Les Valenciennois étaient privés de leur capitaine Sébastien Roudet, touché au mollet et de Mehdhi Guezoui (qui a résilié son contrat et s’est engagé avec Chambly en national 1) mais comptaient sur Ciss (le retour après Angers) et Julan (première à domicile pour le Guingampais prêté). Après une bonne entame de match face à Lorient, tout a été chamboulé à la suite d’un carton rouge de Niakaté (41’). Valenciennes s’incline et Valenciennes reste à la 16e place du classement.

Deux minutes de flottement

La fraîcheur a sans doute dissuadé les spectateurs de se déplacer. Toutefois les irréductibles étaient présents dont celui qui agitait le drapeau du VAFC torse nu… Les Valenciennois sur le terrain étaient bien chauds. Après deux corners infructueux obtenus par Julan, le troisième fut le bon. Mauricio le tire, le ballon est détourné de la tête au premier poteau pour Raspentino qui marque du pied (1-0, 10’). L’attaquant valenciennois file vers le banc des remplaçants pour partager sa joie. Les Lorientais, candidats à l’accession mais à 8 points de la seconde place, sont nerveux. Cabot (27’) puis Claude-Maurice (32’) font les mauvais choix. Quant à la défense, elle est sur les dents. Saunier et Julan sont sanctionnés d’un carton jaune. Alors que la situation semble sous contrôle pour le VAFC, tout bascule en deux minutes. Pour une faute sur Claude-Maurice, Niakaté qui le retient, obtient un carton rouge. Sur le coup franc, Le Goff en deux temps égalise (1-1, 39’). Dans la foulée, Claude-Maurice inscrit un nouveau but pour Lorient (1-2, 41’). Les supporters, fous de rage, lancent des projectiles sur le terrain. L’entraîneur valenciennois fait un changement : Aloé à la place de Romil (42’). Le scénario est loin d’être fini…Saunier, pour une faute sur Mauricio, prend un deuxième carton jaune (45’).
A dix contre dix, Valenciennes préserve ses chances de revenir dans cette 22e journée de Ligue 2. Lorient se montre dangereux dès la reprise : frappe de Claude-Maurice, Perquis impeccable repousse (54’). Valenciennes répond par Ciss (57’), son centre ne trouve pas preneur puis Raspentino (58’), sa tête piquée est sur le portier lorientais. Réginald Ray prend des risques en remplaçant Massouema, un défenseur pour Romil, un attaquant. L’égalisation est-elle encore possible ? Sur un centre de Dos Santos (78’), Raspentino ne parvient pas à bien se coucher sur la reprise. Claude-Maurice en forme au stade du Hainaut est stoppé par Aloé qui réalise un tâcle glissé sur la frappe de l’attaquant lorientais. Alors que le brouillard s’épaissit, Valenciennes ne parviendra pas à arracher le match nul…

« La situation au classement est alarmante  »

Conscient de la situation, l’entraîneur valenciennois Réginald Ray s’exprime « c’est une injustice, c’est tellement pathétique, l’arbitrage je ne préfère pas en parler… un rouge très sévère…Nous avons eu une période de flottement qui a souri à Lorient. A dix contre dix, nous avons manqué de rythme, Lorient nous attendait. La situation au classement est alarmante. La façon dont nous avons perdu rajoute de la frustration et de l’amertume. Nous savons qu’il faudra s’arracher jusqu’au bout. Il y a certains éléments que nous ne maîtrisons pas, l’arbitrage en fait partie. Je n’ai pas grand-chose à reprocher aux joueurs. Nous avons fait une bonne entame, nous avons mis intensité qu’il fallait. En deuxième mi-temps nous n’avons pas su mettre de la folie. Il y a de la confiance à retrouver.  Nous faisons une erreur, nous la payons cash, je n’ai pas attendu ce soir pour en prendre conscience ».

Après trois mois d’absence (pubalgie), Eden Massouema a effectué son retour au stade du Hainaut, « la physionomie du match est un peu folle. Moi-même je ne pourrais pas l’expliquer. Après l’égalisation nous aurions du nous calmer et attendre Baptiste (Aloé). Nous manquons d’expérience. Prendre deux buts coup sur coup c’est dur, parce que nous avons bien commencé. Le carton rouge nous fait mal. Sikou (Niakaté) était déçu, nous ne lui en voulons pas, c’est un fait de jeu. En deuxième mi-temps Lorient a bien défendu et a bien joué le coup. Nos possessions étaient stériles, nous n’avons pas su les mettre en danger, ils étaient en bloc bas, nous avions peu d’espaces pour changer de rythme. Personnellement je pense que nous ne sommes pas à notre place. Il n’y a pas de secret, il faut continuer à travailler pour remonter au classement, ça portera ses fruits. Nous donnons le maximum, c’est un manque de réussite, ce n’est pas un problème d’état d’esprit ».

L’entraîneur lorientais Mickaël Landreau se satisfait du résultat, « oui il est important, c’était un match où il a eu beaucoup de rebondissements, c’était essentiel de se relancer après la défaite face au Gazelec Ajaccio. J’aurais aimé que nous ayons plus de maîtrise en deuxième mi-temps, il nous a manqué de la justesse avec le ballon. Nous avons montré des valeurs de courage et d’engagement défensif. Pour moi ce n’est pas une victoire maîtrisée mais importante. En 2019 nous avons deux victoires sur trois. J’aime montrer que mon équipe a du caractère et qu’à l’extérieur, nous sommes là avec l’envie de faire un résultat. Nous devons être dans le peloton de tête, l’attente est forte mais il y a beaucoup d’équipes candidates. Nous travaillons, nous espérons la montée, le chemin ne sera pas facile ».

Auteur du but égalisateur, le défenseur Vincent Le Goff est lucide, « malgré le but encaissé, nous avons bien réagi. Nous avons été capables de remonter le score. J’ai eu de la réussite sur le coup franc. Nous savions que Valenciennes allait mettre de l’agressivité, nous avons su y répondre. Nous savons où nous voulons aller, nous voulions prendre des points ici. Nous savions que ça n’allait pas être simple. En deuxième mi-temps nous avons été solides mais nous n’avons pas su tuer le match ».

Valenciennes – Lorient : 1-2 (1-2)

6536 spectateurs

Buts : Raspentino (10’) pour Valenciennes ; Le Goff (39’), Claude-Maurice (41’) pour Lorient

Exclusion : Niakaté (38’) pour Valenciennes, Saunier (45’) pour Lorient

Valenciennes : Perquis – Dos Santos, Nestor, Niakaté, Ciss – Massuema (Ambri 75’), Romil (Aloé 42’), Masson – Mauricio, Julan, Raspentino (Cabral 83’).

Lorient : Meslier – Mendes, Saunier, Sainati, Le Goff – Cabot (Delaplace 75’), Lemoine, Wajda – Claude-Maurice – Hamel, Courtet (Saad 46’).

Anne Seigner

Publié par Anne Seigner le 26 janvier 2019
Eden Massouema Mickaël Landreau Réginald Ray Vincent Le Goff
(Football) Le VAFC se saborde en deux minutes face à Lorient (1-2)
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email