Après un succès à Sainte-Savine (66-61) la semaine dernière, les Trithoises ont retrouvé ce samedi leurs supporters. Elles leur ont offert une seconde victoire consécutive (71-56), la première à domicile. Ça valait bien un clapping dont le tempo a été donné par la capitaine Elodie Tadeuszak.

10 joueuses

A l’échauffement certains reconnaissent Onayssa Sbahi. La native de Denain a évolué en Espagne puis en Ligue 2. La saison dernière elle jouait en Angleterre (Nottingham Wildcats). Devant sa famille, la meneuse a fait le show avec 10 points dans le premier quart-temps. Pour Trith c’est Juliana Mialoudama qui alimente la marque et Cassandra Vêtu qui distille les passes caviar. Dans le deuxième quart-temps, Trith profite des imprécisions calaisiennes. Aïda Fall domine dans la raquette (12 points). A la mi-temps Trith compte 10 points d’avance. Cette équipe va-t-elle savoir enfoncer le clou ? Pas vraiment Calais remporte le troisième quart-temps (16-20) avec une Margaux Fabre on fire (9 points). En manque de rotation (deux joueuses absentes) Calais s’essoufle. Trith au contraire fait jouer tout son effectif et l’écart augmente. Les mobylettes Cindy Nowacki et Cassandra Vêtu utilisent leur vitesse. Juliette Maillard, combative, se frotte à Viktoria Vincze qui ne peut plus trop défendre en raison de ses 4 fautes. Oui Calais était revenu à -6 mais Trith a su accélérer dans le money time pour couler les Calaisiennes (71-56).

« Nous les avons fatiguées »

L’entraîneur calaisien Jean Bernard Blanquart est frustré : « nous avons la sensation de l’avoir donné ce match, nous avons perdu 28 ballons. A chaque ballon perdu, nous avons pris un panier. Comment voulez-vous gagner un match ? Le plan de jeu était bon mais nous avons perdu trop de ballons. Nous devons continuer à travailler ».

Certes elle a inscrit 26 points pour son premier match sous ses nouvelles couleurs mais ce n’est pas ce que retient la meneuse Onayssa Sbahi : « il nous manquait deux joueuses. Physiquement nous ne tenions plus. Nous avons eu des passages à vides parce que nous étions très fatiguées. Nous avons eu aussi des problèmes de concentration. Nous savons sur quoi nous allons travailler. Je ne retiens que le positif, nous nous sommes battues. Nous avons 3 défaites au compteur, mais le championnat est long, ce n’est que le début ».

L’entraîneur trithois Fabrice Pontier a beaucoup crié mais n’a pas totalement perdu sa voix : « c’est la première victoire à la maison, c’est bien. Ce n’est pas évident de jouer une équipe qui a perdu ses deux premiers matchs ( à Graffenstaden (87-58) et à domicile face à la Rochelle (45-103)). Nous ne sommes pas tombés dans le piège. Nous voulions nous rattraper d’IFS. Nous avons manqué de constance et pas su tuer le match. Nous avons du mal dans l’alternance, c’est encore l’apprentissage. Il y a eu beaucoup d’erreurs défensives. C’est malgré tout une deuxième victoire consécutive ».

Elle a amené sa vitesse en seconde mi-temps, Cindy Nowacki savoure cette première victoire à domicile «  compte tenu des résultats précédents de Calais, il était inconcevable de perdre ce match. Nous avons joué trop en dents de scie mais par rapport au premier match face à IFS nous avons encaissé moins de points. Notre objectif c’est le maintien, c’était important de mettre Calais derrière nous au classement. Nous les avons fatiguées. Je suis restée sereine car nous avons gardé le même état d’esprit que la saison dernière, nous sommes des guerrières, ça sera encore notre force ».

Trith – Calais : 71-56 (12-13, 22-11, 16-20, 21-12)
Trith : Nowacki C. 12, Vêtu 6, Tadeuszak 5, Fall 16, Miloundama 10 puis Doyen 5, Maillard 9, Nowacki M., Bellanger 6, Coste 2.
Calais : Fabre 15, Ricard 6, Sbahi 26, Fischer 1, Vincze 5 puis Veyrat 3.

Anne Seigner

Publié par Anne Seigner le 30 septembre 2018
Cindy Nowacki Fabrice Pontier Jean Bernard Blanquart Onayssa Sbahi
(Basket) Calais pris au piège dans les filets trithois
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email