Sur Marly, ville majeure sur Valenciennes Métropole, la campagne municipale 2020 commence avec la candidature officielle d’Isabelle Jalain, ex majorité municipale du P.S, mais aujourd’hui tête de liste à la prochaine élection locale en mars 2020.

Isabelle Jalain : « Je suis une alternative, j’amène autre chose ! »

On le savait depuis presque deux ans, la majorité municipale emmenée par Fabien Thiémé, durant l’élection partielle, a explosé en mille morceaux. La finalité de cette volonté politique pose question pour l’ex élue du Parti socialiste : « On se demande encore pourquoi ? On ne comprend toujours pas pour quelle raison ? Nous avons été écartés de tout, plus de délégation de signature, des réunions durant l’après-midi où il était difficile de participer. Quelle est la stratégie de Fabien Thiémé ? », explique en propos liminaire la candidate.

La suite fut également sans surprise par une partie des élus du P.S, ex P.S puisqu’ils sont suspendus durant une durée déterminée, avec le non vote du budget, et par voie de conséquence la démission de la majorité municipale. « La direction du Parti Socialiste voulait maintenir l’accord PS/PC jusqu’en 2020. Nous l’avons cassé… », poursuit-elle. Sur ce point, le choix de la majorité PCF demeure très politique, la vérité est dans les couloirs, les coulisses d’un choix supposé gagnant, mais potentiellement mortifère électoralement. Pour un observateur attentif de la chronologie du mandat, cet événement politique est assez facile à analyser, repassez-vous les vidéos des voeux depuis cette élection partielle…

« Une liste sans aucune étiquette », Isabelle Jalain

Cette liste est« quasi achevée. « Marly Demain » sera sans aucune étiquette. Nous sommes déjà 30 colistiers (sur 33 + 2 suppléants). Elle sera présentée officiellement en 2020. Par contre, nous présenterons notre programme en cours de construction sur le terrain dès la fin de l’année », commente Isabelle Jalain. Seule certitude sur les noms des colistiers « Alain Mamolo, Yves Floquet, Carlo Di Marcantonio, Françoise Legros en position non éligible, car elle le ne souhaite pas compte tenu de son âge, et Christian Hanquet. Cette liste aura 50 ans de moyenne d’âge environ avec toutes les catégories sociales », précise Isabelle Jalain. A noter, le choix fort de Christian Hanquet dont la passe d’armes en Conseil municipal avec Fabien Thiémé restera dans les mémoires ; elle était relative à la volonté présumée initiale de déplacement des jardins ouvriers par Valenciennes Métropole, et présumée débattue en Bureau municipal de Marly, dans le cadre du projet d’extension du Golf de Valenciennes sur Marly. Une extension golfique validée en 2023 au Conseil de la CAVM, puis une base de loisirs + logement à un horizon de dix ans. Officiellement, il n’y a pas de projet de déplacement depuis l’arrivée d’une association et d’une levée de boucliers locaux…, sujet clos !

Sur le volet Valenciennes Métropole, elle précise : « Evidemment, nous voulons collaborer avec Valenciennes Métropole, mais force est de constater que l’essentiel des projets actuels sont financés par Valenciennes Métropole. Nous n’avons quasi plus d’autofinancement à Marly ».

Qui dit candidature, dit local de campagne. « Nous ouvrons notre local de campagne le 01 octobre au 8 rue Jean Jaurès, espace entreprise, à Marly »,ajoute-t-elle.

Sur le plan politique, elle met en avant son expérience… « depuis 2001 sur une liste du Conseil municipal où je me suis occupée de différentes fonctions. Nous avons une activité d’entreprise dans le domaine du chauffage/sanitaire sur Marly, et je me rendrai très flexible pour les Marlysiens. Je suis une femme qui travaille, j’amène autre chose, une alternative face à des politiciens. Je trace ma route ».

« Plus de démocratie participative », Isabelle Jalain

Depuis un moment, isabelle Jalain a mis en place un « collectif citoyen, je souhaite une élaboration collégiale du programme, mais si nous sommes élus, je veux une véritable démocratie participative, une intelligence collective », commente Isabelle Jalain. Le mouvement des Gilets Jaunes a incontestablement secoué la République en montrant une appétence pour la démocratie participative.

Pour la candidate, l’exercice actuel de la démocratie locale ne répond pas à cette exigence démocratique. « L’exemple de l’extension du Golf de Valenciennes est flagrant. Je n’ai rien contre le golf, mais j’ai découvert le projet en Conseil municipal (après son vote en Conseil communautaire). Il n’y a eu aucun débat en amont de ce projet ! », s’exclame la candidate.

La position électorale

Concernant les forces politiques en présence, elle précise « que nous avons des rapports respectueux avec Jean-Noël Verfaillie, mais il n’y aura aucune alliance avant le 1er tour. De plus, si nous sommes en position éligible au second tour, nous nous maintiendrons, nous irons jusqu’au bout de notre démarche électorale », précise-t-elle. Aucune consigne à ce jour si cette liste ne figure pas au second tour, car il se pourrait que dans ce cas, la liste d’Isabelle Jalain joue la carte « Faiseur de rois » comme le veut l’expression politique.

Concernant la majorité en place, Isabelle Jalain est sans concession : « On sent vraiment qu’il est isolé (politiquement). Organiser une visite de chantier début août pour montrer qu’il ne part pas en vacances, qu’il est au travail sur des projets déjà très médiatisés. On a l’impression que Fabien Thiémé ne sait plus comment procéder pour faire parler de lui ».

De toute évidence, Marly sera une commune sous tension durant cette élection municipale 2020, indécise et surprenante !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 19 septembre 2019
Isabelle Jalain Marly
Isabelle Jalain, candidate à Marly
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email