Millonfosse est une commune de 727 habitants au sein du Parc Naturel Scarpe Escaut. Son maire,
Michel Lefebvre, a fait le choix de ne pas se représenter aux prochaines élections municipales. Il présente son bilan 2014/2020 comme une feuille de route partagée avec son équipe, un gage d’une continuité, un témoignage sur une ruralité dynamique, voyons plutôt le résultat !

(Michel Lefebvre et les conseillers municipaux)

Michel Lefebvre : « Nous avons réalisé 100% de notre programme et même au delà »

Moins de 1000 habitants, un parc de logements individuels plutôt résidentiel, une proximité de la voie rapide, des services sur les communes voisines, une majorité municipale pourrait se contenter de la routine rurale, sauf quelques animations ici et là. Ne dérangeons personne, une stratégie politique dont beaucoup de maires ont abusé durant des décennies.

Visiblement, ce n’est pas la voie retenue par cette équipe locale, car le rendu de bilan sur six ans est assez impressionnant.  » Nous avons réalisé 100% de notre programme et même au delà « , commente le maire. Ce chemin escarpé des aménagements structurants ne peut se faire sans le soutien de l’intercommunalité. C’est sans doute le trait le plus redistributif d’une EPCI, la Porte du Hainaut en l’occurrence. « Nous avons utilisé 100 % de notre fonds de concours sur ce mandat (300 000 €), il a été ventilé sur l’ensemble de nos projets », commente Michel Lefebvre.

Vivre-ensemble

Dans ce domaine important pour la cohésion sociale, pour ce ciment local si important pour éviter le label peu envié de cité dortoir, la commune « a choisi de transférer ses animations à une nouvelle association, elle s’appelle « Fêtes et Traditions ». Elle a repris l’organisation de notre Ducasse, la plus grosse animation de l’année. Ensuite, elle organise ses moments de convivialité », explique le maire. Une externalisation du services « fêtes », il fallait y penser ; c’est peut-être la voie toute tracée d’une collectivité locale en contraction budgétaire permanente. Les communes ne peuvent plus tout demander au budget.

Sur le service aux habitants, la commune de Millonfosse a bénéficié de la première série de « Halle semi-couverte », en 2011, prise en charge par la Porte du Hainaut. « Nous avons un marché de producteurs une fois par mois le samedi, pas forcément le meilleur jour. Ensuite, un marchand de fruits et légumes vient le mardi. Enfin, cette halle nous permet d’abriter des événements comme la Ducasse avec l’économie à la clé d’un chapiteau », poursuit le maire.

Bien-être et sécurité

Le corridor des poids lourds entre Hasnon et Millonfosse, la fameuse « Route d’Hasnon », pose toujours question. « En effet, le problème demeure pour les poids lourds en provenance de Valenciennes. Malgré un panneau indicateur « Parc d’activité Sais et Rosières, Moulin Blanc, sortie 3 », le carrefour rénové et sécurisé au niveau d’Hasnon, rien n’y fait. Nous attendons une nouvelle signalétique encore plus lisible pour l’interdiction des plus de 7,5 tonnes », ajoute Michel Lefebvre.

Le service au public

Bien sûr, pour un village, le graal est atteint à travers le maintien où l’implantation d’un ou deux commerces de proximité. « Millonfosse est un village rural trop petit pour qu’un commerce de proximité soit viable économiquement. Toutefois, un dépôt de pain automatique d’un Artisan boulanger de Saint-Amand-les-Eaux a été installé sous la Halle. Par contre, les villageois ont leurs habitudes dans une supérette sur Hasnon », explique le premier magistrat.

Au niveau du service au public, la commune de Millonfosse est membre de la SPL (Société Publique Locale) gestionnaire du Centre aquatique de l’Amandinois. Au sein de la mairie, les habitants disposent d’un atelier numérique de proximité. Enfin, grâce à un fonds d’Etat et au pilotage du PNR Scarpe Escaut… « notre commune a bénéficié d’une subvention de 37 000 euros permettant un remplacement complet de l’éclairage public avec des lampes LED dotées d’une variation d’éclairage durant la nuit », précise le maire.

