Elle se nomme Carole Lepers, elle est le 1000ème prêt accordé par Val’initiatives pour créer son entreprise. Mise à l’honneur jeudi dernier au Phénix lors de la soirée des 30 ans de Val’Initiatives, elle a posé sa brique sur le mur de cet acteur majeur participant au développement du territoire. Ce sont les premières briques qui comptent.

Les belles histoires de Val’initiatives écrites sur le territoire.

Une chose est certaine, ils sont passionnés et c’est bien cette formidable passion le moteur de la démarche, associée à l’amour du territoire. Le tout nouveau président Patrick Chavalle le dit « nous rencontrons des gens passionnés et passionnants du territoire. L’équipe est impliquée et impliquante. Quand nous sommes passionnés nous avons la possibilité de trouver du temps ».

L’histoire a commencé en 1987….

Joli projet porté par Jean-Claude Leriche et André Lespagnol, puis Raoul Dehont et Jean-Claude Cochez qui fût président de 2002 à 2017. En ce jeudi de décembre, c’est le tout nouveau président, Patrick Chavalle, qui officie. Depuis sa création, Val’initiatives n’a eu de cesse de s’engager sur l’arrondissement de Valenciennes, pour les entrepreneurs et la création d’emplois. Elle fera partie peu à peu des acteurs économiques incontournables soutenant des projets de plus en plus nombreux grâce à Valenciennes Métropole et la Communauté d’Agglomération de la Porte du Hainaut. Elle œuvre aujourd’hui aux côtés des différentes structures d’aides comme le Réseau Entreprendre Hainaut, Nord Actif, le Réseau des Ruches et les BGE etc.

…30 ans que ça dure. Paroles d’un partenaire, François Moreau, directeur de la Banque Populaire de St Saulve.

999 prêts ont été accordés, soit 40 à 50 dossiers par an, 8 millions € au total. 8000 € de moyenne / prêt d’honneur. «En 2017, 8000 € de moyenne par prêt. 4000 emplois à 3 ans. Ces créateurs et repreneurs d’entreprises participent à la vie du territoire », note le président. Il ajoute « nous sommes tous complémentaires ». Tous. Les partenaires financiers, les structures d’aide à la création d’entreprise, les acteurs privés etc. C’est un vrai réseau. Un de ceux qui fonctionnent. La parole à François Moreau, directeur de l’agence Banque Populaire de St Saulve, qui représente les partenaires « chaque partenaire a sa spécificité. Son rôle est d’apporter son expérience, son expertise pour chaque dossier. Nous voyons la motivation tout de suite. Pour un banquier, c’est une assurance d’avoir un accord de Val’Initiatives. Leur signature est un gage de confiance, c’est très important pour nous.» Les chiffres clés « en 2016, la Banque Populaire a accompagné 1 créateur sur 3 au niveau national. Même chiffre sur le territoire »

Le 1000e prêt accordé à la jeune créatrice d’entreprise Carole Lepers.

A 27 ans, Carole Lepers s’est lancée dans l’aventure de la création d’entreprise. Elle a monté sa boîte, ARCANOVA, entreprise de décoration d’intérieur. Souriante, elle revient sur son histoire « lorsque l’on est bien encadré c’est rassurant. J’ai contacté Val’initiatives qui propose des prêts à taux 0 % avec possibilité de remboursement sur plusieurs mois. J’ai rencontré la banque qui attendait l’accord de Val’initiatives pour débloquer tout cela… » Présentation obligatoire devant l’équipe qualifiée du comité d’agrément. Réponse dans la journée. Accord. La jeune créatrice d’entreprise a ainsi pu acheter du matériel informatique, imprimante, logiciel, etc. pour réaliser les plans. « Cela m’a donné confiance en mon projet, c’est très encourageant. Ça booste ! » Et hop, la décoration du hall du Cinéma de St Amand en projet.

Portraits croisés de 3 jeunes créateurs / repreneurs d’entreprise de 2017.

Mélanie Delbecq a repris l’institut Guinot à Valenciennes.

Elle s’est vue accorder un prêt d’honneur de 5000 €, et a en projet la création de 2 emplois. Elle qui a fait ses classes à l’institut, « la gérante part en retraite, j’avais envie de reprendre ». C’est en juin 2017 que son aventure commence,  « le parcours est fluide. Il faut bien élaborer son dossier ». Passée devant le jury le 28 septembre, « j’ai reçu l’après-midi même la réponse positive, c’est un levier pour la banque ». Un conseil ? « Bien élaborer son dossier. »

Nicolas Poriche a repris Piazza Coffrages Solutions à Denain.

Un  prêt d’honneur de 30 000 € et une trentaine d’ emplois à la clé, le repreneur explique  « j’avais envie depuis de nombreuses années de reprendre une entreprise. Il y a un an j’ai fait une belle rencontre…Yves Durette. En juin 2017 j’ai pris la direction durant 2 mois de transition avec Yves, un mois comme apprenti tout simplement puis un mois où j’ai pris les rênes… »  Une entreprise avec 35 employés, 4 millions de chiffre d’affaire en 2016, avec une croissance de 10%.

Thomas Joveniaux s’est lancé dans la conception et la fabrication d’imprimante 3D : RockShape.

Le jeune homme fort de ses études d’ingénieur à Lausanne est revenu dans le Nord, il a bénéficié d’un prêt d’honneur de 13 500€ avec l’objectif de créer 15 emplois. Ses clients sont « des artistes, des universités…j’ai commencé aux serres numériques…l’acceptation du dossier par Val’initiatives a entraîné une vague d’événements, c’est un vrai gage de réussite »

Alors comment ça marche ?

Pour reprendre les mots du président « le porteur de projet téléphone au numéro 03.27.28.36.27 et demande Sylvie…. ». Aussi simple qu’un coup de fil.

Céline Druart Beaufort

Publié par Celine Druart le 10 décembre 2017
Patrick Chavalle Val'initiatives
Val’initiatives, facilitateur de création d’entreprise, fête ses 30 ans.
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email