Sur le Valenciennois, le nouveau Sous-Préfet est arrivé le dimanche 30 mars sur un territoire confiné en pleine crise sanitaire et économique. Face à cette situation atypique, l’Etat de proximité doit s’adapter, agir vite, assurer la continuité de l’action de l’Etat, et faire corps avec les spécificités d’un territoire très dense, très industriel, socialement en souffrance, mais farouchement ambitieux !

Michel Chpilevsky : « Je constate une volonté de tous les maires de faire face »

En préambule, il est toujours instructif de mettre en perspective le parcours professionnel du plus haut représentant de l’Etat sur le Valenciennois. Durant sa carrière dans la Marine avec des postes sur des bâtiments reconnus, comme le Porte-Hélicoptère « Le Jeanne d’Arc », Michel Chpilevsky a pris également la direction du Port de Toulon, puis il poursuivit celle-ci au sein d’un autre port emblématique de la Marine, Cherbourg. Comme disent les Anglais, un bâtiment (naval) est un morceau du pays, gageons que chaque territoire est un morceau de France !« J’ai quitté la Marine en 1995, et je suis entré dans le corps de l’administration civile du Ministère de l’Intérieur », commente le nouveau Sous-Préfet de Valenciennes. Ensuite, son expérience professionnelle l’a conduit à intervenir sur le logement social, l’hébergement, etc., sur la Grande Métropole parisienne, et de fait sur la mise en oeuvre de l’ANRU 1 sur l’île de France.

Enfin, son poste précédent le Valenciennois fut comme Sous-Préfet sur l’arrondissement d’Arles. « Ce sont deux territoires très différents, mais avec des similitudes. Sur le volet économique, le taux du chômage est assez similaire environ à 13,8% même si les publics sont très distincts, des territoires marqués avec des identités et des cultures très fortes. Arles est surnommée la 2ème Rome, compte tenu de son patrimoine inscrit à l’Unesco, et de ses artistes comme Frédéric Mistral (prix Nobel de littérature). Valenciennes, et ses environs avec un environnement inscrit également au Patrimoine mondial, est aussi l’Athènes du Nord compte tenu de ses grands artistes comme Watteau et Carpeaux… », commente Michel Chpilevsky.

« règles de confinement globalement respectées dans le Valenciennois », Michel Chpilevsky

Dès son arrivée, Michel Chpilevsky s’est entretenu avec les autorités locales de la Police Nationale et de la Gendarmerie, le retour est positif sur « des règles de confinement globalement respectées dans le Valenciennois. Je pense que le cadre de ce confinement suffit à lui-même. Les sanctions, les contrôles de jour comme de nuit, tout l’arsenal est là ! D’ailleurs, je me conforme scrupuleusement à ces règles en ce qui me concerne », commente le Sous-Préfet. Sur le choix du couvre-feu par quatre communes du Valenciennois… « on peut s’interroger sur la validité de ces couvre-feux même s’ils n’ont pas de portée discriminantes ! ».

Pour autant, cette arrivée atypique sur un territoire se conjugue avec une gestion de crise. « Mes 3 priorités sont la mobilisation de tous les services de la Sous-Préfecture afin que les dossiers ne prennent pas de retard. La Sous-Préfecture de Valenciennes fonctionne avec une rotation des équipes, d’autres agents sont engagés à travers le télétravail, chacun s’emploie pour la continuité des missions. Ensuite, je suis en lien permanent avec tous les maires du territoire, dont les deux maires/présidents des deux EPCI. A ce titre, je constate une volonté de tous les maires de faire face à cette situation de crise, une volonté de bien faire les choses », poursuit-il.

