Cette Assemblée Générale élective de l’association sportive des Diables Rouges s’annonçait chaude, elle le fut ! Un nouveau Bureau de 14 membres a été élu hier soir avec à sa tête Patrice Lemaire, le président sortant reconduit pour cette difficile mission.

(Le président réélu, Patrice Lemaire)

A la recherche d’un lien sportif entre les générations de hockeyeurs

La conduite du club de hockey sur glace à Valenciennes fut rarement de tout repos. Même à l’époque où la patinoire de Valenciennes était municipale, donc avec des heures de glace gratuites (oui c’est possible), l’histoire de cette association sportive fut parfois ébouriffante pour ne pas dire plus.

Déjà 10 ans que les Diables Rouges ont intégré ce superbe écrin de Val’Igloo en septembre 2008. Dix ans après, le chemin parcouru est important même si les aspérités sont particulièrement palpables durant cette saison 2017/2018.

Tout d’abord, le rapport moral mets en exergue, une fois de plus, le véritable engagement de ce club dans la cité. « Nous avons collaboré avec l’association EMERA, Face à la Rue, Le réseau Bulles, les Blouses Roses », précise patrice Lemaire. Aucun doute, cette démarche citoyenne est de bon aloi dans une société repliée sur elle-même.

Le rapport financier

Là, les chiffres sont brutaux. Pour comprendre cette restitution, il faut remettre dans le contexte de l’été 2017. « Nous avons pris connaissance de la montée en 2ème division le 15 juillet. C’est extrêmement compliqué de former un effectif à cette date lorsqu’il est déjà constitué pour une D3 », souligne David Selin, vice-président. Ensuite, la politique nationale entre en jeu. « Les contrats aidés ont disparu (hors urgence sanitaire et handicap) au sein du club », ajoute Patrice Lemaire. En clair, des joueurs de l’équipe première bénéficiaient de ce statut, son retrait implique un coût pour le club plus important.

Le budget prévisionnel était de 281 000 €. « Nous avons réussi à augmenter le volet sponsor de 25 900 € à 35 000 €, c’est le seul possible. Les licenciés, voire la buvette etc, on subit plutôt qu’autre chose. Je précise que nous sommes reconnus d’intérêt public. Vous pouvez effectuer un don avec une déductibilité fiscale », précise Patrice Lemaire.

Le résultat de l’exercice est négatif avec -12 988 € au 30 avril 2018, contre + 5 318 € en 2017, – 19 289€ en 2016, et -15 387 €.

« Pour notre budget prévisionnel pour la saison 2018/2019, nous visons 285 000 € avec un exercice positif à hauteur de 5 774€. Je remercie vivement  Laurent Degallaix, pour la ville de Valenciennes, mais également Valenciennes Métropole. D’ailleurs, la CAVM va augmenter sa participation », expose patrice Lemaire.

Ce bilan financier a été voté à l’unanimité.

Le bilan sportif

Un parent s’exprime

Cet exercice a fait naître le débat. De la section Rookie, école de hockey, U11, U13, U15, U17, et U20, les interventions des parents des jeunes pratiquants furent multiples. « On a l’impression que les jeunes sont mis à l’écart du club »… » on ne voit pas les entraîneurs durant les matchs de nos jeunes ! »… « Nous avions en début de saison, un entraîneur + 3 encadrants, nous avons fini la saison avec un encadrant ». La remarque la plus édifiante est sans aucun doute « on a baissé les bras (à la première difficulté) », cingle une mère assez désabusée. En alliance avec d’autres clubs ou avec un effectif 100 % valenciennois, cette saison dans les catégories mineures fut très compliquée. Ce qui est assez classique chaque année dans un club sportif est de constater qu’une catégorie mineure connaît des problèmes. Là, le plus surprenant à la présentation du bilan sportif, et des réactions parentales, cela se présente dans toutes les catégories… même si toutes les difficultés ne sont pas une résultante de la politique du club. Certaines sont comportementales tout simplement «  j’ai assisté à des choses à l’entraînement que je n’ai jamais vu« , explique David Selin.

