A l’occasion de cette fin de semaine consacrée au patrimoine, intéressons-nous à une profession en souffrance, celle de bouquiniste ! A Valenciennes, rue de Paris Prolongée, la Bouquinerie Lefebvre essaye de résister au changement d’un mode de consommation via internet, voire par le biais des grandes enseignes. Focus avec Ludovic Lefebvre.

Ludovic Lefebvre : « J’ai des livres pour tous les goûts »

Dans le prolongement de la très tendance Place Saint-Nicolas à Valenciennes, Ludovic Lefebvre est installé comme bouquiniste depuis le début des années 2000. Ce n’est pas l’entrée de la FNAC ou du Furet du Nord, mais une fois à l’intérieur, c’est la caverne d’Ali Baba, les livres sont empilés ; vous trouvez de tout, du grand classique relié au roman policier, des livres d’histoire en pagaille, de la revue sur tous les sujets, voire quelques pépites comme ces archives de la presse locale du XXème siècle, pour certaines dans un état de conservation remarquable. Un livre se mérite chez la Bouquinerie Lefebvre, il va falloir chercher, fureter, c’est une brocante à huis clos, et cela apporte incontestablement un parfum qu’aucun Amazon ne pourra vous envoyer dans un colis… !

Presse locale des années 60 en parfait état de conservation

Ludovic Lefebvre est amer sur la volatilité de l’acheteur, son regard vous fouille un peu, cherchant pourquoi diable avez-vous poussé la porte. Le vendeur de livre indépendant n’est plus dans le ton de ce siècle, immédiat, superficiel, épidermique, mais également plus accessible quel que soit le point du globe. A chaque époque sa propre histoire, mais il n’en demeure pas moins que la profession de Bouquiniste fait partie (encore) de ses trésors au coin de la rue. On mangera encore du pain, sa forme et son goût seront peut-être plus aseptisés, mais concernant cette profession de Bouquiniste, vos petits-enfants vous demanderont d’un air hagard : « Des livres pouvaient se vendre chez un commerçant indépendant ? Comment cela était-il possible ? »

« Avant, les municipalités me commandaient des livres pour les médiathèques. J’avais d’ailleurs comme client Dominique Riquet, et Patrick Roussies. Aujourd’hui, sur le Valenciennois (82 communes), seule la médiathèque de Petite-Forêt m’achète quelques livres », commente Ludovic Lefebvre un peu désabusé.

La chaland de passage est de plus en plus rare à l’heure où l’on défend bec et ongles le commerce de proximité, le poumon d’une commune… des mots sans actes à la clé. En effet, en presque 18 ans, l’achat de l’objet livre chez un indépendant, son conseil de proximité, a perdu de son éclat. « Il y a dix ans encore, je vendais 15 à 20 livres par jour. Aujourd’hui, je vois deux clients maximum quotidiennement. Pourtant, J’ai des livres pour tous les goûts », ajoute Ludovic Lefebvre.

Pour autant, le professionnel ne s’est pas résigné en diversifiant sa gamme de vente.  En plus des livres, de la cartophilie, des photos, d’innombrables gravures « je vends du cabaret de curiosités ».

Nul n’est prophète en son pays

Le plus surprenant est la clientèle qui pousse sa porte « quasi plus jamais du Valenciennois, ce sont des personnes de passage, des touristes etc. », explique-t-il. Même l’histoire locale se perd comme dans la destruction des archives communales ici et là. « Le livre de référence sur l’histoire des remparts de Valenciennes de Jacques Bavay, je pouvais en vendre un toutes les semaines. Le dernier que j’ai eu, j’ai mis 8 mois pour trouver un acheteur », assène-t-il !

Pour autant, il continue de récupérer des livres en pagaille, des successions, des dépôts-vente, on se débarrasse même des livres d’une grande qualité, encombrants…, cela fait presque un peu peur cette lessive patrimoniale.

Pour ce week-end du patrimoine, où que vous soyez, allez pousser la porte d’un bouquiniste. Laissez tomber la tablette et ses choix multifonctions, allez soulever la poussière d’une pile de livres, découvrir une pépite dans un coin improbable, réveiller le lecteur joufflu, aujourd’hui gavé de prix littéraires achetés en deux clics !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 11 septembre 2018
bouquiniste livre Valenciennes
La bouquinerie, le patrimoine du livre
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email