Après son titre de champion de France de Nationale 2 la saison dernière, l’équipe de Trith va découvrir la Nationale 1 ce samedi à domicile. C’est plutôt l’excitation qui règne avant la réception de l’équipe d’IFS. Tour d’horizon avec l’entraîneur, le président et les recrues.

Un entraîneur ambitieux

Il entame sa 8e saison au club, l’entraîneur de l’équipe première Fabrice Pontier est un passionné. Educateur de vie scolaire à temps plein, il a un emploi du temps chargé. Heureusement son engagement est compris par sa famille, « ça aide d’avoir la même passion. Ce n’est pas mon métier d’entraîner, je n’ai pas de pression particulière, j’ai hâte de vivre ça, je suis quelqu’un d’ambitieux, j’ai un groupe de qualité, nous avons une carte à jouer, nous nous efforçons de faire du travail de pro tout en étant amateur. Le leader de l’équipe c’est le nous. Le nous est plus important que l’individuel. C’était notre force la saison dernière ».

Une première à domicile

Le hasard du calendrier a bien fait les choses puisque Trith recevra dans sa salle chaude et bruyante IFS. « Nous avons 7 matchs à la maison sur la phase aller », précise l’entraîneur qui n’a pas spécialement étudié ses adversaires. « Pour l’instant je me concentre sur nous plus que sur les autres. Qui va sortir du lot ? Il y a 3 promus dans notre poule, 3 belles équipes, ça va être une bataille à tous les matchs ».
Le Président Gérard Houziaux est «  impatient de voir comment nous allons commencer le championnat, de voir si nous pouvons rivaliser. Surtout ne pas se décourager si nous perdons les 3-4 premiers matchs. Il y a toujours un temps d’adaptation, il ne faut pas être gourmand, rester nous-mêmes, conserver les valeurs du club, l’ambiance familiale et conviviale. Jouer en N1 c’est un évènement pour le club. C’est un autre monde, nous essayons de nous structurer mais nous sommes loin d’y être. Nous partons dans l’inconnu, sportivement nous avons recruté 3 joueuses, ça devrait consolider le groupe. Nous comptons sur nos supporters.
Nos adversaires ont peur de venir ici, c’est impressionnant l’ambiance, ça va nous aider, nous étions invaincus à domicile la saison dernière. Je suis aussi fier de tous les bénévoles. Trith ce n’est pas que l’équipe phare de N1, toutes les équipes ont autant d’importance ».

Objectifs

« L’objectif du club est de se maintenir », affirme l’entraîneur, « ceux qui me connaissent savent que je ne me contenterai pas de ça, nous travaillerons pour faire mieux, un top 5 serait très bien pour une première saison en N1 ».
La co-capitaine Cassandra Vêtu tient le même discours, « il va falloir s’adapter à ce niveau. Avant nous jouions small ball, nous allons apprendre à utiliser les grandes. Pour réussir il faudra bien jouer ensemble. Nous souhaitons gagner le plus de matchs possible chez nous. Alors oui l’objectif c’est de se maintenir mais nous chaque week-end nous voulons gagner ».

Recrutement

« Nous maintenons une certaine stabilité, sur les 12 joueuses du groupe, 9 sont des anciennes », précise l’entraîneur, « c’est une volonté, nous construisons sur le long terme, nous ciblons des joueuses qui ont l’esprit club».
Elodie Tadeuszak est la capitaine et Cassandra Vêtu, la co-capitaine, « deux joueuses qui ont de l’impact. Dans le jeu elles sont complémentaires par leur caractère. Elodie est plus dynamique dans l’attitude, Cassie plus discrète ». L’entraînement a repris le 10 août, « nous sommes un club amateur nous avons monté le niveau d’exigence lors de la préparation ».
La première recrue est Aïda Fall (31 ans, 1,93 m). L’intérieure ne débutera pas le championnat avec Trith car elle a participé à la préparation de la coupe du monde avec le Sénégal.

Juliette Maillard et Camille Coste

Seconde recrue : Juliette Maillard (22 ans, 1,81 m). Celle qui a fait le CREPS de Wattignies puis le centre de formation à Arras, a joué en Belgique (Sainte Catherine Wavre, Bruxelles et Pepinster) pour y suivre en parallèle ses études (podoloque). L’intérieure rejoint Trith parce qu’elle « connaissait l’entraîneur, j’ai joué avec Juliana au centre de formation. C’est une nouvelle aventure, c’est la première fois que je joue en N1, je tente l’expérience ».

La troisième recrue est Camille Coste (22 ans, 1,68 m). Formée à Aix-en-Provence, elle a porté les couleurs de Bourges (N2) et d’Aulnoye-Aymeries (prénationale, L2, N1). « Je voulais rester dans la région pour mes études (ergothérapeute à Charleroi). Le projet de Trith était intéressant, on me proposait du temps de jeu ».
Satisfait du recrutement, le technicien basera le jeu sur l’agressivité défensive et le rythme.

L’effectif
Meneuses : Cassandra Vêtu (24 ans, 1,67 m), Camille Coste (22 ans, 1,68 m), Kenza Daoudi (19 ans, 1, 68 m)
Meneuse-arrière : Cindy Nowacki (26 ans, 1,65 m)
Arrière : Louise Bellanger (24 ans, 1,71 m)
Arrière ailière : Elodie Tadeuszak (26 ans, 1,77m)
Ailière : Céline Loisse (32 ans, 1,74 m), Maguy Nowacki (26 ans, 1,72 m), Laetita Montagne (35 ans, 1,73 m), Marjorie Houziaux (20 ans, 1,70 m)
Ailière forte : Charlotte Doyen (21 ans, 1,78 m)
Ailière forte/Intérieure : Juliette Maillard (22 ans, 1,81 m) Juliana Mialundama (27 ans, 1,84 m)
Intérieure : Aïda Fall internationale sénégalaise (31 ans, 1,93 m) Soiffa Wibabara (23 ans, 1, 79 m)
Entraîneur : Fabrice Pontier
Entraîneur adjoint : Vincent Verryser

Anne Seigner

Publié par Anne Seigner le 13 septembre 2018
basket féminin CO Trith Basket Gérard Houziaux Trith-St-Léger
(Basket) Trith impatient de découvrir la N1
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email