Pour la première fois, l’association des Bouchons du Hainaut a choisi de communiquer sur ses Journées Portes Ouvertes à Condé-sur-l’Escaut. Bien lui en a pris, le succès était au rendez-vous avec une affluence remarquée.

Entre écologie et solidarité avec les Bouchons du Hainaut

Parfois, une bonne idée vient d’ailleurs. En l’occurrence, le Lycée du Pays de Condé a choisi l’association des Bouchons du Hainaut comme atelier de travail pour un exercice pratique. En effet, des lycéens, par équipe, ont réalisé une communication sur cette manifestation avec qui plus est une création d’affiche de qualité.

La benne et ses bouchons

« Je remercie le Lycée du Pays de Condé, et Annick Ludzack, l’enseignante qui a piloté cette communication », commente Roland Bouvard, le président de l’association des « Bouchons du Hainaut ». Ensuite, le président poursuit « je suis très fier de Martine Pollet (secrétaire de l’association) pour son travail en amont dans le cadre de cette manifestation ».

Le résultat est là. De nombreuses structures sont venues déposer leurs bouchons, mais également participer au triage. On peut mentionner les IME de St-Amand, Aubry-du-Hainaut, et de Péruwelz, la Maison de Quartier de Raismes, les associations X Fargile de Trith-st-Léger, voire Juste comme toi Marly et Douai, et enfin le CCAS de Vieux-Condé. « D’ailleurs, nous avons remis un chèque de 150 € à l’association – Juste comme toi- », précise Roland Bouvard.

Pour communiquer au grand public, mais également récupérer des lots, les commerçants de la ville de Condé-sur-l’Escaut ont joué le jeu grâce au travail conjoint de l’association et des lycéens de l’établissement de Condé. « Je remercie les commerçants de Condé-sur-l’Escaut : Crédit Agricole, Caisse d’épargne, Pierre André Médical, Mirabelle, Cascade Fleurie, Pascal Marie Batard (boucherie), et Cazeel (poissonnier) », explique Martine Pollet.

Muselets de champagne et canettes métalliques compactés

Sur un volet plus pragmatique, l’association doit remplir des bennes de 3 tonnes afin de les envoyer dans une usine pour recyclage. « Nous mettons environ 2 mois pour remplir une benne. Ensuite, nous vendons 200 € la tonne », conclut Martine Pollet.

A souligner que cette association recycle les bouchons en plastique, mais également des capsules en métal, des canettes métalliques, des bouchons de liège, et même des muselets de champagne. Retrouvez les points de collecte sur http://www.lesbouchonsduhainaut.sitew.com/Les_lieux_de_collecte.D.htm#Les_lieux_de_collecte.D

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 1 avril 2019
Les Bouchons du Hainaut Martine Pollet Roland Bouvart
Carton plein pour les JPO des Bouchons du Hainaut
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email