Déjà la 22ème édition du reconnu 4L Trophy, et pourtant cette aventure humanitaire ne prend pas une ride. Pour 2019, focus sur un équipage du nord composé d’Ophélie Kocik & Louise Legoy, un binôme plein d’envie baptisé « Les Ch’tites Gazelles ».

Un voyage humanitaire avant tout

Mis sur les fonts baptismaux en 1997, au fil des années, cette aventure a gagné ses galons d’épreuve humanitaire. Le 4L Trophy est même le plus grand Raid humanitaire d’Europe !

Ce 22ème opus se déroulera du 21 février au 03 mars 2019 de Biarritz, où les 1 500 équipages environ seront pris en charge, jusqu’à Marrakech. De la France au Maroc, en passant par l’Espagne, les participants vont parcourir plus de 6 000 km dont la majeure partie au sein du Sahara marocain.

Deux étudiantes à la SKEMA, école de commerce sur Lille, ont décidé de s’engager dans cette aventure pas comme les autres. « Nous étions l’année dernière en Ecole de Commerce sur Paris, mais également en alternance au sein d’une entreprise sur Lille », disent de concert Louise et Ophelie. Ensuite, ce lien s’est traduit par le désir de participer à un projet caritatif. « Nous voulions participer à un voyage humanitaire », ajoutent-elles !

En effet, cet événement conjugue une aventure humaine avec un raid en 4L, un coté sportif indéniable. « Au Maroc, c’est 100 % à la carte et à la boussole », précise Louise. Ensuite, depuis l’origine ce raid prévoit des dons, notamment en matériel scolaire. Dans cette optique, le 4L Trophy collabore avec 17 ONG intervenants sur le sol marocain afin de mesurer les besoins du moment, ils sont d’ailleurs évolutifs suivant les années.

Néanmoins, un fil rouge demeure à travers la collaboration étroite de l’association 4L Trophy avec l’ONG «  Les Enfants du Désert » dont le mantra est « apprendre à lire, écrire, compter : un droit qui doit être accessible par tous ».  A noter que la Croix-Rouge participe cette année au 4L Trophy en apportant son expérience sur le sol marocain.

Cette mission est bien intégrée dans l’ADN des Ch’tites Gazelles. « Nous collectons du matériel scolaire pour apporter à l’organisation 4L Trophy, mais également pour nous donner tout au long de notre parcours au Maroc », indique Ophélie.

« Un engagement financier de 10 000 € pour nous »

Bien évidemment, une logistique vous prenant en charge sur 6 000 km, avec une aide mécanique, durant tout le périple a un coût pour les binômes participants. « Au global, coût d’inscription, acquisition de la 4L, assurance, coût de déplacement jusque Biarritz, c’est un engagement financier de 10 000 € pour nous », soulignent Ophélie et Louise.

Le principe de ce projet est qu’il faut vendre aussi ce voyage humanitaire à travers la recherche de sponsors. « Il nous manque encore beaucoup de partenaires, mais nous avons déjà le cabinet d’expert-comptable BDL sur Valenciennes, le réseau ORPI immobilier, Dreum une brasserie sur Neuville en Avesnois, un commerce Palace canin, deux entreprises du BTP, et une entreprise dans le domaine des céréales Lemaire-Defontaine. Bien sûr, des partenaires peuvent nous fournir directement du matériel scolaire. Tous les annonceurs vont bénéficier de leur logo sur la 4L, d’une présence sur nos supports de communication papier et web, d’un relais via les réseaux sociaux, facebook, et Instagram particulièrement », expliquent les participantes au 4L Trophy.

Technologie d’aujourd’hui, ce rallye raid sera suivi au quotidien via les nouveaux supports de communication, c’est un plus indéniable pour les sponsors. Pour contacter les Ch’tites Gazelles- équipage 1253.

leschtitesgazellesen4l@gmail.com

https://www.facebook.com/leschtitesgazelles2019/photos/a.560230224446867/560230164446873/?type=3

voire sur Instagram : @leschtitesgazelles

Durant une période sociale troublée, ce duo pétillant doit symboliser une approche réaliste et récurrente de la solidarité. Cela ne doit plus être une résultante, une composante extérieure à notre corpus sociétal, la solidarité devrait être en nous. Elle fait partie de notre compréhension du monde qui nous entoure, et pas d’un élan de générosité une semaine par an retombant après dans notre quotidien du nombril. Cette aventure en duo met en exergue cette détermination à se dépasser, aller plus loin que son petit cercle de confort ! L’ancien maître incontesté de l’Art-déco, Le Corbusier, disait : « C’est toujours la vie qui a raison et l’architecte qui a tort »… nous sommes les architectes de notre propre vie, et par voie de conséquence de notre envie de l’autre !

Bon vent aux Ch’tites Gazelles !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 22 décembre 2018
4L Trophy Les Ch’tites Gazelles Louise Legoy Ophélie Kocik
Les Ch’tites Gazelles au 4L Trophy
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email