Résultats sanitaires dégradés après données médicales inquiétantes, la France se réveille chaque matin depuis quinze jours avec le même questionnement, confinement ou pas confinement. Voilà l’état des lieux, et surtout des coulisses sur le sujet dans le Valenciennois, est édifiant !

Le confinement local, solution sanitaire inévitable ?

Pour entamer cet article, je cite le Président de Valenciennes Métropole, et maire de Valenciennes, à la conférence de presse du 21 octobre dernier. « On ne l’espère pas, mais le confinement local est-il une solution possible dans les semaines à venir ? »…, réponse immédiate « si cette mesure permet au niveau sanitaire de freiner le virus…! »…  » Gouverner, c’est anticiper  « , ajoute-t-il. Oui, ce scénario depuis quelques jours est en tête de liste des mesures pour ce mois de novembre.

En clair, depuis l’annonce des 54 départements ( https://www.va-infos.fr/breve/pas-de-fin-de-couvre-feu-avant-2021/) sous l’emprise d’un couvre-feu conjuguée aux résultats sanitaires connaissant une hausse exponentielle comme l’indiquait le 22 octobre dernier Claude Meurisse, Président du Comité Médical d’établissement du Centre Hospitalier de Valenciennes « nous envisageons le double de cas dans 15 jours au sein du CHV », les milieux autorisés annoncent sous le manteau qu’un confinement des départements à fort potentiel de propagation du Covid-19 est très probable dès la semaine du 02 novembre. Attention, ce confinement local pourrait être à géométrie variable, et moins strict pour les écoles notamment.

Concrètement, on laisse rentrer les vacanciers cette semaine avec le temps consacré au 1er novembre, et le gouvernement, par le truchement du Préfet de région, annonce derrière qu’une mesure de confinement de 2 à 3 semaines serait la seule solution pour sauver le mois de décembre et les fêtes de fin d’année, si cela est encore possible !

Si nous prenons un peu de recul planétaire, l’hémisphère sud aux premières loges sur la 1ère vague comme sur la seconde est passé depuis longtemps par cette étape contraignante. En effet, à titre d’exemple, Melbourne (Australie) vient de sortir de son confinement ce lundi 26 octobre après 3 mois de confinement dans le cadre de cette deuxième vague du Covid-19.

Toutes les autres questions sur un nouvel impact avec une reprise économique fragile depuis septembre, mais également sur les répercussions morales et psychologiques sur les populations, sont sur la table des gouvernants tout en devenant secondaire face à cette pandémie. La décision est extraordinairement difficile, alors il est probable que les chiffres, poussés par les professionnels de santé hospitaliers, deviennent la valeur cardinale de ce reconfinement s’imposant comme la seule norme applicable pour casser la propagation du virus Covid-19… !

En tout état de cause, l’arrivée d’un traitement, voire d’un vaccin, s’apparente de plus en plus comme la seule issue de sortie de crise… sanitaire mondiale !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 26 octobre 2020
Covid-19 Valenciennes
Vers un confinement local (ou national) pour sauver Noël ?
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email