Faible taux de chômage et forte demande de main-d’œuvre, et si nos jeunes Valenciennois rejoignaient le Canada, et plus particulièrement Montréal ?

C’est une idée qui était en germe depuis un moment au lycée La Sagesse : un partenariat avec le Canada qui manque de main d’œuvre. Pour étudier la faisabilité d’un partenariat entre le lycée et un CEGEP (Collège d’Enseignement Général et Professionnel), Agnès Houzé s’est rendue à Québec pendant 10 jours en octobre dernier. Sur place, elle a visité plusieurs établissements, rencontré les équipes, parlé du projet.

Mardi 4 novembre, le lycée La Sagesse recevait des représentants canadiens de quatre CEGEP pour signer un partenariat afin de développer et faciliter la collaboration internationale avec le Québec. Les objectifs du projet sont de permettre aux élèves volontaires qui sortiront de terminale ou de BTS de poursuivre leurs études au Canada et d’obtenir des diplômes d’état reconnus (les DEC : Diplômes d’Études Collégiales). Si le projet est aussi de vivre une expérience à l’étranger par une approche conviviale, une vie étudiante riche et d’ajouter une belle ligne à leur CV, il devrait aussi permettre à ces jeunes de rester sur place au terme de trois années d’étude et d’être embauchés. Les Français sont très recherchés au Québec et le taux de placement des étudiants dans le monde du travail est compris entre 97% et 100%.

A.L: Ça coûte cher pour les familles non ?

Eh bien… non ! Car les élèves volontaires (57 sont déjà intéressés) bénéficieront de la gratuité de la scolarité et des financements sont recherchés pour le voyage. À Montréal, ils pourront trouver des jobs d’étudiants (à hauteur de 20h par semaine) et comme l’Euro se porte plutôt bien, la vie n’est pas plus chère qu’en France.

A.L : Ils vont être perdus là-bas non ?

Eh bien… non ! Dans le cadre du partenariat, ils seront attendus dès la sortie de l’avion et guidés. Ils seront hébergés dans une résidence universitaire et seront suivis par des parrains qui les aideront dans les démarches : ouvrir un compte bancaire, obtenir la carte soleil (sécurité sociale) …

A.L : Mais, il faut parler couramment l’anglais ?

Eh non ! À Québec, on parle français ! Pas de barrière de la langue et qui plus est, nos cousins canadiens nous adorent. Ça tombe bien pour aller avec eux regarder un bon match de hockey sur glace ou se régaler autour d’une bonne poutine.

A.L : Bon, et s’ils ne restent pas au Canada, tout le bénéfice de ces trois ans est perdu ?

Re-non ! S’ils ne restent pas sur place, les jeunes valenciennois bénéficieront du niveau Bac+2.

En résumé, à travers ce partenariat signé mardi dernier, le lycée La Sagesse offre une vraie opportunité de réussite aux élèves qui accepteront le projet, quelles que soient les finances de leur famille puisque vivre au Canada coûte la même chose qu’en France et que le voyage pourrait être pris en charge. Les avantages : trois superbes années dans un beau pays, un diplôme et un travail garanti à plus de 97%… alors ? On signe ?

Antoine Lukaszewski

Publié par Daniel Carlier le 8 décembre 2018
La sagesse Valenciennes
[Valenciennes] Le lycée La Sagesse vise le plein emploi grâce à un partenariat
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email