Chemin faisant, l’APEI du Valenciennois diffuse l’idée d’un comportement adapté au public en situation de handicap intellectuel. Premier miroir de l’accueil public, les collectivités locales doivent prendre en compte toutes les déficiences. Hier, la commune de Petite-Forêt a reçu ce pictogramme et signée cette convention avec l’APEI du Valenciennois.

Le S3A infuse dans le Valenciennois

Le pictogramme S3A indique que les personnes en charge de l’accueil du public sont formés à l’accueil des personnes en situation de handicap intellectuel. Sur cet arrondissement, des établissements culturels comme le Phénix ont bénéficié de cette formation à l’instar des collectivités locales pour leurs agents municipaux.

Transformer l’accueil du handicap

Georges Maillot et Marc Bury

Dans cette optique, la commune de Condé-sur-l’Escaut, très active sur le handicap, fut la 1ère collectivité a faire le choix de cette formation S3A. Ensuite, ce fut la commune de Saint-Amand-les-Eaux, celle d’Anzin est en cours de formation, mais hier c’était le tour de Petite-Forêt.

Georges Maillot, le président de l’APEI du Valenciennois, rappelle qu’avant 1930 « toute personne qui n’était pas dite normale était envoyée dans un établissement psychiatrique. Dans les années 50-60, des associations se sont constituées avec la construction d’établissements très souvent hors de la commune, car la population ne l’acceptait pas. Le handicap fait peur. Pour autant, aujourd’hui, notre jeunesse accepte plus la thématique du handicap. Pour preuve, le nombre important de jeunes choisissant de travailler dans le domaine du handicap durant un service civique ».

43 agents de la commune de Petite-Forêt ont effectué cette formation avec un candidat particulier. « C’est la 1ère fois que le maire de la commune réalise cette formation S3A », souligne le président de l’APEI du Valenciennois.

« Le handicap ne se résume pas au fauteuil roulant », Marc Bury

Pour sa part, l’édile de la commune a mis en exergue la politique de la commune en faveur des personnes handicapées. « Le handicap ne se résume pas au fauteuil roulant. C’est une action de plus pour Petite-Forêt, car nous sommes déjà très engagés sur cet item. En effet, nous accueillons des enfants en situation de handicap dans nos centres de loisirs avec une encadrante diplômée. Cela génère même quelques tensions avec des parents d’autres communes dont la volonté est de se faire accueillir chez nous, mais nous ne pouvons pas le faire pour tout le monde ».

Rien n’est de trop dans l’accueil le plus adéquat des personnes handicapées. « C’est pourquoi, nous sommes preneurs de conseils, de nouvelles idées sur cette thématique du handicap. Nous devons transformer la façon d’accueillir le  handicap», conclut Marc Bury.

Bien sûr, l’association « Nous Aussi » était présente pour cette cérémonie symbolique. « Nous sommes très fiers de notre collaboration pour la formation des agents de la Petite-Forêt », explique son président. Les membres de l’association, venus en nombre, ont installé plusieurs pictogrammes dans la mairie, fin de formation S3A.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 28 novembre 2018
Apei du Valenciennois Goerges Maillot Marc Bury Petite-Forêt
Petite-Forêt passe au S3A
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email