Vendredi 21 septembre, journée mondiale de la Paix, c’est le jour choisi par les organisateurs pour le lancement de l’opération Saint-Amand-les-Eaux Nombril du monde, un avant goût de neuf mois d’introspection sur le vivre ensemble (visuel réouverture de la Médiathèque des Encres).

(Visuel oeuvre de l’école d’art)

Alain Bocquet : « J’ai compté 500 initiatives petites ou grandes pendant cette opération Nombril du monde »

Démonstration de l’école de danse

Pour lancer cette opération improbable, le rendez-vous était donné devant le nouveau parvis de l’Office de Tourisme de la Porte du Hainaut. L’école de danse a proposé, aux nombreux curieux, un  temps de danse au milieu des jets d’eaux pour la première fois mise en action.

Ensuite, la foule s’est dirigée vers les Jardins de l’Abbatiale où un nouvel espace a été concocté de toute pièce, un lieu où les aromates sont rois. Puis, au coeur des Jardins de l’Abbatiale se dresse, non loin du Théâtre des Sources, une création de l’école municipale d’art avec des objets recyclés, la couleur bleue est à l’honneur.

Ensuite, cette journée Nombrilesque a vu la réouverture de la Médiathèque des Encres après un an de travaux. « L’architecte en chef des Bâtiments de France a refusé tout changement extérieur. On reste dans le gris et le brun. C’est pourquoi, j’ai demandé à l’architecte de ce projet de mettre beaucoup de couleurs intérieures », précise l’édile de la commune. Cette médiathèque est d’intérêt communautaire, le coût des travaux fut de 2,1 millions d’euros dont 790 000 euros financés par la DRAC. Par contre, les 13 agents dédiés à cet espace culturel sont communaux dont Delphine Finet, responsable de la Médiathèque, mais « également en charge de la coordination des événements Nombril du Monde. J’ai compté 500 initiatives petites ou grandes pendant cette opération Nombril du monde », précise Alain Bocquet.

Agents de la Médiathèque des Encres

Sur les 2 niveaux de 800 M2 chacun à destination du public, les espaces pour les livres sont plus spacieux, toutes les thématiques sont proposées aux lecteurs notamment un espace BD très fourni avec des Comics, Mangas, vieux classiques, coin informatique et presse, 10 000 documents dont 6 500 pour es adultes, et 3 500 pour les jeunes. Ensuite, des espaces sont présents pour les plus jeunes, lecture en mode détente, un autre endroit pour le conte avec les touts-petits.  « En 1995, à mon arrivée, la bibliothèque était au rez-de-chaussée de l’Echevinage avec 5000 livres et à peine 300 à 400 abonnés. Aujourd’hui, nous avons 3000 adhérents », explique le maire.

« A la conquête des lecteurs de livres », Alain Bocquet

Bien sûr, la lecture n’est plus uniquement sur papier, le livre se lit en mode numérique aussi. « Nous devons être ambitieux. nous voulons partir à la conquête des lecteurs, nous espérons 5 000 adhérents à la Médiathèque des Encres pour une ville de 17 000 habitants », souligne Alain Bocquet.

Jardin aromatique

Même la salle d’exposition, vétuste comme l’ensemble de cet équipement, a été rénovée de fond en comble. La porte d’entrée a été judicieusement déplacée vers les Jardins de l’Abbatiale, un espace ouvert au Théâtre des Sources, le Musée de la Tour abbatiale, l’Espace Jean Ferrat, et donc la Médiathèque des Encres.

Prochain rendez-vous la semaine prochaine avec l’hommage à Louise de Bettignies, et la sortie d’un timbre événement.

Tout le début de cette programmation de l’opération Saint-Amand-les-Eaux Nombril du Monde sur

http://www.saint-amand-les-eaux.fr/fr/evenement-ville-saint-amand-les-eaux-nombril-du-monde.htm

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 22 septembre 2018
Nombril du monde Saint-Amand-les-Eaux
Le nombril s’ouvre à Saint-Amand-les-Eaux
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email