« 22 autorisations de marché sur le Valenciennois », Michel Chpilevsky

Dans cette optique, les maires du Valenciennois ont avancé leur arguments pour tenir certains marchés de plein vent. « J’ai signé 22 autorisations de marché sur le Valenciennois conformément aux dérogations possibles compte tenu de plusieurs critères. Premièrement, la rupture de fourniture de la chaîne d’alimentation en produits frais. Ensuite, il faut éviter une trop grande fréquentation des hypermarchés, voire supermarchés. Enfin, il faut penser à l’écoulement de la production locale agricole », commente  Michel Chpilevsky

« Je salue la mobilisation du service Pôle emploi », Michel Chpilevsky

Ensuite, le Sous-Préfet ajoute être « en relation étroite avec les entreprises. J’ai d’ailleurs pris langue avec les grandes entreprises de l’automobile et du ferroviaire. Bien sûr, des grandes entreprises comme Bombardier, Sevelnord, et Toyota sont encore fermées. Elle souhaitent toutes recommencer leur production dès que possible. Néanmoins, pour y arriver, il est indispensable que les fournisseurs soient au rendez-vous ! », indique le Sous-Préfet de Valenciennes.

Cette réponse introduit la mise en oeuvre des mesures d’accompagnement financières de l’Etat au bénéfice des petites et grandes entreprises.

Le chômage partiel, pour tous, s’applique rétroactivement depuis le 1er mars pour les entreprises fermées depuis le 15 mars, mais également pour celles dont le chiffre d’affaire est en chute libre, même ouvertes. Une fois dépassée les réticences naturelles des services déconcentrés de l’Etat sur la confiance dans les demandes de l’entreprise, les choses se déroulent dans la logique de l’exécutif. « Dès vendredi dernier (03 avril), j’ai organisé une réunion publique en visioconférence avec les responsables de la sécurité, mais également avec tous les services de l’Etat. A ce titre, je salue la mobilisation du service Pôle emploi sur le Valenciennois où tous les demandeurs d’emplois ont été indemnisés, l’actualisation de ces derniers a été anticipée avec les mesures décidées par le Gouvernement (report fin de droits…) », précise Michel Chpilevsky.

« Pas hésiter à faire appel au Médiateur du Crédit de la Banque de France »,  Michel Chpilevsky

Pour autant, si les grandes signatures industrielles sont implantées sur le territoire, la petite entreprise de proximité est en souffrance. Les premiers retours de terrain des Fédérations, des Unions commerciales, des syndicats professionnelles traduisent tous une tendance. « Il faut un bon bilan afin que la petite entreprise puisse bénéficier du crédit garanti par l’Etat. Si votre bilan n’est pas jugé assez rentable, la demande est refusée », soulignait un représentant d’une Fédération artisanale. Rappelons que ce ce prêt est garanti à 90% par l’Etat, et 10% par la banque d’où cet effet de réticence dans une prise de risque maîtrisée. Au final, si 300 petits commerces lâchent sur le Valenciennois avec un exploitant plus un salarié, cela fera autant de dégâts sur l’emploi que le très médiatisé dossier Ascoval… A cette donnée de proximité, le Sous-Préfet rappelle qu’il ne faut pas hésiter à faire appel au Médiateur du Crédit de la Banque de France en cas de difficultés. « Depuis le début de cette crise (économique), le médiateur a instruit 50 dossiers sur le département du Nord », précise-t-il.

« Les marchés publics ne ralentiront pas », Michel Chpilevsky

Sur le volet sanitaire, le bras armé de l’Etat n’est pas le Sous-Préfet de Valenciennes, mais l’ARS (l’Agence Régionale de Santé des Hauts-de-France), c’est pourquoi ce dernier ne s’engage pas sur une sortie de confinement où des mesures sanitaires stricto sensu. « ToutefoisNous avons collecté près de 7 000 masques sur le Valenciennois. Ces derniers ont été distribués aux praticiens et dans le réseau médico-social selon la qualité de ces derniers (FFP2 ou chirurgicaux) », déclare le Sous-Préfet de Valenciennes.