Toutes ces interventions laissent transpirer une problématique entre l’équipe Sénior, et les catégories mineures. Dirais-je que c’est un classique du genre, mais il n’en demeure pas moins que c’est la route tracée d’une explosion future de l’association sporrtive. Bien sûr, il est extrêmement difficile de fixer le propos sans connaître de l’intérieur le sujet, mais d’évidence le fil est tendu entre l’élite à la formation. « De U7 à U20, à Valenciennes comme ailleurs, on perd 70 % des joueurs », souligne  David Selon.

C’est indéniable, les sollicitations sont si nombreuses que la formation de masse jusque 13/14 ans environ débouche tout juste vers quelques renforts dans l’équipe première. Pour autant, ces pépites locales sont fondamentales. Aujourd’hui, Patrice Lemaire le dit d’un ton laconique « j’ai dû m’habiller pour certains matchs pour faire le nombre (10 joueurs français obligatoires) en D2 ». Un constat très inquiétant, car seule la formation permet à des clubs modestes, sans être une grosse écurie, de construire son haut niveau. Et en même temps, le nombre de sportifs pratiquants demeure à 276 licenciés chez les Diables Rouges, un très bon score même si l’équipe loisir est très conséquente, une section toujours importante dans la vie d’un club au demeurant !!!

Au niveau des entraîneurs, Anton Rojko (Slovaque) est arrivé en début de saison au club de Valenciennes. Après un départ canon en septembre, deux mois très compliqués avec à la clé deux contrats résiliés, les deux tchèques du club, tout en recrutant un nouveau slovaque de grande qualité. « Nous terminons 7ème de notre poule. Nous avons perdu en 8ème de finale contre Chambéry, vainqueur de la D2. Notre objectif est atteint, nous avons obtenu le maintien », commente Patrice Lemaire.

Assurément, le temps passé en amont d’un recrutement digne de la D2 sera plus long pour cette saison 2018/2019. « Nous travaillons déjà avec Anton sur l’équipe première », précise David Selin.

L’élection :

Le quorum largement atteint a permis la tenue de cette AG élective dans des conditions normales. Ce débat a débouché logiquement par de nombreux candidats postulants au nouveau Conseil d’Administration, 22 candidats pour 14 places. Voilà les résultats enregistrés ce mardi 29 mai 2018 avec 5 nouveaux entrants dans ce Conseil d’Administration.

Bureau élu pour les 2 prochaines saisons :

Patrice Lemaire/Président

David Selin

Delphine Lestrade

Eugénie Vergne

Loïc Dumortier

Patrice Couteau

Sabrina Doléans

Sébastien Bailleul

Amandine Despres

Pierrick Dremièfre (entrant)

Delphine Sevry (entrant)

Dominique Cabot (entrant)

Philippe Dusart (entrant)

Johan Haucoeur (entrant)

« Le Conseil d’Administration se réunira très prochainement pour choisir les postes au sein du Bureau (trésorier, secrétaire etc.) », conclut Patrice Lemaire, président réélu.

Aucune ambiguïté, cette nouvelle équipe dirigeante est attendue au tournant. Les résultats de l’équipe sénior ne suffiront pas, la construction d’un club solide passe par une équipe de formateurs au niveau de l’attente des parents, du jeu, de la pratique, de la considération, de l’écoute, du conseil des formateurs, et surtout l’impression de progresser sportivement. Tous ces mots se résument en un seul… implication. « On a l’impression que l’entraîneur (ANTON) n’a que faire des petites catégories.. », lâche en coulisses un parent, un jugement à très très vite inverser !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 30 mai 2018
Diables Rouges Patrice Lemaire
Patrice Lemaire réélu président des Diables Rouges au cours d’une AG agitée
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email