En présence de Laurent Degallaix, maire de Valenciennes, et de la vice-présidente de la Maximaphilie française, l’Assemblée générale ordinaire du CPV (Club Philatélique du Valenciennois) s’est déroulée à la Maison des Associations de Valenciennes ce dimanche 04 février (Visuel de Daniel Savignat et Annie Boyart).

(Visuel des deux récipiendaires de la médaille des 50 ans au CPV avec le maire, le président du CPV et de la vice-présidente de la Maximaphilie)

Daniel Savignat, président du CPV : « Un grand événement pour notre club et pour la ville de Valenciennes en octobre 2018 »

Malgré une baisse des adhésions, avec 142 membres au compteur le Club Philatélique du Valenciennois demeure une association très dynamique au sein de l’Athènes du Nord. « Le tissu associatif de la ville est en pleine forme « , souligne le maire de Valenciennes. Le premier magistrat peut l’affirmer à bon escient pour le CPV tant son actualité 2018 sera riche.

En effet, les 10 et 11 mars prochain, l’incontournable Fête du Timbre se déroulera dans le hall de l’Hôtel de Ville. « Après 4 ans sur la thématique de la danse, le sujet porte sur la route, en l’occurrence la course automobile avec un titre sans équivoque « Le Timbre prend la route » (l’affiche ci-dessous est édifiante). Pour ce week-end, huit Alpines seront sur la Place d’Armes durant cette manifestation», explique Daniel Savignat, le président du CPV.

Comme d’habitude, vous pourrez y retrouver les stands des adhérents, les philatélistes, les cartophiles, les numismates, et peut être certains adeptes de la maximaphilie !

« La maximaphilie a une cohérence de temps, de lieu, et d’oblitération », Annie Boyart

Daniel Savignat

L’année 2018 est particulière pour le CPV. En effet, elle organise un double événement au sein de la salle Pierre Richard à Valenciennes les 20 et 21 octobre 2018. «  Ce sera à la fois le 57ème congrès régional et le championnat régional  des Hauts-de-France, donc une compétition, mais également une exposition non compétitive de cartes maximales. Sans pouvoir en dire plus pour l’instant, cette manifestation serait un grand événement pour notre club et pour la ville de Valenciennes en octobre 2018 », explique Daniel Savignat.

http://www.maximaphiles-francais.org

En ce qui concerne le volet rencontre régionale, « ce sera un échauffement. D’ailleurs, nous avons toujours montré notre capacité à organiser des événements d’envergure », souligne le maire avec en filigrane un projet de Congrès national en 2019 à Valenciennes.

L’autre événement dans la manifestation réside dans « une exposition non compétitive de maximaphilie. Elle vise à inciter les collectionneurs de cartes maximales à exposer pour le plaisir. C’est important car nous manquons encore de collections », explique Annie Boyart, la vice-présidente nationale venue de Paris sur Valenciennes pour cette Assemblée générale du CPV.

La vice-présidente, une passionnée comme tous dans ce club, insiste : « Attention aux fausses cartes maximales, il est nécessaire qu’il y est une cohérence de lieu, de date, et d’oblitération. Vous ne pouvez pas avoir le pont d’Avignon oblitéré à Paris…, ce n’est pas une carte maximale ».

En résumé, la carte maximale doit correspondre à un monument, avec une cohérence de temps, et bien sûr le lieu d’oblitération. « Les jeunes aiment beaucoup la maximaphilie », ajoute Daniel Savignat.

Enfin, cette AG a permis d’honorer des fidèles membres de l’association « avec 50 ans d’année de participation à la suite », souligne le président. Les récipiendaires sont : Claudine Moussoux, Michel Leroy, et Gerard Cuvelier. A noter également, le renouvellement d’un tiers du comité et l’intégration d’un nouveau « jeune » membre, Alexandra Sevrez (section jeunesse)

Plus d’infos sur le site de l’association sur http://www.clubcpdv.fr/

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 5 février 2018
Club Philatélique du Valenciennois CPV Daniel Savignat Maximaphilie timbre
Ambition Maximale pour le club de philatélie du Valenciennois
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email