Par contre, sur le thème économique, le Sous-Préfet de Valenciennes est au coeur de cette « guerre » économique. Il aborde un sujet pragmatique, mais terriblement sensible. En effet, cette situation électorale iconoclaste pourrait s’avérer un extraordinaire ralentisseur des investissements publics. « Même si les Conseils municipaux sont incomplets (donc non installés), les marchés publics ne ralentiront pas. Les dossiers validés avant le 15 mars 2020 respecteront le calendrier prévu même si dans la logique des maires (voire prochains maires), certains hésitent à s’engager sur des nouveaux investissements », souligne Michel Chpilevsky.

Enfin, sur le volet communal, le Sous-Préfet de Valenciennes valide l’existence de 22 recours en annulation du 1er tour des municipales du 15 mars 2020 sur le Valenciennois « tous transmis au Tribunal administratif de Lille », précise-t-il.

« Il est hors de question de repousser les dossiers de renouvellement urbain »,  Michel Chpilevsky

Là également, la dette publique de l’Etat s’annonce colossale fin 2020. Pour autant, il n’est point question d’un « report des programmes ANRU 2 (NPNRU) où les conventions sont signées. Sur le Valenciennois, vous avez trois dossiers d’intérêt régional, et deux dossiers d’intérêt national sur Valenciennes et Denain. Il est hors de question de repousser les dossiers de renouvellement urbain sur le Valenciennois. Le Valenciennois est une terre de renouvellement urbain. Vous avez d’ailleurs un ancien Ministre d’Etat (Jean-Louis Borloo) qui est à l’origine de ce programme ANRU. Sur Valenciennes Métropole, vous avez en programmation la démolition de 840 logements avec une reconstruction de 560/570 logements sociaux, et 370 diversification dans le parc privé. Ensuite, sur la Porte du Hainaut, vous avez un programme d’intérêt national, notamment sur le centre-ville de Denain », indique le Sous-Préfet de Valenciennes.

« Pas de hausse des violences conjugales entre mars 2019 et mars 2020 (sur le Valenciennois) », Michel Chpilevsky

Sur le sujet terriblement prégnant des violences intrafamiliales sur le Valenciennois, le Sous-Préfet veut montrer qu’il s’est emparé de ce sujet incontournable sur ce territoire. « Paradoxalement, il n’y a pas de hausse entre mars 2019 et mars 2020, c’est un fait. Pour autant, l’essentiel des gardes à vue s’inscrivent dans ce cadre. Par contre, pas de relâchement, nous ne baissons pas la garde. D’ailleurs, les services de la Police nationale et de la Gendarmerie, dans leur resort respectif, contactent les victimes déjà identifiées afin de connaître leur situation actuelle. De plus, je rappelle qu’il y a une permanence au TGI de Valenciennes sur ce sujet », indique Michel Chpilevsky.

En transparence, le Sous-Préfet déclare en conclusion « je ne parle pas à la place d’autres autorités. Ensuite, je vous dis ce que l’on sait actuellement ! ».

Voilà un premier contact par audioconférence avec le Sous-Préfet de Valenciennes dont la mission sera colossale, ni plus, ni moins ! L’esprit de corps des Valenciennois sera fort utile, un arrondissement dont l’histoire est révélatrice sur la philosophie d’une population. En effet, le Valenciennois est un territoire envahi deux fois, par l’Armée espagnole, puis occupée par l’Armée allemande, d’une zone géographique où la population déplacée voire sous le joug de l’ennemi s’est adaptée, d’une zone économique traversée par deux séismes avec la fin de l’exploitation minière, mais également celle de la délocalisation d’Usinor Denain. Fort de cette histoire chaotique, la population a toujours fait preuve d’une capacité de résilience peu commune. Une fois encore, la crise sous ses aspects les plus sombres glissera (on l’espère) sur la peau parcheminée des Valenciennois, même si nous savons tous que demain pourrait être très différent !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 7 avril 2020
Michel Chpilevsky Sous-Préfet de Valenciennes
Michel Chpilevsky, un nouveau Sous-Préfet en pleine crise sanitaire et économique
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email