgin, Ferreira.

Harnes : Baude Derisquebourg, Horokhova, Elias, Nesteruck, Ackx, Demaicki, Decat, Louchart, Wilkowski.

Anne Seigner

Publié par Anne Seigner le 3 décembre 2017
Arnaud Legrand Eric Decat Hadrien Briot Tiphaine Desruez Valérie Marko
(Volley Club de Valenciennes) Elles s’offrent le leader Harnes
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email