Sur le Valenciennois, l’entreprise L&Smart se positionne sur le marché très porteur de l’économie d’énergie pour les entreprises, pas par le biais d’un changement de fournisseur, d’un matériel moins énergivore, mais bel et bien à la racine de la meilleure économie d’énergie possible, celle non consommée !

 (visuel Sarah Sleiman, Louis Vanetti)

Louis Vanetti, fondateur L&Smart : « Une entreprise peut réaliser (en moyenne) entre 6 et 7% d’économie d’énergie annuelle »

Dans une dynamique de réduction de la facture énergétique, depuis quelques années, les entreprises rivalisent d’imagination à travers des nouveaux outils, des mode de gestion en tous genres au niveau domestique…, mais peu s’attèlent sur le marché des entreprises. C’est pourtant ce secteur d’activité investi par cette jeune entreprise L&Smart basée au sein de la Serre Numérique sur Anzin, propriété de la CCI Hauts-de-France.

Louis Vanetti, son fondateur, est originaire de la région parisienne. Ensuite, il est venu poursuivre ses études au sein de l’ENSIAME, école supérieure réputée au sein de l’INSA Hauts de France sur le site universitaire de Famars. « Durant ma dernière année, mon projet de fin d’études reposait sur la gestion à distance de la consommation énergétique des bâtiments, notamment dans le tertiaire », explique Louis Vanetti. Un management intelligent à distance de votre énergie, une interface de dialogue entre des édifices, voilà la ligne de crête étroite entre une bonne pratique bâtimentaire, et environnementale, mais également une réduction d’un poste de dépenses sans cesse croissant compte tenu de la hausse (massive) de l’énergie durant cette dernière décennie. Bien sûr, on n’oublie pas la base pour le chef d’entreprise « rendre plus simple la gestion énergétique d’un ou plusieurs bâtiments sur différents points de l’hexagone, voire à l’international. Le responsable peut tout gérer avec une simple tablette. Ainsi, une entreprise peut réaliser (en moyenne) entre 6 et 7% d’économie d’énergie annuelle », ajoute Louis Vanetti.

En incubation à la Serre Numérique

Comme évoqué ci-dessus, cette centralisation de la commande énergétique est une idée venue très en amont chez ce jeune créateur d’entreprise de 25 ans. « En terminale, il y a 7 ans, j’avais déjà réalisé un projet de boitier central de commandes au sein de l’habitat (la domotique). Pourtant, ce secteur de l’habitat n’est pas encore mature. C’est pourquoi, j’ai voulu me lancer dans le bâtiment professionnel dans le même esprit », poursuit-il.

Dans cette optique, en fin de cycle Ensiame, il intègre le service d’incubation en avril 2018 proposé par la Serre Numérique. « Cela m’a permis de valider les hypothèses de notre étude de marché, et cela sans structure officielle. Puis, j’ai franchi le pas avec une création d’entreprise en octobre 2018. J’ai signé un contrat de 3 ans avec la Serre Numérique comportant un accompagnement, un hébergement, des rencontres professionnelles etc. », précise Louis Vanetti.

« solution Plug and Play », Louis Vanetti

Depuis fin 2018, cette jeune entreprise composée de 3 personnes, Louis Vanetti, son fondateur, Sarah Sleiman, et Pierre Galerneau, avance avec détermination sur « cette solution Plug and Play pour l’entrepreneur. Chaque entreprise est un cas unique. Nous ne pouvons pas nous engager sur un pourcentage d’économie. Par contre, notre analyse porte sur tous les aspects de la dépense énergétique, de la fermeture des portes, fenêtres…, et bien sûr le trio chauffage, ventilation, climatisation représentant 55% de la dépense moyenne énergétique dans une entreprise », commente Louis Vanetti.

Ensuite, plusieurs options sont opérationnelles pour l’entrepreneur. « Notre solution permet autant de gérer un grand bâtiment (comme Palais des Congrès sur les Rives Créatives de L’Escaut) ou une multiplicité de structures même sur plusieurs pays », explique-t-il.

Deux profils clés en main se dégagent des solutions proposées par L&Smart. La première est une gestion intelligente centralisée pour le chef d’entreprise toujours aux commandes. L’autre est un pilotage intelligent répondant à un cahier des charges validé par le chef d’entreprise. « D’ailleurs, ce cahier des charges est évolutif, et respecte la saisonnalité. Il s’adapte à chaque particularité d’un bâtiment », précise Louis Vanetti.

Effectivement, dans notre société immédiate (hors Covid-19), le chef d’entreprise est déjà confronté à la puissance normative de l’administration, si vous y ajoutez 20 prestataires différents avec autant de réglages associés afin de toucher du doigt une consommation rationnelle de votre énergie d’entreprise, la démarche est plus que chronophage. C’est pourquoi, la centralisation de cette gestion est d’une cruelle réalité. Rendre une manipulation simple sur un poste assez lourd, notamment sur des dizaines de sites physiques, avec à la clé une économie sur la facture énergétique constitue une avancée pour l’activité générale de l’entreprise. En effet, au moment où l’économie va se tendre comme un arc en sortie de confinement, un chef d’entreprise, avant de toucher le volet social, peut jouer sur quelques lignes budgétaires pour réaliser des économies structurelles. « Sur un bâtiment comme la Serre Numérique (17 000 M2), on parle de plusieurs dizaines de milliers d’euros d’économie à l’année », illustre Louis Vanetti.

« Nous avons tiré le coté positif de ce confinement », Louis Vanetti

Ensuite, cette période de pandémie mondiale n’a pas freiné la dynamique de cette jeune entreprise. « Nous avons tiré le coté positif de ce confinement. Evidemment, nous avons reporté des visites d’entreprises. Par contre, nous avons développé notre démarchage, nos partenariats, car les chefs d’entreprise avaient plus de temps d’écoute », ajoute Louis Vanetti.

Le volet de croissance est potentiellement monstrueux… « imaginons une banque ou une compagnie d’assurance gérant sur un écran l’ensemble de sa consommation énergétique sur ses sites physiques en France ou à l’international ! Nous espérons grossir rapidement à travers un développement en France et en Europe ».

C’est la vocation temporaire de cet hébergement musclé au sein de la Serre Numérique, L&Smart arrive en fin de contrat dans 18 mois, Louis Vanetti sait déjà une chose. « Nous ne quitterons pas le Nord, c’est une certitude. Par contre, si notre développement se confirme, nous irons plus sur la région lilloise où vous avez plus de bâtiments tertiaires et industriels », conclut-il.

Plus d’infos sur https://lsmart.co

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 23 avril 2020
L&Smart Serre Numérique
L&Smart, make our Energy great again !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email