Il y a assez peu de sujets faisant consensus. Pourtant, la culture pour tous est en 2018 une thématique acceptée par la société. Dans cette optique, le foyer pour autistes adultes à Marly, le FAM//FAS, a lancé une initiative culturelle avec des adultes atteints de troubles autistiques et déficiences intellectuelles et psychiatriques.

L’imaginaire culturelle ne souffre pas d’un handicap

Courant 2018,  Marie Gawronski, aide-soignante au sein du Foyer pour autistes adultes, s’est investie dans l’accessibilité culturelle. « Sur le dessin, la musique, la sculpture, je souhaitais que des membres de ce foyer participent à une initiative culturelle. Nous avons travaillé en groupe réduit (5 autistes) afin de réussir cette opération », souligne Marie Gawronski, encadrante pour cette opération.

Pour arriver à bonne fin, elle a contacté « Laurent Mascart, plasticien. Nous avons fait les Beaux-Arts de Valenciennes ensemble. Je sais comment il travaille », ajoute-t-elle.

« Ce sont des créations artistiques basées sur l’imaginatif », Laurent Mascart

Cette collaboration artistique s’est traduite par la mise en place de deux ateliers distincts. Le premier « a démarré par des dessins que j’ai scanné afin de les retravailler derrière pour la réalisation de plusieurs affiches. Ce sont des créations artistiques individuelles basées sur l’imaginatif. Ces autistes (de 18 à 40 ans) ont fait preuve de patience, d’une répétition de l’effort, et bien sûr d’imagination », explique Laurent Mascart.

Le second atelier était basé sur la sculpture avec un résultat assez bluffant. « Cette fois, ils ont démarré par un travail sur un bloc de faïence, une matière noble », ajoute le plasticien. Après deux autres opérations, une double cuisson, le résultat est assez surprenant.

Dans le hall de l’hôtel de ville de Marly, ces affiches et sculptures sont exposées. Cette première initiative sera suivie « par un projet photo toujours avec Laurent Mascart », ajoute Marie Gawronski. L’idée est « de prendre une photo que je vais mettre sous un format important. Puis, les autistes vont interpréter cette photo », déclare l’artiste.

« Nous avons combattu pour obtenir ce foyer autiste pour adultes », Fabien Thiémé.

Sous l’ancien régime du Conseil général, Fabien Thiémé a occupé plusieurs fonctions éminentes au sein de cette institution, vice-président en charge du handicap, puis des personnes âgées, et enfin de la jeunesse.

Durant ce mandat, le maire de Marly a poursuivi l’initiative de Philippe Duée (ancien maire). Le changement de majorité « nous a fait craindre le pire. Nous avons combattu pour obtenir ce foyer autiste pour adultes. Et nous avons réussi avec le Nouveau Conseil départemental à construire un foyer de 30 places pour autistes adultes, et de 30 places pour personnes âgées médicalisées », commente Fabien Thiémé.

D’évidence, cette initiative a réjoui toute l’équipe municipale présente pour cette mise à l’honneur de ces personnes en situation de handicap. « Je remercie la ville de Marly pour son soutien sans faille depuis le début », indique le directeur de ce FAM/FAS.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 28 novembre 2018
FAM/FAS Marly
(Marly) L’accessibilité à la culture pour les personnes handicapées
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email