Après une entame de championnat flamboyante face à Auxerre la semaine dernière, les Valenciennois se déplaçaient ce vendredi dans le Doubs. Réalistes, ils ouvrent le score en première mi-temps par Johann Ramaré. Les Sochaliens ont poussé pour égaliser mais la défense et le gardien Damien Perquis ont résisté aux nombreux assauts. Les hommes de Réginald Ray signent leur deuxième victoire.

Une défense solide et une attaque réaliste

Damien Perquis

Battus lors de la première journée, les Sochaliens avaient à cœur de se racheter, qui plus est à domicile. L’attaquant serbe Demirovic se crée la première occasion dès la première minute mais seul face au gardien valenciennois, il rate son duel. Le pressing sochalien empêche les Valenciennois de jouer leur football. Damien Perquis est sollicité (14’, 17’, 19’, 21’) mais il est infranchissable. A la 24’, le jeune valenciennois Goelzer accélère mais il ne parvient pas à armer sa frappe. Sur un centre de Robail contré, Valenciennes obtient son premier corner à la 33’ mais ça ce donne rien. A la 35’ c’est au tour de Dos Santos de s’illustrer mais sa frappe est détournée. L’ouverture du score est signée Ramaré, bien servi par Guezoui (41’). L’efficacité valenciennoise est à souligner dans cette première mi-temps : 4 tirs dont un seul cadré.

A la reprise c’est le valenciennois Robail qui dégaine le premier (48’). Les Sochaliens donnent tout pour égaliser, ce qui a pour conséquence de faire briller le gardien valenciennois, auteur de gros arrêts. Vernon (69’), Demirovic (75’), Fuchs (80’) ne parviennent pas à tromper la vigilance de Perquis. De l’autre côté du terrain, Mauricio (86’) puis Dos Santos (90’+2) sont proches de doubler la mise. Perquis préserve le résultat en dégageant la reprise à bout portant de Demirovic (90’+3). Les actions s’enchaînent KO ou égalisation ? Masson centre pour dos Santos (90’+5) mais le gardien sochalien répond présent. Sore final 0-1. Valenciennes décroche sa première victoire à l’extérieur.

 « C’est une victoire à l’arraché »

L’entraîneur valenciennois, Réginald Ray estime que « c’est une victoire à l’arraché. C’est important de gagner ce genre de match pour l’équipe. C’est important de savoir gagner ce genre de match en Ligue 2 et pas  simplement avec panache. Notre idée était de priver les Sochaliens de ballon et de bien défendre sur les coups de pied arrêtés malgré leurs gabarits ».

Battu mais pas abattu l’entraîneur sochalien José Manuel Aira, « le football nous rendra ce que nous produisons… Il ne nous a manqué que de marquer et concrétiser le travail qu’on avait effectué dans la semaine. Sur le deux premiers matches, nous ne concrétisons pas notre domination, mais nous sommes confiants dans notre travail et nous savons que cela va payer. J’ai vu une amélioration par rapport au premier match. Il faut continuer sur cette voie et ne pas regarder le classement tout en nous concentrant sur nos performances ».

Le gardien sochalien Maxence Prévot est déçu, « c’est compliqué… Sur ce match, nous devons tuer le match avant d’encaisser le but valenciennois. Nous nous créons beaucoup d’occasions en première période. Il manque un peu de réalisme devant. Maintenant, quand nous n’arrivons pas à marquer, il faut savoir ne pas prendre de but. Nous avons manqué de réalisme devant. Nous allons retourner travailler pour enchaîner le 3e match, qui sera compliqué. Il faudra répondre présent ».

Sochaux – Valenciennes : 0-1 (0-1)

6886 spectateurs

But : Ramaré (41’)

Valenciennes : Perquis – Dos Santos, Dabo, Aloé, Kantari, Goelzer – Ramaré (Masson 81’), Massouema, Roudet (Ambri 87’) – Robail (Mauricio 73’), Guezoui

Sochaux : Prévot – M’Bakata, Verdon, Josema (Pendant 67’), Paez – Fuchs, Owusu, Daham (Glaentzlin 80’) – Nando, Anderson (Sané 55’), Demirovic

Anne Seigner

Publié par Anne Seigner le 3 août 2018
José Manuel Aira Maxence Prévot Réginald Ray
(VAFC) Solides, ils s’imposent à Sochaux
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email