L’écologie n’est pas non plus étrangère à la ruralité. En effet, Millonfosse possède pour ses services un véhicule électrique. « Avec le SIAVED, nous avons également collaboré pour l’Opération Poules, un Repair Café, mais également un atelier vermicompsotage avec un franc succès », précise le maire.

Communication et publication

Mairie Calvaire à Millonfosse

Nouveau site internet, journal d’informations, et surtout la publication remarquée d’un ouvrage sur l’histoire de cette commune où le religieux et le civil sont si imbriqués dans cette histoire communale. En témoigne la mairie annexe, cette mairie calvaire totalement improbable est devenue un bâtiment public comme un autre…  : https://www.va-infos.fr/2019/01/09/millonfosse-ecrit-son-histoire/

Les réalisations bâtimentaires

Comme le plus souvent, l’action publique la plus visible se traduit par l’édification d’un nouveau bâtiment public. Sur Millonfosse, ce mandat fut particulièrement riche en la matière. « Tout d’abord, nous avons rénové l’hôtel de ville avec la réalisation d’un nouvel accueil, accessible aux PMR, et la salle des fêtes attenante », déclare Michel Lefebvre.

Ensuite, le stade de football était menacé de fermeture compte tenu « de la vétusté du Club House, des vestiaires, du stade… ! Nous avons choisi de construire de nouveaux vestiaires et sanitaires, un club house, et un parking commun avec le tout nouveau centre technique situé sur le même site. Ce choix budgétaire fut très discuté en Conseil municipal, car il représentait un coût de 634 858 € TTC », produit l’édile de la commune.

Enfin, toujours sur ce registre, la cour d’école a été relookée avec un sentier propre de cet établissement scolaire, en passant par le Stade de foot, jusqu’à la mairie/salle des fêtes.

La question financière est au coeur de ces investissements. « Sur ce mandat, nous avons réalisé un investissement d’1,6 millions d’euros avec une part communale de 470 000 €, soit moins de 30%, de fait moins de 80 000 € d’autofinancement par an. Pour mettre en oeuvre ces investissements publics, nous avons bénéficié du concours de la Porte du Hainaut, du Département du nord, du Ministère de l’environnement durable, et des réserves parlementaires des sénateurs et députés de la circonscription », déclare Michel Lefebvre.

Durant ce mandat, Michel Lefebvre n’oublie pas qu’il a commencé à 15 élus, mais finit à 14 :  » Nous avons été très marqués par le décès prématuré de Géry Delannoy, élu depuis 1983 « .

Et la suite…

Pour le prochain mandat, l’équipe en place devra répondre à un voeu, pour ne pas dire une bulle pontificale, sur la création d’un « Coeur de Village » . En effet, cette préconisation figure dans le SCOT du Valenciennois voté en juillet 2014 sous l’ancienne égide du SIPES et à l’époque de son président Michel Blaise. Ce SCOT régit les deux PLUI des intercommunalités du Valenciennois.

« Nous devons reconstituer un coeur de bourg. C’est pourquoi dans ce SCOT, nous avons transféré des terrains enclavés, non agricoles, en zone à urbaniser. A cette heure, nous sommes dans une phase de négociation avec les 5 propriétaires privés (avec de grandes surfaces). Si malheureusement, nous ne pouvons par arriver à un accord, nous devrons lancer une DUP (Déclaration d’Utilité Publique via la Sous-Préfecture). A terme, ce serait la construction de 30 logements avec une offre mixte, béguinage, lots libres, locatif etc. », conclut Michel Lefebvre.

Ainsi s’écrit ce bilan d’une commune rurale dont la mission première est de ne pas s’endormir au risque de voir ses forces vives partir sous d’autres cieux, de se transformer en collectivité locale molle et rattachée à une autre faute de projets, de voir sa vision de la ruralité dictée par d’autres instances publiques supérieures, voilà quelques bonnes raisons pour écrire sa propre histoire. En tout état de cause, cet attachement à contrôler son destin est prégnant à Millonfosse… comme bien d’autres maires entendus durant le Grand Débat National au premier semestre 2019, vivre intensément ou mourir sur la Place de Grève numérisée à Paris  !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 22 décembre 2019
Michel Lefebvre Millonfosse
Millonfosse la rurale ambitieuse
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email