1. Accueil
  2. Accueil
  3. Plus douce l’eau du Valenciennois !
AccueilValenciennois

Plus douce l’eau du Valenciennois !

Depuis ce lundi 14 décembre 2020, l’eau potable sur 8 communes du Valenciennois connaît sa révolution sanitaire et gustative. En effet, une usine réalisée par le syndicat de « l’eau du Valenciennois » et l’entreprise SUEZ, sur Wandignies-Hamage, est opérationnelle. Son objectif est double pour l’usager de l’eau du robinet, la diminution significative du chlore et la décarbonatation (réduction du calcaire).

Régis-Dufour Lefort : « Un véritable progrès pour les communes du Valenciennois concernées »

On va pas se cacher derrière son petit doigt compte tenu de la nature du sol très calcaire, le consommateur d’eau potable dans le département du Nord n’est pas à la fête depuis des temps immémoriaux. « C’était une eau très dure et calcaire, elle a empoisonné la vie des habitants du Valenciennois. Aujourd’hui, cette eau adoucie est un véritable progrès pour les communes du Valenciennois concernées », entame le nouveau Président du syndicat de « l’Eau du Valenciennois », Régis Dufour Lefort.

Visuel affichage du bâtiment historique

Rappelons que cette unité sur Wandignies-Hamage n’est pas nouvelle. En effet, vous avez depuis 1932 une usine sur Wandignies-Hamage où l’eau était filtrée afin de réduire le fer. Depuis, comme un arrêt sur image, cette eau était livrée en l’état aux consommateurs.

Cette eau un temps non potable, et aujourd’hui utilisé à 39% dans les Hauts de France, contre 63% au niveau national, s’accompagnait parfois de problèmes dermiques, sans parler de la couche de calcaire dans votre cafetière, votre douche, etc. On revient de loin, car les acteurs de ce changement ont frappé fort « en améliorant la minéralité. Elle va passer d’un coefficient autour de 40 à 17. Bien sûr, pour notre santé, elle ne peut passer à zéro, car elle serait trop minérale. Nous avons tous besoin d’un minimum de calcium et magnésium dans l’eau consommée », commente Régis Dufour Lefort. Voilà pour le volet calcaire dont la mesure du degré de « dureté de l’eau » s’appelle également « hydrotimétrie ».

Régis-Dufour Lefort

Pour sa part, Renaud Camus, Directeur Agence Grand Hainaut de SUEZ, complète : « Nous réduisons le chlore jusqu’au seuil de détection olfactif. Bien sûr, cette opération s’est réalisée sur le temps long » ; le Président du syndicat précise dans la foulée « attention, il demeure suffisamment de chlore pour éviter tout incident bactériologique ». Voilà pour le sujet de la diminution de la chloration.

Du liquide au solide…

Cette transformation d’une eau très calcaire, chargée en chlore, en eau d’une belle qualité s’effectue en plusieurs étapes. Tôt d’abord, l’eau pompée dans la nappe travers une cascade « où l’eau va s’aérer », précise guide de la visite de l’usine. Effectivement, cette déclivité est impressionnante comme un torrent de montagne.

Ensuite, elle se dirige dans un puits de 5 mètres où elle finit dans des bassins de décantation. A travers un mélange avec du lait de chaux, le calcaire se désolidarise de l’eau comme une boue.

Chemin faisant, l’eau traverse une troisième étape dans une piscine avec un filtre à sable. C’est la dernière opération pour obtenir ce résultat de qualité.

Enfin, le calcaire dissocié de l’eau est récolté sous une forme solide. « Nous retirons 11 tonnes de calcaire par semaine », précise Renaud Camus. « Ce produit est très prisé dans l’agriculture, c’est un excellent engrais », poursuit-il.

L’usine est entièrement automatisée, mais un agent est en permanence 5/7 sur ce site afin de vérifier les opérations. Pour autant, tout est pilotable à distance

Dans le diaporama ci-dessous, vous avez les visuels des étapes du processus :

« C’est une eau de luxe à ne pas dilapider », Régis Dufour Lefort

D’abord en septembre 2019, l’usine de Thiant dessert intégralement les communes d’Hérin, La Sentinelle, Trith-st-Léger, Prouvy, Famars, Aulnoy-lez-Valenciennes et Thiant. Aujourd’hui, l’usine de Wandignies-Hamage couvre intégralement les communes d’Anzin, Aubry-du-Hainaut, Beuvrages, Hasnon, Petite-Forêt, Raismes, Marly, et Valenciennes. Puis, en 2022 avec la construction d’une usine sur Vicq, les communes d’Hergnies, Vieux-Condé, Condé-sur-l’Escaut, Fresnes-sur-Escaut, Vicq, Quarouble, Escaupont, Saint-Saulve, Onnaing, et Bruay-sur-l’Escaut.

Ainsi, les 25 communes composant ce syndicat de « l’Eau du Valenciennois » disposeront « d’une grande qualité d’eau. Une eau de luxe à ne pas dilapider », précise le Président.

« Une hausse raisonnable », Régis Dufour Lefort

Evidemment, la partie de l’iceberg invisible est le temps du dossier, des autorisations pléthoriques, et surtout le temps de construction, un chantier en trois temps pour un montant de 28 millions d’euros.  » L’augmentation de la facture de l’usager fut, en une fois, de 18 centimes par M3 en 2019« , précise le Directeur général.

 » C’est une hausse raisonnable et intelligente sur la forme compte tenu de l’économie générée pour le foyer. Nous avons calculé qu’un foyer économisera jusqu’à 80 euros en moyenne par an en produits de nettoyage, jusqu’au 250 euros si les occupants cessent l’achat d’eau minérale.. « , déclare Régis-Dufour Lefort… sans évoquer non plus les problèmes de peau et crèmes associées ! Le Directeur général ajoute qu’il « n’y aura plus de hausse pendant 16 ans ».

Nappe historiquement basse… !

Nouveau bâtiment de l’Usine de Wandignies-Hamage

Ces bonnes nouvelles accompagnent tout de même une réalité de notre quotidien du changement climatique. « Les dernières analyses constatent que la nappe est à un niveau historiquement bas. C’est pourquoi, nous lançons une demande pour un nouveau forage ne supplément de nos 3 forages existants », précise le Président du syndicat.

Cette donnée tangible impose également un comportement économe face à l’or des prochaines décennies. Après le pétrole, voire autre énergie fossile, des guerres auront lieu pour la possession de nappes phréatiques.

Dans cette optique, plusieurs démarches d’économie sont en vigueur. Depuis quelques temps, vous avez la télérelève vous permettant de vérifier en ligne (https://leauduvalenciennois.fr/) votre consommation. Ensuite, il y a un programme de détection des fuites afin de réduire la perte… sèche d’une eau si précieuse. 

Opération cadeau

Pour le lancement de cette opération à grande échelle, le syndicat de « l’eau du Valenciennois » occupe une boutique éphémère au 17 rue de Famars à Valenciennes. Dans cet espace, vous pourrez participer à un jeu et gagner des cadeaux à travers des jeux à gratter (sans obligation d’achat). Ouverture du 12 décembre 2020 au 15 janvier 2021.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires