Après trois défaites consécutives, les Valenciennoises ont remporté la semaine dernière à Strasbourg leur première victoire en Nationale 2. Dimanche elles ont récidivé à domicile face à Conflans Andrésy Jouy (3-1). Le championnat est lancé pour les protégées du Président Arnaud Legrand qui occupent la 7e place de la poule C.

Un set concédé

Tout démarre bien pour les valenciennoises dans le premier set (8-3) grâce à Sarah Seray qui trouve des espaces en attaque. Conflans s’en remet à la grande Cloé Lefebvre pour résister. La numéro 1 sauve une première balle de set (24-21), la capitaine Hélène Montaudoin aussi (24-22) et une nouvelle fois Cloé Lefebvre (24-23). Valenciennes gagne le set sur un service dans le filet de Virginie Pauly (25-23).
Libérées par le gain de la première manche, les Valenciennoises sont conquérantes (13-5). Mélanie Bourgès est au four et au moulin en défense, Sarah Seray enchaîne les points gagnants. Conflans revient (21-18) sur deux aces d’Hélène Montaudoin. Valenciennes joue avec le feu (23-22) mais ne se brûle pas. L’attaque de Jessica Martinet est dehors, le Volley Club de Valenciennes empoche le deuxième set (25-22).
Alors que Valenciennes avait marqué les deux premiers points dans les deux premiers sets, c’est Conflans qui inscrit les trois premiers du troisième set. Faut-il y voir un signe ? Sur le temps mort technique (8-7), l’entraîneur valenciennois lâche un retentissant merde. Ça produit son effet (10-7) mais Conflans, qui est dos au mur, s’accroche (10-10, 15-15, 19-19). Valenciennes commet alors des erreurs en réception, Conflans est aux commandes (19-24). Sur la balle de set, Alexandrine Goin maintient les Valenciennoises en vie (20-24). Hélène Montaudoin apporte le dernier point à Conflans avec une attaque le long de la ligne (20-25).

Les Valenciennoises tirent les leçons du set précédent : fini les cadeaux ! Noémie Maréchal, bien servie, fait mouche sur des attaques croisées (8-5). Conflans joue libéré (8-8). Sur un point de Jessica Martinet (8-11), l’entraîneur valenciennois demande un temps mort. Ça casse la mécanique au service de la capitaine de Conflans (9-11). Qui a le meilleur mental ? Conflans (10-15) ? Valenciennes (15-17) ? La fatigue se fait sentir, des erreurs apparaissent. Valenciennes est mal embarqué (17-21) mais Valenciennes se bat (21-21). Talita de Cassia Ferreira, qui fait son retour sur le terrain après avoir donné naissance à une petite fille, est solide au service. Alexandrine Goin et Noémie Maréchal enfoncent le clou (25-21). Ça vaut bien une petite danse réalisée par l’équipe au complet. Fama Dione, qui n’a pas pu jouer (une seule étrangère autorisée), est conviée à ce moment de partage.

« ça fait du bien »

Le président Arnaud Legrand est soulagé, « la saison est lancée. C’est notre première victoire à domicile. C’était impeccable dans les deux premiers sets, il y a eu un relâchement dans le troisième puis elles se sont re-concentrées dans le quatrième. C’est le même scénario qu’à Strasbourg ».

L’entraîneur valenciennois, Eric Decat  a le sourire : « elles veulent bien faire mais elles manquent un peu d’expérience. Quand elles veulent bien faire, elles font des erreurs. Elles doivent surtout respecter les consignes. Dans le troisième set, Conflans a mis plus d’agressivité. Nous sommes sur une bonne dynamique. Le collectif est important mais nous faisons aussi un travail individuel ».

La réceptionneuse attaquante Sarah Seray savoure la victoire, « ça fait du bien ! Nous savions qu’il fallait poursuivre sur la lancée de Strasbourg. Nous avons joué les gros morceaux dès le départ. Quand notre réception a pris l’eau, il n’y a pas de magie, nous ne pouvons pas attaquer. Nous avons joué ensemble, l’équipe est là. Dès que nous faisons moins de fautes, nous gagnons les points ». En provenance de Marcq en Baroeul, elle se sent bien dans son nouveau club, « je suis bien dès le début, c’est en raison de mon caractère d’aller vers les autres. L’entraîneur a aussi fait un travail sur la cohésion d’équipe ». Prochain match à Vandoeuvre, « il faut aller les manger la semaine prochaine ! ».

L’entraîneur de Conflans Jacek Szerszen, qui réalise sa première saison chez les filles, rumine, « il y a des jours comme ça…dans le premier set, elles ne jouent qu’à partir du 20e point, dans le deuxième à partir du 15e et dans le 3e tout de suite…J’ai des regrets car l’équipe ne s’est pas exprimée, nous pouvions l’emporter. Je suis déçu de ne pas aller au tie-break. Ça se joue sur de petits détails… »

Valenciennes – Conflans Andrésy Jouy : 3-1 (25-23, 25-22, 20-25, 25-21)

Valenciennes : Assana, Deleury, Maréchal, Stolz, Bourgès, Seray puis Goin, Desruez, Ferreira, Marko.

Conflans : Lefebvre, Konté, Pintea, Wanzenreid, Montaudouin, Allenet de Ribemont puis Martinet, Pauly, Mamy, Ajroudi.

Anne Seigner

 

Publié par Anne Seigner le 28 octobre 2018
Arnaud Legrand Eric Decat Jacek Szerszen Sarah Seray
(Volley Club de Valenciennes) Première victoire à domicile
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email