Pour la 4ème journée du championnat de ligue 2, le VAFC devait une revanche à ses supporters, une victoire sinon rien. Chose faite avec un succès maîtrisé devant le club de Rodez sur le score de 1/0, les hommes de Olivier Guegan construisent ensemble.

Olivier Guegan : « Il faut capitaliser à la maison »

Pour cette rencontre inédite face au club de Rodez, l’entraîneur du VAFC avait aligné un onze composé de neuf joueurs arrivés au club durant l’intersaison. « Je suis très satisfait de ce résultat avec aussi peu de vécu ensemble », souligne Olivier Guegan en conférence de presse. En effet, cette victoire vient de loin…, retour sur le vif !

Un VAFC à deux visages

Avec une formation évoluant en 3/4/3, le VAFC est en quête d’un fonds de jeu. Assez lents et empruntés dans la 1ère période, les hommes d’ Olivier Guegan ont subi la loi du terrain imposée par le promu en ligue 2. « Je n’ai rien à reprocher à mes joueurs, nous avons réalisé nos meilleures premières 30 minutes depuis le début de la saison, malheureusement sans but », précise Laurent Peyrelade, le coach de Rodez.

Teddy Chevalier

Pour résister à cette équipe conquérante avec pas moins de 17 rencontres sans défaite (série en cours avant le match), le gardien du VAFC, Jérôme Prior, a fait feu de tout bois. Après quelques incursions sans dommage, une passe lobée permet à l’avant centre de Rodez une reprise à bout portant (13ème minute), quel arrêt réflexe de Prior, impressionnant ! Le portier du VAFC s’illustre encore à la 26ème minute en bloquant une reprise encore à bout portant. Incontestablement, Jérome Prior est le joueur le plus constant depuis le début de la saison 2019/2020.

En face, le VAFC propose une tactique stéréotypée avec un jeu direct sans imagination. Par contre, l’engagement physique est palpable, les joueurs du VAFC étaient au charbon durant cette première période.

Pour autant, les Valenciennois ont eu des occasions avec une tête décroisée de Baptiste Guillaume, mais surtout après une action collective de belle facture dans la surface de Rodez, une frappe puissante de Dos Santos déviée par le portier adverse sur la transversale. On peut souligner également le gros travail de l’avant-centre valenciennois, Teddy Chevalier, en attaque et en repli défensif.

Et un but qui change tout

Olivier Guegan

« A la mi-temps, j’ai évoqué le besoin de conserver le ballon. Tout de suite, avec des multiplications de passe, une meilleure maîtrise du ballon, le match a changé de visage. Nous avons des leviers de progression importants comme limiter les pertes de balles, et notamment en fin de match », précise le coach de Valenciennes.

Dès la 50ème minute, sur un centre venu de l’aile droite par Lillian Brassier, Baptiste Guillaume catapulte sa reprise de volée dans les filets. Sa joie est à la mesure de cette libération collective.

« Nous avons eu un mauvais passage en début de seconde période. Du coup, le VAFC s’est senti mieux dans la tête, et dans les pieds », souligne avec une pointe d’humour le coach de Rodez.

Effectivement, le VAFC s’est métamorphosé après l’ouverture du score, des phases de jeu avec des redoublements de passe, des lignes de passe proposées, des actions offensives… « Nous apprenons à nous connaître. J’ai lancé Ambri à un nouveau poste. Pour sa part, Ntim a gagné sa place aux entraînements. Nous avons une concurrence à tous les postes, et c’est une très bonne chose pour la suite. Nous devons capitaliser à la maison », poursuit Olivier Guegan.

« Quel stade de football fantastique», Laurent Peyrelade

Laurent Peyrelade

Néanmoins, cette victoire a failli échappé aux Valenciennois à la suite d’ une panique générale dans le temps additionnel, un nombre incalculable de pertes de balles a permis aux joueurs de Rodez de se créer des occasions franches… En prélude à son intervention d’après-match, le coach de Rodez encensait l’écrin sportif. « Quel stade de football fantastique. On sait pourquoi on transpire à l’entraînement, c’est pour jouer dans un stade comme celui là ! Notre match est intéressant, il faut renouveler ce type de performance », souligne-t-il.

Avec deux victoires contre les promus, le VAFC fait le plein de points à ne pas perdre. Le club valenciennois remonte dans la première moitié du championnat.

Une nouvelle recrue assurée

Le coach de Valenciennes a confirmé l’arrivée d’un nouveau renfort. « C’est acquis, mais nous ne sommes pas pressés. Nous avons dix jours avant la prochaine rencontre (Guingamp le lundi 26 août). Ensuite, cette recrue ne pourra pas être prête avant la trêve internationale », conclut Olivier Guegan.

Concernant l’affluence, 5 332 supporters dans le Stade du Hainaut, nous sommes loin de la Coupe du Monde féminine…

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 17 août 2019
Olivier Guégan VAFC
Le VAFC l’emporte contre Rodez (1/0)
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email