L’intégration sociale d’une personne handicapée dans le monde du travail, public ou privé, est un enjeu sociétal majeur au XXIème siècle. Dans cette optique, le Centre Hospitalier de Valenciennois muscle son action, déjà tangible, en signant une convention avec le FIPHFP ( Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique).

(Visuel  Agnès LYDA-TRUFFIER,Rodolphe BOURRET, Marc DESJARDINS,Eric NAEPELS et debout Nicolas KOMOROWSKI)

Marc Desjardins, Directeur du FIPHFP : « Nous sommes victimes de notre succès, notre mode de financement est révolu ».

Avant d’exposer cette signature de terrain au plus près des problématiques des personnes en situation de handicap, une vue d’avion n’est pas inutile pour sérier ce sujet ô combien sensible.

Les opérateurs de terrain comme le CAP Emploi (insertion dans l’entreprise publique ou privée), le SAMETH (maintien du travailleur handicapé dans la structure), et bien d’autres… sont financés par l’AGEFIP (pour les entreprises privées) et le FIPHFP (pour les acteurs publics). Ces deux intervenants collectent les fonds des entreprises ou collectivités qui n’atteignent pas le seuil imposé par la loi de 2005 (6%), celle de Jacques Chirac. « Nous sommes victimes de notre succès, notre méthode de financement est révolu », souligne Marc Desjardins, Directeur du FIPHFP.

Effectivement, les campagnes de sensibilisation multiples ont porté leurs fruits à tous les niveaux de l’action publique, locale, régionale, de l’Etat. De plus en plus d’acteurs publics respectent cette obligation. «  Nous sommes passés de 210 millions d’euros à 120 millions d’euros. Nous arrivons au bout du système pour le  FIPHFP», ajoute-t-il. Par voie de conséquence, la ressource financière se tarit lentement.

Des pistes sont à l’étude pour une réforme du mode de financement duFIPHFP.  Le gouvernement a inscrit la thématique du handicap comme« une priorité du quinquennat », ajoute Marc Desjardins. A la manoeuvre Sophie Cluzel, secrétariat d’Etat en charge de la politique du handicap, est sous l’autorité directe du 1er ministre, Edouard. Philippe. Ce nouvel organigramme peu spectaculaire pour un oeil non avisé est pourtant fondamental. Les participants au tour de table du prochain plan autisme ont rapporté cette évidence, plus près de Dieu, plus écouté !

« Cela favorise la transversalité interministérielle de cette thématique. Nous constatons que si le handicap est intégré en amont à un changement, tout se passe bien. Si par contre, on essaie a posteriori de s’adapter, c’est problématique. A titre d’exemple, un récent logiciel d’administration de l’Etat mis en place n’était pas adapté pour les mal-voyants », commente-t-il.

En 2018, 240 000 personnes en situation de handicap évoluent dans les différentes administrations publiques dont 52 000 dans la fonction hospitalière.

Intégration et maintien au CHV de la personne en situation de handicap

Le volet Ressources Humaines devient le centre de gravité pour une politique inclusive des agents handicapés dans la fonction hospitalière. Bien sûr, l’action en la matière est lisible et visible au sein du CHV. « Nous dépassons d’ores et déjà les obligations avec un taux de 6,07%. A travers cette convention avec le FIPHFP, nous allons consacrer 885 000 € afin de mettre en oeuvre une véritable politique d’accompagnement des personnes en situation de handicap, tant au recrutement que dans le maintien de l’emploi. Une personne en situation de handicap à toute sa place au sein du CHV », explique Agnès Lyda-Truffier, la Directrice des Ressources Humaines du CHV. La ventilation de ce financement est comme suit : 520 000 € par le FIPHFP et 365 000 € par le CHV sur trois ans.

Bien sûr, les actions de cet établissement public de santé en faveur de cette thématique était déjà financées par le FIPHFP « mais au coup par coup. Là, nous signons une convention pour donner une lisibilité budgétaire aux acteurs sur le terrain », précise Marc Desjardins.

Pour sa part, Eric Naepels, Responsable des affaires régionales Hauts de France de la Caisse des Dépôts et Consignations, souligne l’imposante participation de la CDC dans le développement du Valenciennois. En effet, cette dernière (mère de la BPI) a été une actrice incontournable sur l’opération ANRU dans le Valenciennois « mais également des participations en faveur du CHV. Nous avons une action complémentaire avec le FIPHFP », précise Eric Naepels

Sur le terrain, Rodolphe Bourret, directeur du CHV, se félicite de l’intermédiation du délégué territorial du FIPHFP, Nicolas Komorowski. Le challenge est de taille. Le CHV comprend, sur plus de 4000 salariés,  207 salariés en situation de handicap (soit 6,07%) et compte à travers cette convention tendre vers 6,83% .

Et les partenaires

Nombres d’acteurs publics étaient présents à cette manifestation comme l’UVHC. A savoir que les « Universités françaises contribuent pleinement depuis peu au FIPHFP. Par contre, nous commençons à signer des conventions comme à Nice, Limoges etc. « , indique Marc Desjardins. « J’espère que nous signerons prochainement une convention avec le FIPHFP », répond un représentant de l’UVHC.

La ville d’Anzin était présente compte tenu de ses scores flatteurs sur l’emploi des personnes en situation de handicap, la ville de Valenciennes également avec un score affiché de 12%, le SAMETH, organisme dédié au maintien dans l’emploi, et le Cap Emploi dont le nouvel  objectif « est la montée en compétences des personnes en situation de handicap, un véritable projet professionnel en insertion ou dans le cadre d’une mobilité interne », explique Alice Ferrai de chez Cap Emploi.

En effet, avec 510 000 chômeurs en situation de handicap pour un « taux de 18%, soit le double du chiffre national », indique Marc Desjardins, ill faut trouver des axes de progrès. A la lumière des données 2017 de la création d’emplois dans le privé, des disparités se font jour entre les territoires où il y a moins d’offres d’emplois, moins de qualifications… donc plus de sans emplois. Oui, la montée de compétences des personnes en situation de handicap, ou pas d’ailleurs, est un chemin vers la réduction du chômage de masse.

Prochaine édition du MAG, le 15 mars sur https://mag.va-infos.fr

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 13 mars 2018
Agnès Lyda-Truffier CHV Marc Desjardins Rodolphe Bourret
Agnès Lyda-Truffier « une personne en situation de handicap à toute sa place au sein du CHV »
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email