Le VAFC poursuit sa série après une 3ème rencontre sans défaite, 4 avec le Coupe de France, mais par contre au niveau du spectacle, il est resté aux vestiaires ! Une rencontre avec un minimum d’occasions de part et d’autre, un score logique, un point c’est tout !

Ray Réginald : « Ce n’était pas le football champagne comme contre le RC Lens »

Parfois, l’aspect comptable demeure le seul refuge à la sortie d’une rencontre complètement verrouillée. Cette rencontre VAFC/Paris FC fait partie de ces oppositions qui ne laissent une trace que sur le plan comptable.

Ray Reginald de retour après sa suspension

Pourtant, le coach du VAFC avait aligné son trio d’attaque du moment, Mauricio, Roudet, et Robail.  Dès l’entame de la rencontre, le VAFC presse à mort, et inévitablement se procure une occasion de folie à 1mn52s. Débordement de Robail sur le flanc droit, centre lobé parfait sur Roudet, redonnant avec brio à Mauricio quasi aux 6 mètres, et tir de Mauricio à terre juste à coté du poteau. Voilà l’occasion du match du VAFC. « Paris FC est très bien organisé défensivement. Nous savions que nous aurions très peu d’occasions, et notamment celle en tout début de match », explique Ray Réginald. Même Robail, le dynamiteur des défenses avec une insolente facilité était absent, il a raté durant la 1ère mi-temps 100 % de ses choix de jeux, de ses un contre un, un match à oublier très rapidement pour Robail. 

La suite de la rencontre fut une longue nuit profonde où deux formations solides ont neutralisé l’adversaire. En terme d’animation défensive, on ne présente plus Mehmed Bazdarevic, l’entraîneur du Paris FC.  » Nous avons été solides défensivement, mais moins bon dans la phase offensive, la dernière passe, le dernier tir « .

Mehmed Bazdarevic

Pour le VAFC, on peut calquer cette appréciation. « Néanmoins, j’ai indiqué aux joueurs qu’il fallait voir le verre à moitié plein. C’est notre premier clean shit depuis une éternité. Cette équipe est très difficile a déstabilisé depuis le début du championnat. Ce n’était pas le football champagne comme contre le RC Lens, mais c’est l’adversaire…. ! Toutefois, il y a eu un fait de match, un carton rouge aurait dû exister suite à la faute sur Mauricio partant seul au but. Nous restons tout de même sur une dynamique de match sans défaite. A Béziers, comme aujourd’hui, j’ai l’impression que mon équipe avance », conclut Ray Réginald.

Devant 7 605 spectateurs, le VAFC obtient le point du match nul (0/0), il figure au 16ème rang de la ligue 2, et à seulement 3 points du premier relégable.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 1 décembre 2018
VAFC
Ballon jaune, match citron, et un point pour le VAFC (0/0)
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email